Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK  |  STUDIO

Commentaires (6)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

 Site Officiel (588)

BB BRUNES - Nico Teen Love (2009)
Par MASTCARD le 23 Février 2012          Consultée 1961 fois

Si vous le voulez bien, retournons dans le passé lors la première apparition de BB BRUNES, qui n’était alors qu’un trio (pas de bassiste « officiel » à l’époque). C’était il y a plus de cinq ans maintenant. A la sortie de leurs singles « Le Gang » et « Dis-moi », la jeunesse française fut divisée en deux grandes parties : les jeunes qui aimaient, et les jeunes qui n'aimaient pas ; ce qui revenait souvent à mettre les filles d’un côté et les garçons de l’autre… « Les filles » aimaient (en général, évidemment) parce que, quoi que l’on dise, le look du brun légèrement ténébreux qui fait de la musique à ses heures perdues fait toujours son petit effet ; du coup, quand il y en a trois pour le prix d’un, c’est les soldes… Et « les garçons » n’aimaient pas (toujours en général) pour exactement la même raison.

« Mais ?! Et la musique ? », allez-vous me dire. Dans ce contexte, il était difficile d’avoir un avis objectif. Ceux et celles qui s'y intéressaient un tant soit peu (encore en général) avaient le sentiment d’assister une énième fois au phénomène récurrent qu’est la révélation d’un artiste qui va faire le buzz, et qui va tenter, au cours des années suivantes, de conserver sa célébrité de départ. Or, l’apparition de BB BRUNES n’est pas un évènement commun ! On n’a pas affaire à un artiste isolé, mais à un vrai groupe ! Qui plus est un groupe de rock ! De rock français !!! Et puis c’est aussi une voix reconnaissable entre mille ! C’est un fait rarissime. Et ce qu’il faut bien avouer, c’est qu’il y a du talent. Mais rien à faire, le tout sonne peut-être un peu trop collégien… Ou alors ce succès nous paraissait exégéré (je vous renvoie à la chro de Blonde Comme Moi par LOONEY, qui raconte très bien ce sentiment).

Bref, ma vie était parti pour se poursuivre sans les bébés jusqu’à l’écoute du single « Lalalove You » deux ans plus tard, qui fut une agréable surprise. Il y avait moins de ce petit côté pop qui me rebutait, avec le single « Dis-moi » notamment. Intéressé, je tombe sur la pochette qui, résolument vintage, finit de me convaincre.

Une grande bouffée d’air frais. Voilà qui peut résumer l’album dans son intégralité. Loin de l’image du groupe pour midinettes, les BB BRUNES nous balancent un rock nerveux, parfois à la limite du punk comme sur « Seul ou accompagné », « Ma Mods », ou encore « Peut-être Pas Cette Fois ». Les textes ne sont pas en reste et sont rarement débiles ; en fait, on se dira rarement « Mais c’est stupide !!! » ou « Ridicule… » voire « Quel est le singe qui a écrit ces paroles ?! ». Au contraire même, bien que le niveau ne soit pas homogène, l’écriture est une qualité indiscutable de l'album (toutes proportions gardées, ils ont vingt piges je vous rappelle).
Même constat pour la composition. On voit bien qu’avant toute chose (avant d’être des bruns légèrement ténébreux), ces gars sont des musiciens. Il y a d’excellents morceaux : citons « Cola Maya » qui possède un pont tout à fait sympathique ; l’ouverture « Seul Ou Accompagné » qui vous embarque sans préavis avec fougue et entrain ; le tout aussi énergique « Bouche B », le single « Lalalove You », l’obscure « Nico Teen Love », « (D)Andy », un café, l'addition …

En fait l’album démarre très bien et puis une impression de répétition, de similarités entre les pistes, pointe le bout de son nez. Du coup, vous risquez de ne pas écouter les quinze titres d’une traite. C’est dommage. Il n’empêche que ce disque, par l'énergie rare qu'il dégage, est un véritable coup de fouet, un très bon deuxième album. Il est réconfortant de voir qu’il y a un groupe sur lequel on pourra compter pour défendre le rock français. BB Brunes, qui semblait être un nouvel appât pour nous attirer vers les radios, les succès téléphonés, fait finalement partie de ces groupes qui peuvent nous en sortir, en nous proposant des albums de qualité, avec un réel talent. En tout cas, en France, et à ma connaissance, il n’a personne pour le concurrencer, ce qui est assez triste, finalement…


3,5/5

A lire aussi en ROCK par MASTCARD :


The DOOBIE BROTHERS
The Captain And Me (1973)
En voiture, simone !




ZEBDA
Essence Ordinaire (1998)
Faites place, la rue s'exprime !


Marquez et partagez





 
   MASTCARD

 
   RED ONE

 
   (2 chroniques)



- Adrien Gallo (chant, guitare)
- Félix Hemmen (guitare, choeur)
- Karim Réveillé (batterie, choeur)
- Bérald Crambes (basse)


1. Seul Ou Accompagné
2. Dynamite
3. (d)andy
4. Cola Maya
5. Ma Mods
6. Lalalove You
7. Peut-être Pas Cette Fois
8. Bouche B
9. Britty Boy
10. M La Maudite
11. Black & Blue
12. Nico Teen Love
13. 1/4 D'heure
14. Gare Au Loup
15. Illuminations



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod