Recherche avancée       Liste groupes



      
FUSION  |  STUDIO

Commentaires (3)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Oai Star
 

 Page Officielle (sur Universal Music.fr) (225)

ZEBDA - Essence Ordinaire (1998)
Par MASTCARD le 12 Novembre 2010          Consultée 2204 fois

ZEBDA fait partie de ces groupes qui se sont engagés contre le racisme et la discrimination de manière intelligente. On est loin des paroles qui ne servent à rien telles que « Nique la France ! » ou je ne sais quoi d’autre, que nous servent sans honte des rappeurs très inspirés et -il faut le dire- détenteurs d'un réel talent. Non, ZEBDA, c’est du texte, 3 chanteurs, des musiciens, et une fois tout ce beau monde mélangé, on obtient de la musique. Et d’la bonne. D'la pure. C’est en tout cas ce qui ressort de ce troisième album du combo toulousain, qui condamne, certes, mais avec tellement plus de classe.

« Essence Ordinaire », c’est surtout un tube : « Tomber la Chemise ». Ce morceau a été diffusé sans interruption pendant une bonne période, et on le ressort volontiers pour faire la fête (sans chemise). On comprend pourquoi, c’est la chanson festive par excellence : un refrain entêtant sur une rythmique entrainante. Quant aux autres titres, eh ben, ils se valent tous.

On commence par « Y’a pas d’Arrangement », un morceau sympathique à la rythmique appuyée et carrée, ça groove et on commence plutôt bien. Ceux qui découvrent ZEBDA avec cet album peuvent donc faire connaissance avec les 3 chanteurs aux timbres différents certes mais qui, en harmonie, donnent quelque chose de tout à fait correct. Vient ensuite le tube évoqué. On reste dans le même ton convivial. Ce n’est en revanche plus la même atmosphère avec « Double Peine », véritable attaque contre les préjugés, chanté par Mustapha Amokrane. Du côté des musiciens, ça groove toujours, et une flûte apporte un vrai plus à ce morceau. On apaise les tensions et on enchaîne avec « Tombés des Nues », un morceau qui prouve le talent d’auteur de Magyd Cherfi (qui a d’ailleurs écrit toutes les paroles sur ce disque, en hommage à Matoub Lounès, célèbre chanteur algérien mort cette même année) et la capacité de ZEBDA à nous sortir des morceaux de tous styles, sans que cela nous choque. Moi, en tout cas, j’en redemande. On repart dans un registre plus grave avec « Quinze Ans » et « Je Crois Que Ca Va Pas Etre Possible », à laquelle participe pour quelques répliques le comédien et humoriste Dieudonné. Titre lent, au texte ironique, satirique. C’est Réussi. « Je Suis » nous fait repartir sur un registre plus « joyeux », avec un rythme un peu plus entrainant. « Tout Semble Si » arrive grâce à son refrain en chœur avec les 3 chanteurs à vraiment faire ressentir la menace dont nous parle Cherfi pendant les couplets : « N’attends pas qu’il reviennent ! [...] N’attends qu’ils nous tiennent ! ». Le crescendo de tams-tams juste avant le premier refrain nous tient en haleine, et la guitare sèche du premier couplet laisse place à l’ensemble des musiciens, qui assurent toujours (On l’aura compris...).

Puis le morceau le plus énergique de l’album prend place. « On Est Chez Nous » est le morceau qui fais bouger tout le monde en concert, avec son refrain motivant. Il aurait sans doute eu un grand succès sous forme de single. « Oualalaradime », avec « Le Manouche » et « Né Dans La Rue » font tout de suite penser à la musique des gens du voyage. Et avec le dernier morceau, ZEBDA nous plonge dans une ambiance à se tirer une balle, et Cherfi nous chante le récit d’une enfance dramatique. Marquant.

Parmi les quelques défauts, on pourrait dire que, sans jouer le rôle du remplissage, « Né Dans La Rue » rappelle un peu « Le Manouche » au niveau des textes, et fais un peu doublon. Mais à part ça, et si vous n'avez rien contre l'accent toulousain, Essence Ordinaire reste un très bon album qui, en plus d’avoir fait danser beaucoup de monde, se permet en prime d’être original et surprenant.

Morceaux préférés :
« Double Peine », « Tombés Des Nues ».

Morceaux moins appréciés :
« Né Dans La Rue », « Le Petit Robert ».

A lire aussi en ROCK par MASTCARD :


CHICAGO
Chicago Ii (1971)
Et de deux !




CHICAGO
The Chicago Transit Authority (1969)
Réussirez-vous à dompter la bête?


Marquez et partagez





 
   MASTCARD

 
  N/A



- Magyd Cherfi (chant)
- Mustapha Amokrane (chant)
- Hakim Amokrane (chant)
- Rémi Sanchez (programmation, samples, claviers, accordéon)
- Vincent Sauvage (programmation, samples, batterie)
- Joël Saurin (basse)
- Pascal Cabero (guitare, guitare acoustique)


1. Y'a Pas D'arrangement
2. Tomber La Chemise
3. Double Peine
4. Tombés Des Nues
5. Quinze Ans
6. Je Crois Que Ca Va Pas Etre Possible
7. Je Suis
8. Tout Semble Si...
9. On Est Chez Nous
10. Oualalaradime
11. Le Manouche
12. Né Dans La Rue
13. Le Petit Robert



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod