Recherche avancée       Liste groupes



      
POP ROCK SIXTIES  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style + Membre : Les Wampas
 

 Site Officiel (436)
 Site Des Wampas (287)

Didier WAMPAS - Taisez Moi (2011)
Par RED ONE le 28 Janvier 2012          Consultée 1793 fois

Un album de Didier Wampas en solo. Pincez moi, je rêve ! Il faut le voir pour y croire. Parce que quand même, que peut vraiment faire Didier Chappedelaine (vrai nom de Didier Wampas) sans son groupe légendaire derrière lui ? Le pseudonyme Didier Wampas, d'ailleurs, n'a de réel sens que parce que Didier est depuis 1983 le chanteur et leader incontesté de la mythique formation punk parisienne. Bien souvent d'ailleurs, certains font remarquer qu'en réalité, les WAMPAS sont le backing band de Didier et que le groupe ne pourrait exister sans lui. C'est un avis que je ne partage qu'à moitié, étant donné que des musiciens français de renom font tout de même partie des WAMPAS (notamment Tony Truant et Phil Elmosnino, anciens des DOGS) et qu'ils apportent tous leur pierre à l'édifice de ce groupe culte du rock français.

Oui mais, mine de rien, Didier Wampas demeure au sein du groupe ce qui centralise toutes les attentions, tant le bonhomme est un rien particulier : voix suraiguë extrême (souvent volontairement fausse), textes dénués de sens, voir de logique, références parodiques à la variété française, etc ... Didier Wampas est rock'n'roll, ça c'est évident. Didier Wampas est punk, ça c'est encore plus évident quand on se rend compte qu'il se situe dans l'héritage direct du glam punk garage des années 1970 et de groupes tels que les NEW YORK DOLLS. Soit. Mais que peut donc contenir cet essai en solo inattendu, que Didier lui-même confesse n'avoir enregistré que sur les conseils insistants de Marc Thonon, le patron de sa maison de disques, Atmosphériques ?

Eh bien, de prime abord, des chansons au son résolument retro, aux arrangements sixties signés Ryan Ross (ex-PANIC AT THE DISCO) et Kevin Harp, ingénieur du son multi-instrumentiste. Cet album a effectivement été enregistré aux Etats Unis, à Los Angeles, avec des musiciens américains ne parlant pas du tout français. Didier reste fidèle à sa vieille technique de composition habituelle : venir en studio avec des morceaux non finis, des textes souvent embryonnaires, et laisser les musiciens rajouter leur touche. L'expérience est donc ici assez intéressante, puisque ces musiciens en question sont des requins de studio américains ne connaissant que peu, voir pas du tout, l'histoire des WAMPAS et de la scène alternative française. Le son retro sixties de cet album est donc un choix délibéré de ces musiciens, mais qui se révèle au final très en phase avec l'univers ouvertement vintage de Didier.

Didier, c'est bien connu, ne se prend jamais vraiment au sérieux dans ses textes et parle de sujets totalement incohérents et dénués d'intérêt, ce qui au final finit toujours par créer une poésie naïve et comique, qui n'en est pas moins touchante. Il y est donc aléatoirement question ici de la ville du Mans, de science-fiction portugaise, d'une fille qui préfère ses chaussures à un tableau de Magritte, d'un hommage délirant à Michel Sardou, de concerts punks donnés par les WAMPAS en Vendée, et de la définition philosophico-marxiste du concept de propriété individuelle. Du Didier tout craché.

Didier ne s'égosille cependant à aucun moment et pose véritablement sa voix. La retenue est ici de vigueur et Didier cherche visiblement à renouer avec les aspects les plus "romantiques" de certaines anciennes ballades des WAMPAS. Cependant il n'hésite pas à se lâcher à plusieurs reprises, notamment sur "Magritte" où sa voix est à la limite du punk avec des refrains en "lalala" et surtout la chanson finale, "Ainsi Parlait Didier Wampas", parodie de slam aux paroles délirantes. Taisez Moi reste donc assez punk par de nombreux aspects et s'impose comme un joli petit album de glam/pop retro, comique et bien barré ...

Taisez Moi aurait toutefois très bien pu être un album des WAMPAS. En plus de textes très similaires à ceux du groupe parisien, les aspects les plus rock des arrangements musicaux de Taisez Moi ressemblent beaucoup à ceux traditionnellement présents sur les disques des WAMPAS, même si l'aspect pop vintage est quand même énormément marqué et que les musiciens ne sont pas les mêmes. Au final, Taisez Moi ressemble tellement à un album des WAMPAS (le côté punk étant cependant vraiment très atténué malgré les allusions de certaines paroles) qu’il ne paraît pas inapproprié de le ranger dans la discographie du groupe.

L’album est en tout cas plaisant et s’écoute avec autant de délectation qu’un nouvel effort des WAMPAS, même si les fans traditionnels du groupe seront quelque peu décontenancés par les choix musicaux de Didier ...

Chanson vraiment géniale : "Chanteur de droite", hommage/pique à Michel Sardou ...

A lire aussi en GLAM-ROCK :


SLADE
Sladest (1973)
Super compile... obligé !




Joan JETT
I Love Rock'n'roll (1982)
So do I !


Marquez et partagez





 
   RED ONE

 
  N/A



- Didier Wampas (chant)
- Ryan Ross (guitare)
- Kevin Harp (arrangements)


1. La Propriété C'est Du Vol
2. Eternellement
3. Magritte
4. Punk Ouvrier
5. Le Mans
6. Karmann
7. La Folle De Marvejols
8. Chanteur De Droite
9. Par Dessus La Troisième Corde
10. Mais Je Sais Très Bien
11. Magique
12. Ainsi Parlait Didier Wampas



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod