Recherche avancée       Liste groupes



      
GLAM-ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 



SLADE - Slayed ? (1972)
Par ERWIN le 23 Juin 2017          Consultée 573 fois

Etre un cancre, l'élève du fond de la classe près du radiateur, celui qu'on coiffe du bonnet d'âne, vous connaissez ? Et bien jamais un groupe n'aura aussi bien symbolisé cette faculté à se foutre de tout ! Les 4 gars de SLADE assument en proposant des titres de chansons truffés de fautes d'orthographe, ce qui, vu leur popularité à l'époque, va provoquer l'ire des professeurs de la prude Albion. Bien évidemment, les gars n'en ont cure, et continuent sous la poigne de fer de Chas Chandler d'écumer les scènes et les plateaux télé du royaume uni avec une énergie communicative totalement imparable. En 72, il ne fait pas le moindre doute que SLADE est le groupe majeur de la musique britannique et fait la nique à tous les dinosaures du coin. Quel plus bel exemple que le grand classique Slayed pour étayer mes dires ? Depuis "Coz I luv you", la paire Holder/Lea compose la totalité des hits du groupe.

Bon cela dit, pour la comprenette, c'est pas de la tarte de se tartiner les pérégrinations de nos loustics. Ainsi le single de la mi année « Take me back hom » n'apparaît point sur cet album... C'est à n'y rien comprendre ! D'autant que le titre est une vraie tuerie de Hard rock plombé ! Dave a dorénavant revêtu son spacesuit pour le restant de ses jours, et que, juchés sur des plateformes boots de 15cm, les mecs s'imposent partout ou ils passent, propageant joie et bonne humeur. D'ailleurs on n'évoque rarement le fait, mais outre toute la scène US du glam metal et la scène punk londonienne - si si !-, il semble évident que nos p'tits gars bas du front ont clairement pavé la voie du succès aux kangourous d'AC/DC... Bah oui, c'est comme ça !

Bien , passons aux choses sérieuses. Premier constat, les classiques s'enchaînent comme des perles dans leur disco. Ici, nous avons « Mama weer all crazee now » qui tient la pole position et squatte la tête des charts immédiatement. Du hard rock'n'roll de haute volée qui va enthousiasmer les générations, à reprendre en choeur dans les stades. Le Glam rock est à son apogée ! Pas de surprise, le single suivant « Gudbuy T'Jane » va occuper la même place, même constat, même analyse même si le titre me paraît moins définitif.

De toutes parts des hymnes glam à la gloire de la superficialité de ces années d'insouciance. « How'd you ride » pour débuter la rondelle, avec sa ritournelle entêtante. « Look at last nite » sort du même tonneau. « I won't let it appen agen » sonne tel un hard rock ricain des eighties.. Ou alors ce sont les groupes des eighties qui ont intégralement pompé SLADE... Plus boogie « The whole world is goin crazee » marche sur les terres des STATUS QUO mais reste profondément rock'n'roll. On retrouve la basse de Jim Lea aux avants postes sur « Move over », plus axé psyché des sixties.

On peut éventuellement déplorer l'absence d'une gratte solo digne de ce nom... Mais Dave Hill ne peut à la fois être le superyob, s'agiter dans tous les sens tel un cintré du ciboulot et dans le même temps jouer tel Ritchie Blackmore... Et puis cela ne manque guère, et les mecs ne se prennent pas le moindre du monde au sérieux ! Le blues rock crasseux de « I don't mind » présente une autre facette, un brin plus smooth, mais toujours dominée par l'organe rauque de Noddy. La reprise de SHIRLEY & LEE « Let the good times roll » dépote plus que l'originale, les mecs savent aussi transcender des morceaux, Rock'n'roll ! Enfin, « Gudbuy gudbuy » mixe des éléments blues et Hard , ce qui nous conforte dans l'idée que SLADE est un des principaux instigateurs de la scène classique du Hard rock, qu'AC/DC et autres DEF LEPPARD définiront plus tard.

Impossible de faire preuve de la moindre sévérité alors que nos ex skinheads trustent toutes les premières places au pays de la reine Victoria... C'est efficace, super carré, fendard et ça défonce en live. Slayed est donc bien l'un des principaux opus de SLADE, il fallait l'affirmer, c'est chose faite ! Nécessaire pour toute discothèque qui se respecte !

A lire aussi en GLAM-ROCK par ERWIN :


Joan JETT
Greatest Hits (2010)
La belle quinca




Joan JETT
Glorious Results Of A Mispent Youth (1984)
Pas gachée la jeunesse!


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



- Noddy Holder (chant-guitare)
- Dave Hill (guitare)
- Jim Lea (basse-claviers)
- Don Powell (batterie)


1. How'd You Ride
2. The Whole World's Goin Crazy
3. Look At Last Nite
4. I Won't Let It Appen Agen
5. Move Over
6. Gudbuy T'jane
7. Gudbuy Gudbuy
8. Mama Weer All Crazee Now
9. I Don't Mind
10. Let The Good Times Roll



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod