Recherche avancée       Liste groupes



      
GARAGE ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

 Site Officiel (289)

Hanni EL KHATIB - Will The Guns Come Out (2011)
Par TOMTOM le 15 Mars 2012          Consultée 1239 fois

Will The Guns Come Out est sorti en octobre 2011. Bloqué par je ne sais quelle crampe anti-intellectuelle et par une révulsion pathologique à la nouveauté, je résistais de façon incompréhensible aux articles élogieux de la presse parisienne (Libération et Les Inrockuptibles en tête) et aux têtes de gondoles pourtant résolues à draguer mes pupilles en exposant insensiblement cette pochette jaune poubelle, plus destroy tu meurs. Ca m'apprendra. En décembre, Hanni EL KHATIB, malin comme un singe, balance un single inédit immédiatement repris par une pub pour une bagnole italienne. C'est « Human Fly », immortel titre des Cramps. Balancez ça en soirée, le bazar est évincé illico de la playlist. Forcément un bon titre, donc.

Agiter le fantôme hoquetant de Lux INTERIOR, il ne m'en fallait pas plus.

Passons sur le malentendu initial : ce disque n'est pas joué à deux, mais bel et bien tout seul. Hanni EL KHATIB est ce genre d'artiste capable de peupler l'espace sonore par la seule grâce de son unique présence. Enfin, avec l'aide de sa guitare, une Fender Mustang forgée dans la braise et qui débine inlassablement une distorsion pourtant à bout de souffle. Illustration avec « Loved One » : un riff tronçonné avec classe sur lequel vient simplement se poser une voix légèrement overdubée. La batterie restera un simple accessoire sur tout le reste de l'album, nécessaire artifice stylistique qui ne trompe personne : les héros restent bien cette voix, à mi-chemin entre Jesse « Electric Boots » HUGUES et Dan AUERBACH des Black Keys, et cette main droite qui construit, détruit, reconstruit, détruit, réinventant sans cesse, chaque fois déglinguant des références que l'on se plaît à dénicher.

Will The Guns Come Out commence sur un titre éponyme, doucement psychédélique et perché comme l'intro d'Electric Ladyland, prélude au sanglant « Build, Destroy, Rebuild », sorte de Bo Diddley rehaussé à la sauce garage rock de Detroit. Miam. Voix habitée, solo fracturé et production phénoménale, tout ici suinte la plus délicieuse des urgences. La dégustation se poursuit avec « Fuck It, You Win », deuxième single évident avec sa guitare virant electro-beat. « Dead Wrong », ses accents soul guillerets et sa guitare acoustique enfoncent le clou, sans avoir l'air d'y toucher. « Come Alive » s'insinue dans le blues-roots avec son intro acoustique, son rythme tribal ; et bientôt viennent de douces bribes électriques qui trahissent une parfaite maîtrise du noble instrumentc

Si vous trouviez la formule Black Keys trop simple, vous vous régalerez en écoutant la reprise d'« Heartbreak Hotel ». Pourtant archi-connu, le titre est transfiguré. Génie évident, Hanni EL KHATIB prend des risques, transforme la lancinante chanson en inquiétante complainte underground, fortement aidé par des chœurs dfoutre-tombe et un banjo qui évoque beaucoup plus le film « Résistance » que les mariachis du Chatelet. La reprise barré à la mode The Cramps a trouvé ici son plus fidèle rejeton. D'ailleurs, le même traitement fondamentalement « trash » sera aussi réservé au « You Rascal You » (« Vieille Canaille » en version française) et au « I Got A Thing » de Funkadelic. Quand la première fait très White Stripes, la seconde se révèle une fantastique machine à danser. Très fort, le mec a même prévu la chanson pour emballer et qufon ne se prive pas de fredonner (« Wait Wait Wait »), petit moment de répit avant l'inquiétant « Garbage City » qui finit de prouver que le secret de l'album est bien ici : dans le trash, expurgé de toute trace de glamour. Et c'est beau.

A lire aussi en BLUES-ROCK :


ROYAL SOUTHERN BROTHERHOOD
Royal Southern Brotherhood (2012)
La nouvelle merveille du southern rock




GOV'T MULE
The Tel-star Sessions (2016)
Quand la mule était enfant...


Marquez et partagez





 
   TOMTOM

 
  N/A



- Hanni El Khatib (guitare, chant)
- Nicky Fleming]yaryan (batterie)


1. Will The Guns Come Out
2. Build. Destroy. Rebuild.
3. Fuck It. You Win.
4. Dead Wrong
5. Come Alive
6. Loved One
7. Heartbreak Hotel
8. Wait. Wait. Wait.
9. Garbage City
10. You Rascal You
11. I Got A Thing



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod