Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


DIAMOND RUGS - Diamond Rugs (2012)
Par BAAZBAAZ le 7 Mai 2012          Consultée 1666 fois

Ce premier album de DIAMOND RUGS est un coup de maître. Rock n’ roll, garage, country, stonien, stoogien… Peu importe. Les styles et les étiquettes y sont allègrement brassés et le résultat est une musique abrasive et décapante, pleine d’aspérités, mais qui n’oublie jamais d’être efficace et mélodique. Certes, le son est très épuré et minimaliste – on est en plein territoire lo-fi. Mais la production sèche et précise met en valeur une admirable succession de hits indie braillards, funs et décomplexés comme on n’en avait plus entendus depuis les grandes heures de MODEST MOUSE ou de SPOON.

D’où sort DIAMOND RUGS ? Il s’agit en fait de la collaboration éphémère de musiciens déjà bien établis dans le petit monde du rock indépendant. Le projet a vu le jour à l’initiative de John McCauley, dont le groupe DEER TICK – devenu en quelques années une valeur sûre de la scène alternative américaine – pratique un mélange un peu déglingué de rock, de country et de folk. A ses côtés figurent Ian Saint Pé, guitariste des excellents garageux THE BLACK LIPS (dont le dernier album Arabia Mountain est déjà un classique), Steve Berlin, saxophoniste de LOS LOBOS, Hardy Morris de DEAD CONFEDERATE et Bryan Dufresne de SIX FINGER SATELLITE.

Du beau monde… ou de parfaits inconnus selon les points de vue. Mais l’essentiel est que, pour une fois, la somme des composantes dépasse assez nettement tout ce qu’ils ont pu faire chacun de leur côté (à l’exception bien sûr de Saint Pé). Leur réunion a provoqué une effervescence mutuelle, aboutissant à la création de chansons mémorables : « Gimme a Beer », « Out on My Own » ou encore « Tell Me Why » sont des tubes corrosifs et réjouissants chantés par McCauley de sa voix la plus rocailleuse. Et l’apparente simplicité des compositions cache des trésors d’inventivité que l’on doit à l’osmose réussie entre les styles éclectiques présents ici.

On passe ainsi sans prévenir d’une bourrasque indie au refrain planant (« Big God ») à un rock latino décontracté (« Call Girl Blues »), chaque nouvelle chanson apportant son lot de surprises, tels les accents traînants et je-m’en-foutistes de « Blue Mountains ». Au cœur de cette avalanche de rythmes et de mélodies, « Country Mile » est un vrai morceau de bravoure : démarrant comme un monstre rampant et saturé à l’excès, il décolle le temps d’un refrain à l’arôme country très mélancolique. Et ce n’est finalement que rarement (avec un « Totally Lonely » mal dégrossi ou un « 100 Sheets » dispensable) que le groupe rate sa cible. Il s’en faut d’un cheveu pour que ce disque soit parfait.

Alors voilà, les choses sont simples : cet album est d’ores et déjà l’un des meilleurs de l’année et il sera adopté sans aucune hésitation par tous les fans des BLACK KEYS qui auraient écouté El Camino jusqu’à plus soif et seraient déjà en manque. C’est un disque pour ceux qui aiment le rock à bière, un peu crasseux et pas sérieux. Quelques musiciens se sont juste éclatés à jouer ensemble et se sont retrouvés tout étonnés de la qualité du résultat. Il n’y aura sans doute aucune suite, car DIAMOND RUGS est un groupe voué à disparaître. On peut le regretter, mais cela ne fait que renforcer le caractère unique et indispensable de cette musique.

A lire aussi en ROCK par BAAZBAAZ :


Brendan BENSON
What Kind Of World (2012)
Superbe power pop ultra-accrocheuse !




NUGGETS
Original Artyfacts From The First Psychedelic Era (1972)
La mine d'or du rock


Marquez et partagez







 
   BAAZBAAZ

 
  N/A



- John Mccauley (chant, guitare)
- Ian Saint Pé (chant, guitare)
- Hardy Morris (chant, guitare)
- Robbie Crowell (saxophone, basse)
- Steve Berlin (saxophone, synthétiseurs)
- Bryan Dufresne (batterie)


1. Hightail
2. Gimme A Beer
3. Big God
4. Call Girl Blues
5. Out On My Own
6. Country Mile
7. Totally Lonely
8. I Took Note
9. Blue Mountains
10. Motherland
11. Tell Me Why
12. 100 Sheets
13. Hungover And Horny
14. Christmas In A Chinese Restaurant



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod