Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

2012 Elation
 

- Style + Membre : Jack Russell's Great White

GREAT WHITE - Elation (2012)
Par GEGERS le 25 Juin 2012          Consultée 948 fois

Le feuilleton GREAT WHITE aura animé ce premier semestre 2012 dans un giron hard US en manque de scandales et de conflits. Petit rappel des faits : après s'être fait discret entre 2003 et 2006, à la suite du drame du Station club (en février 2003, des effets pyrotechniques utilisés par le groupe causèrent un incendie qui tua 100 personnes), GREAT WHITE revient finalement en 2007 avec un Back To The Rhythm débordant d'énergie et de compositions efficaces. Après un Rising légèrement moins marquant publié en 2009, le groupe américain prend l'eau : Jack Russell, chanteur séculaire du groupe, est rattrapé par ses démons alcooliques et psychotropes. En attendant sa rémission Mark Kendall et ses acolytes font alors appel au chanteur franco-américain Terry Illous, célèbre pour avoir œuvré au sein du groupe XYZ, afin d'assurer une série de concerts programmés de longue date. Las d'attendre une rémission de plus en plus improbable d'un Jack Russell fantomatique, le groupe décide d'officialiser en 2011 l'intégration de son nouveau chanteur. Drame, scission, bataille d'avocats : Jack Russell fonde en réponse son propre groupe, Jack Russell's Great White, et clame haut et fort que ses anciens comparses n'auront jamais l'autorisation de publier un nouvel album sans lui.

Et pourtant, le 18 mai 2012 voit la parution de ce Elation, douzième album studio de GREAT WHITE, et le premier sans Jack Russell. Si Terry Illous est un chanteur fort compétent, la perte de l'identité apportée par la voix si caractéristique du précédent chanteur pouvait laisser présager une poursuite de carrière difficile pour un groupe qui n'a jamais cessé de tutoyer les sommets comme les fonds de gouffre. Il est ardu, il est vrai, de ne pas ressentir un manque face à l'absence de Jack Russell, dont la voix chaude et légèrement éraillée participait grandement à enrichir la musique hard rock bluesy des Américains.

Lorgnant tantôt du côté de Led Zeppelin, tantôt du côté d'AC/DC, la musique de GREAT WHITE ne connait pas ici de révolution : avec Mark Kendall aux manettes, le groupe use de son savoir-faire pour proposer des compositions ne témoignant d'aucune originalité, mais suffisamment bien construites pour permettre aux amateurs du genre de passer un sympathique moment à leur écoute. La paire d'ouverture, « I've Got Something For You » / « Feeling So Much Better », permet d'ailleurs d'éprouver un moment de bonheur intense comme GREAT WHITE ne nous en avait pas proposé depuis longtemps. Et puis, la recette s'affadit, le propos moins percutant. La faute à des compositions qui s'étirent inutilement en longueur. Tandis que la majorité des morceaux dure entre 5 et 6 minutes, on se dit rapidement qu'une certaine concision du propos n'aurait pas été du luxe. Ainsi, « Love Train », dont le riff accrocheur et l'harmonica constituent quelques une des bonnes idées, finit par générer l'ennui, le groupe lui allouant quasiment 5 minutes là où 3'30 auraient suffi. GREAT WHITE pratique somme toute un hard rock basique, dont l'impact est nécessairement amoindri par une durée d'album inconsidérée.

Quelques titres trouvent grâce à nos oreilles à l'image de la ballade « Hard To Say Goodbye » ou de l'agressif « Lowdown », dont le propos, heavy et plombé, ne justifie pas malgré ses 6 minutes au compteur. L'ensemble est malgré tout bien trop pataud et réchauffé pour convaincre. La comparaison avec les précédents albums du groupe, à l'image des très réussis Twice Shy ou Back to The Rhythm, ne laisse que peu de chances à cet Elation bien fade. En plus de réussir à faire oublier son chanteur emblématique, GREAT WHITE va désormais devoir s'appliquer à renouveler son propos s'il souhaite conserver l'attention des amateurs de hard US. Un piètre comeback.

A lire aussi en HARD ROCK par GEGERS :


BON JOVI
One Wild Night / Live 1985 - 2001 (2001)
Nuit de folie




MSG
Assault Attack (1982)
Line-up éphémère offre album durable !


Marquez et partagez





 
   GEGERS

 
  N/A



- Mark Kendall (guitare)
- Audie Desbrow (batterie)
- Michael Lardie (guitare, claviers)
- Terry Ilous (chant)
- Scott Snyder (basse)


1. (i've Got) Something For You
2. Feelin' So Much Better
3. Love Train
4. Heart Of A Man
5. Hard To Say Goodbye
6. Resolution
7. Shotgun Willie's
8. Promise Land
9. Lowdown (bonus Track)
10. Just For Tonight
11. Love Is Enough
12. Complicated



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod