Recherche avancée       Liste groupes



      
INSTRUMENTAL MODERN JAZZ  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

2008 Holon
2010 Llyria

Nik BÄRTSCH'S RONIN - Llyria (2010)
Par STREETCLEANER le 27 Août 2012          Consultée 1226 fois

Plus sage que le précédent Holon, globalement moins énergique, axé sur des compositions plus cérébrales que corporelles, Llyria, le troisième album sur le label ECM du pianiste suisse Nik Bärtsch et de son groupe Ronin, se veut bien plus ouvert, et le leader lui-même cède un plus grand espace aux autres musiciens, à Sha notamment (Stephan Haslebacher), le saxophoniste et clarinettiste.

Ceux qui appréciaient Holon et son côté hypnotique et son groove parfois endiablé en seront donc ici pour leurs frais. De même, si les influences de la musique contemporaine minimaliste restent largement perceptibles, elles ne sont néanmoins plus prédominantes. Difficile alors de parler sur Llyria de « ritual groove music » ou de « zen funk », qui constituaient une des caractéristiques notables et originales de ce jeune groupe de jazz.

Alors que reste-t-il de la musique de Bärtsch si celle-ci perd une grande partie de ses éléments caractéristiques ? On pourrait répondre tout simplement que la musique du groupe vit, qu'elle évolue, qu'elle évite de se répéter et évite peut-être également de s'engager, au moment le plus approprié, dans une impasse qui constituerait à reproduire maintes fois les mêmes gimmicks. Mais si la musique du groupe entame une mutation, elle n'en demeure pas moins reconnaissable, l'auditeur reste en territoire connu, elle ne fait, comme on le disait précédemment, que s'ouvrir, gagner en largeur et espace.

L'entrée en matière « Modul 48 » est typique, le piano, accompagné d'un saxo aérien, joue la répétition d'un motif et c'est toujours fascinant de constater que quelques simples notes suffisent à nous plonger dans une atmosphère à l'étrangeté irréelle. Sha nous gratifie de quelques superbes soli de saxo, et même Pupato, le percussionniste, est bien plus mis en valeur. Ce « Modul 48 » est particulièrement réussi, mêlant adroitement atmosphères et jolies mélodies.

Le « Modul 52 » très répétitif dans sa première moitié, change de climat, se fait légèrement groovy alors qu'un tonnerre sombre de percussions introduit une nouvelle atmosphère en clair-obscur. Il n'y a pas à dire, Sha, Pupato et Rast sont cette fois-ci sur le devant de la scène. Tout comme sur l'excellent « Modul 55 » où le piano ne fait parfois qu'accompagner le superbe jeu de la clarinette, aérienne et exotique, et où enfin Meyer peu commencer à vraiment s'exprimer. Le « Modul 55 » démontre, encore plus que sur Holon, un groupe en plein partage, et corrélativement un certain effacement de Bärtsch, moins mis en avant. On le retrouvera à l'avant-poste sur le doux chaloupement d'introduction du « Modul 47 », une composition mouvementée accompagnée d'échos qu'on jurerait être inspirée par la dub techno, alors que le « Modul 51 » possède une énergie toute cinématographique.

Peut-être un peu moins évident que Holon aux premiers abords, Llyria est un très bel album dans lequel on sent que l'ensemble de l'orchestre évolue dans un espace plus large. Les compositions perdent un peu en évidence ce qu'elles gagnent en subtilité. Llyria est assurément un album que l'on pourrait qualifier de plus « fin » que Holon, il lui manque peut-être malgré tout un peu de cette frénésie hypnotique, de ce « zen funk » des albums précédents, ce qui pourrait en partie dérouter l'auditeur.

Note réelle : 3.75/5.

Morceaux préférés : Moduls 55, 51, 47, 48 et 52.

A lire aussi en JAZZ par STREETCLEANER :


Manu KATCHé
Playground (2007)
Encore un superbe album




Nils Petter MOLVAER
Solid Ether (2000)
Un incontournable du catalogue ecm


Marquez et partagez





 
   STREETCLEANER

 
  N/A



- Nik Bärtsch (piano)
- Sha (alto saxophone, bass clarinet)
- Björn Meyer (basse)
- Kaspar Rast (batterie)
- Andi Pupato (percussions)


1. Modul 48
2. Modul 52
3. Modul 55
4. Modul 47
5. Modul 53
6. Modul 51
7. Modul 49_44



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod