Recherche avancée       Liste groupes



      
JAZZ / ZEN FUNK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

2008 Holon
2010 Llyria
2018 Awase
 

 Nik BÄrtsch's Ronin Facebook (4)

Nik BÄRTSCH'S RONIN - Awase (2018)
Par STREETCLEANER le 21 Mai 2018          Consultée 663 fois

Si on met de côté l'album de reprises Continuum, sorti en 2016, sorti sous le nom de Nick Bärtsch's Mobile, Awase est le dernier album studio de Bärtsch (Nick Bärtsch's Ronin) depuis Llyria qui remonte déjà à 2010. Ici, le groupe formé autour du pianiste et compositeur suisse, Nik Bärtsch, se déploie sous la forme d'un quartet – et non plus d'un quintet - puisqu'il a perdu deux de ses membres, Björn Meyer (basse) et Andi Pupato (percussions), Meyer étant remplacé par Thomy Jordi, et Kaspar Rast restant seul à la batterie. Awase, un terme tiré des arts martiaux qui signifie « faire mouvement ensemble », paraît comme ses prédécesseurs sur le fameux label ECM de Manfred Eicher.

Selon le pianiste, « cette musique tire son énergie de la tension entre la précision de ses compositions et l'auto-évitement de l'improvisation. De cette discipline sur soi découle la liberté. De l'extase à travers l'ascétisme » (1). Un album de Nik Bärtsch's Ronin est immédiatement reconnaissable entre mille. Même si des changements sont intervenus dans le line-up et que Bärtsch évoque « une nouvelle liberté et flexibilité dans l'approche du matériel, avec une plus grande transparence, plus d’interaction, et plus de plaisir sur scène ». N'oublions que le secret du swing se trouve dans l'interaction des instruments ; lorsque tous les instruments jouent tout en écoutant les autres, vous pouvez alors franchir une palier supérieur, celui de l'harmonie totale, tout s'enchaîne alors d'une façon merveilleuse comme si la partition ne répondait qu'à une volonté cosmique. Cette recherche d'extase et de liberté s'étend de la réinterprétation de certains premiers modules du groupe aux nouvelles compositions, avec pour la première fois un module particulier, « A », entièrement composé par Sha.

Comme je l'évoquais précédemment, un album de Nik Bärtsch's Ronin est immédiatement reconnaissable entre mille ; c'est de la musique qui tourne comme de la mécanique de précision suisse, répétitive, et inspirée notamment par la musique contemporaine minimaliste (Reich, Glass...) ou la musique électronique. Mais au-delà de ça, c'est aussi ce groove hypnotique construit tout autour des ostinatos, des motifs rythmiques des instruments. C'est l'architecture même de cette musique. C'est surtout quand tous les instruments se mettent en mode ostinato rythmique qu'on plonge dans cette « ritual groove music » ou de « zen funk » chers à Bärtsch. Imaginez la basse, le piano, la batterie, la clarinette ou le saxophone jouant chacun de son côté ses ostinatos courts et rapides, voilà le secret de cette énergie qui emporte tout sur son passage comme un tourbillon. De ce fait, Awase a plus à voir avec Holon qu'avec Llyria qui mettait la pédale douce sur le groove. Awase peut sembler moins cinématographique car moins porteur de rebondissements narratifs ; même si des décors sont plantés sur l'introduction du « Modul 58 » avec un lent dévoilement du paysage ou la longue introduction du « Modul 36 », parcourue ensuite de quelques échos nous renvoyant à la dub techno.

Sur Awase, les deux morceaux fleuves (« Modul 58 », et « Modul 36 » tiré de l'album Stoa de 2006), respectivement de plus de 18 et 13 minutes, privilégient le crescendo par palier, la montée progressive de tension, pour arriver à l'apothéose rythmique. Tout se met en place en prenant son temps pour servir le final de la grande horlogerie. Le piano de Bärtsch vous entraîne ainsi avec lui dans ses boucles, les deux mains jouant parfois chacune son propre ostinato quand ce n'est pas la main gauche qui joue les ostinatos et la droite qui vient frapper à l'unisson de la batterie (« Modul 58 ») ; et le saxophone vient les compléter, se surajouter, formant ainsi une épaisse couche de strates rythmiques qui interagissent à la manière d'ondes qui décuplent ainsi leur énergie. Car le saxo ou la clarinette ne sont que peu utilisés comme instrument de soliste mais participent bel et bien à cet ensemble rythmique. Ce qui n'empêche pas quelques lignes mélodiques de faire leur apparition mais reconnaissons que cette musique est avant tout énergie.

Mais la musique de Bärtsch et de ses Ronins n'est pas que pure énergie qui tend vers le post-rock. Ainsi, « A », est une composition downtempo où l'instrument de Sha fait l'essentiel du travail rythmique, plus sage, avec la batterie, le piano étant quelque peu éclipsé et venant surtout épauler le jeu de la batterie. Le « Modul 36 » laisse deviner dans ses dernières rythmiques quelques furtives danses folkloriques alors que le « Modul 34 », qui semble moins immédiat que les deux principaux modules, s'avère également particulièrement recommandable.

Awase est un très bel album, très énergique, très efficace, mais peu mélodique car il constitue avant tout une ode aux rythmes. Son mot d'ordre est : groove, groove, groove ! Peut-être pas pendant les 65 minutes de cet album, mais pendant la majorité de celles-ci. Évidemment, ceux qui n'aiment pas la musique basée sur les motifs rythmiques et les répétitions passeront leur chemin. Une dernière chose : avoir un matériel hi-fi de bonne qualité permet d'apprécier pleinement Awase. Production ECM oblige, celle-ci est aux petits oignons et posséder du bon matériel permet de découvrir tout ce qui se cache dans son relief.

(1) “This music draws its energy from the tension between compositional precision and the self-circumvention of improvisation. From self-implied restriction stems freedom. Ecstasy through asceticism.”

A lire aussi en JAZZ par STREETCLEANER :


Nils Petter MOLVAER
Khmer (1997)
Entrée remarquée au sein du label ecm, superbe.




Nils Petter MOLVAER
Np3 (2002)
Jazz électronique et atmosphérique ( with dub )


Marquez et partagez







 
   STREETCLEANER

 
  N/A



- Nik Bärtsch (piano)
- Sha (bass clarinet, alto saxophone)
- Thomy Jordi (basse)
- Kaspar Rast (batterie)


1. Modul 60
2. Modul 58
3. A
4. Modul 36
5. Modul 34
6. Modul 59



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod