Recherche avancée       Liste groupes



      
ELECTRO POP  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

2012 Gossamer

PASSION PIT - Gossamer (2012)
Par WALTERSMOKE le 24 Octobre 2012          Consultée 568 fois

Connaissez-vous la décantation ? Il s'agit d'un procédé très souvent utilisé en chimie et qui vise à laisser reposer une préparation afin de séparer deux liquides non miscibles (l'eau et l'huile par exemple) et de faciliter l'extraction d'une substance qui nous intéresse. Ouaip, c'est intéressant tout ça, mais ici on est pas chez chimie-facile.fr, mais chez Forces Parallèles, qui parle de musique. Mais justement, les parallèles sont très appréciés, et je ne résiste pas à l'idée d'en faire un : Gossamer, le dernier album du groupe PASSION PIT, doit se laisser décanter pour être apprécié.

Gossamer a un sacré défaut, c'est qu'il mélange de manière trop homogène les bons morceaux et les mauvais, il n'y a pas de ventre creux à proprement parler ou au contraire d’enchaînements de morceaux aussi géniaux qu'épiques, et c'est bien dommage car cela ne met aucunement en valeur les meilleures chansons, ce qui explique de facto la difficulté d'accès à l'album. Et pourtant on part sur les chapeaux de roue dès le premier morceau, "Take A Walk", qui est absolument merveilleux, un quasi sans-faute, et dans le même panier peuvent être ajoutés sans aucun problème "Carried Away", aux sonorités rétro assez plaisantes, ainsi que "On My Way" doté toutefois d'un refrain légèrement lourd ou encore "It's Not My Fault, I'm Happy", qui échappe de peu à la dénomination « chanson pop qui s'étire trop ». Et puis, de manière générale, la voix du leader, Michael ANGELAKOS, est très agréable à entendre, elle est équilibrée et ne sombre ni dans une banalité affligeante ni dans une exagération pseudo-innovante, sans compter les arrangements assez efficaces et relativement bien fichus.

Tout ce joli petit monde est néanmoins chahuté par le bas du panier qui truste une partie hélas non négligeable du skeud, comme l'atteste bien "Constant Conversations", une affreuse soupe r'n'b qui en plus de n'avoir rien à faire ici, est complètement raté, on a rarement vu pire comme point faible d'un disque. D'autres titres, bien que meilleurs que celui-là, font clairement office de remplissage comme l'acceptable "Mirrorred Sea", qui se veut morceau urgent mais retombe comme un soufflé raté, ou encore "Hideaway" qui se dote d'un refrain terrible mais de couplets qui n'arrivent pas à satisfaire l'exigence de qualité propre aux bons titres. Et au milieu coule non pas une rivière, mais des morceaux qui sont à cheval entre ce remplissage et le bon, à l'image de "I'll Be Alright", dont les gimmicks énervants cachent un bon morceau bien entraînant, d'ailleurs, de manière plus générale, ces gimmicks s'infiltrent un peut partout, ce qui n'est pas forcément des plus pertinents, comme sur "Cry Like A Ghost".

Gossamer aurait donc pu devenir un bon album si non seulement il ne contenait pas de mauvais titres, mais s'il était aussi moins déséquilibré et bancal par bien des moments. Mais surtout, et c'est là le principal problème, c'est qu'il faut des écoutes nombreuses et attentives pour pouvoir relever et apprécier les qualités des meilleures pistes – sauf pour "Take A Walk" qui est immédiatement plaisante. Pour le prochain album, il faudra corriger cela avant que cela devienne une habitude handicapante.

A lire aussi en POP par WALTERSMOKE :


APHRODITE'S CHILD
It's Five O'clock (1969)
Un bon de géant




HAIM
Days Are Gone (2013)
La musique en famille, ça peut être cool.


Marquez et partagez





 
   WALTERSMOKE

 
  N/A



Non disponible


1. Take A Walk
2. I'll Be Alright
3. Carried Away
4. Constant Conversations
5. Mirrored Sea
6. Cry Like A Ghost
7. On My Way
8. Hideaway
9. Two Veils To Hide My Face
10. Love Is Greed
11. It's Not My Fault, I'm Happy
12. Where We Belong



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod