Recherche avancée       Liste groupes



      
POP  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

2012 Pines

A FINE FRENZY - Pines (2012)
Par WALTERSMOKE le 26 Octobre 2012          Consultée 1214 fois

Les rêves éveillés, c'est beau. S'enfermer mentalement le temps de se libérer dans un monde merveilleux né de l'imagination est un acte fort et magnifique. Le rêve éveillé permet ainsi de s'évader, parfois de se repasser une scène géniale de la vie réelle et de la réécrire pour la rendre encore plus belle. Alors fermez les yeux. Imaginez-vous en train de vivre le plus beau rêve de votre existence. Ça y est ? Maintenant, laissez-vous aller, et pour vous accompagner, écoutez donc le dernier album signé A FINE FRENZY, Pines.
En effet, c'est la première chose qui vient à l'esprit à l'écoute de cet album, un véritable voyage en treize parties auditif de plus d'une heure qui, selon Alison SUDOL (le vrai nom de A FINE FRENZY), constitue un histoire entière. Ce n'est certes pas un album-concept, mais cette caractéristique est bien présente, et puis il est facilement remarquable que tous les morceaux ou presque nagent dans les mêmes eaux, jouent dans les mêmes domaines. Toutefois, il faut exclure l'idée selon laquelle les morceaux se ressemblent, ce n'est pas un bête album de pop sucrée qui ne fait effet qu'à court terme, chaque chanson apporte sa pierre à l'édifice fort de beauté et d'émotions.

De manière générale, elles possèdent un tempo assez lent, comme si elles se suspendaient dans le temps, la voix douce et charmante de SUDOL fait parfaitement son effet, et ce dès le premier morceau. En effet, Pinesong se présente comme l'ouverture vers ce magnifique voyage, avec une poésie remarquable qui caractérise chaque morceau de l'album. Il existe cependant quelques exceptions comme "Sailingsong", chanson assez équilibrée dans son genre et bien entraînante, ainsi que "Now Is The Start", qui présente les mêmes qualités mais n'a qu'un « lien de parenté » avec "Sailingsong", dans le sens où il n'y a pas de copier-coller. Il faut également noter qu'une bonne partie des chansons dépasse le format standard de 4 minutes, mais fort heureusement, il n'y a pas de longueur ou de moment où il viendrait à l'esprit un quelconque sentiment d'ennui.

Ce qui est également remarquable, c'est que Pines n'est pas seulement un très bon album, il contient aussi des titres qui sont encore plus beaux et magnifiques que les autres, en témoigne "Sadseasong", aussi éblouissant que troublant, où l'union des instruments et du chant crée une merveille musicale qui peut être passée en boucle sans que se pointe la lassitude. Et puis "Winds Of Wander" mérite aussi une attention toute particulière de par son côté poignant et son final accentué mais sans exagération.

Le seul défaut final qu'on puisse trouver à Pines, finalement, c'est que les chansons sont tellement belles qu'il est difficile, voire inutile, de chercher à décrire davantage les morceaux, surtout s'ils sont liés, et ceci ne concerne que deux types d'albums : les merdes innommables (je ne citerai pas de noms), et les chefs-d'oeuvre. Nul doute que Pines fait partie de la deuxième catégorie, sans aucun problème, et saura transporter quiconque voudra l'écouter vers un monde merveilleux.

A lire aussi en POP par WALTERSMOKE :


Mylene FARMER
Live à Bercy (1997)
Le meilleur live de Mylène




David BYRNE & ST.VINCENT
Love This Giant (2012)
A l'image des musiciens : beau et génial !


Marquez et partagez





 
   WALTERSMOKE

 
  N/A



Non disponible


1. Pinesong
2. Winds Of Wander
3. Avalanches (culla's Song)
4. Riversong
5. The Sighting
6. Dream In The Dark
7. Sailingsong
8. Sadseasong
9. They Can't If You Don't Let Them
10. Dance Of The Gray Whale
11. It's Alive
12. Now Is The Start
13. Untitled (grasses Grow)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod