Recherche avancée       Liste groupes



      
KRAUTROCK  |  LIVE

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Beak>, Minami Deutsch, Föllakzoid, Agitation Free, Camera
- Membre : Faust, Kraftwerk, La Düsseldorf, Harmonia
- Style + Membre : Guru Guru, Thomas Dinger , Klaus Dinger

NEU! - Neu! '72 Live In Düsseldorf (1996)
Par JOVIAL le 25 Mars 2013          Consultée 1545 fois

«T'en as marre des chefs-d'œuvre ? Tu cherches quelque chose de vraiment nul ? Un disque vraiment raté ? Alors tape Neu! '72 Live In Düsseldorf au 83838 et reçois gratuitement chez toi l'un des pires lives du krautrock ! »

Comme son nom l'indique, Neu! '72 Live In Düsseldorf est un live de NEU! enregistré en 1972 à Düsseldorf, c'était pas bien difficile à deviner. Pourquoi, comment il n'est sorti qu'en 1996, je n'en sais fichtre rien et n'ai même pas envie de le savoir. Pour être tout à fait franc, ce disque ne mérite même pas que l'on s'y intéresse, même pour tout bon fanatique de NEU! qui se respecte. « Welcome to the bottom of the Krautrock barrel » proclame à son intention le journaliste qui le chronique sur Allmusic et je ne peux m'empêcher d'approuver à 200% cette phrase qui résume parfaitement le contenu de ce live aussi inutile que décevant.

Décortiquons donc cet affreux déchet.

D'une part, nous avons le son. Une pure horreur, un enregistrement d'une qualité plus que médiocre, ne collant absolument avec les productions très soignées des albums studio du groupe. Je veux bien me montrer compréhensif et accepter le fait que les petits moyens des musiciens à l'époque ne permirent pas un enregistrement décent, mais faut pas pousser le bouchon trop loin Maurice. Et puis justement puisqu'il est ressorti en 2010 et remixé par Michael Rother himself, l'ensemble aurait bien mérité une meilleure remastérisation, qui semble complètement foirée pour le coup.

Ensuite, nous avons le contenu. Que dire ? Klaus Dinger la présente comme une œuvre qui n'était au départ pas destinée au public, un enregistrement personnel, une sorte de jam test en compagnie du bassiste Eberhard Kranemann. Ben voyons, essaye donc de te rattraper aux branches mon pauvre vieux, c'est un peu facile : Neu! '72 Live In Düsseldorf pourra être ce que l'on veut, il en sera toujours aussi raté. Il s'agit clairement d'une improvisation, mais qui n'atteint en aucun cas ni la qualité des albums studios ni celle d'autres groupes voisins, tels que Can et Guru Guru, que NEU! avait pourtant l'habitude de côtoyer. Mis à part durant quelques trop courtes minutes au milieu de la première piste, les morceaux n'ont ni queue ni tête, sont d'un bordel innommable. Je ne sais pas si les musiciens se prenaient au sérieux à ce moment-là ou étaient tout simplement trop défoncés pour se rendre compte que rien ne collait. Kranemann fait n'importe quoi, Rother gueule comme un con, et soit l'ensemble se répète beaucoup trop, soit n'a aucune cohérence. À certains moments, on a juste l'impression que Michael Rother découvre sa guitare et l'essaye tel un novice dans un magasin d'instruments. NEU! était à cette époque dans une période de transition entre un Neu! 2 expérimental et le protopunk du Neu! '75, et ce live sonne bien comme le virage pris entre ces deux albums. Mais voilà, sans vouloir faire de mauvais jeu de mots, ce dernier reste très mal négocié et nos Allemands se mangent violemment la rambarde, sans jamais parvenir à convaincre.

Il est vraiment dommage de constater que ce disque est le seul live aujourd’hui disponible de la courte discographie du groupe allemand. Alors qu'en plus on ne dispose que de très peu d'archives vidéo de concerts de NEU!, cela renforce encore plus la déception qu'il me procure. Sérieusement, sans vouloir encore en rajouter, je ne comprends pas que Michael Rother ait accepté de retravailler dessus alors que c'était peine perdue, Neu! '72 Live In Düsseldorf est mauvais et le restera quoiqu'il advienne.

1/5, à éviter.

A lire aussi en ROCK par JOVIAL :


MANO NEGRA
Best Of (2005)
Un simple Best of ? Pas forcément ...




801
801 Live (1976)
Grand live oublié


Marquez et partagez





 
   JOVIAL

 
  N/A



- Michael Rother (chant/guitare)
- Klaus Dinger (batterie)
- Eberhard Kranemann (basse)


1. 6 May '72 Part 1
2. Silence
3. 6 May '72 - Part 2



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod