Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK ALTERNATIF  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style + Membre : Archive

BIRDPEN - Global Lows (2012)
Par SUNTORY TIME le 29 Janvier 2013          Consultée 1072 fois

2012 aura été une année chargée pour Dave Penney alias Dave Pen. Toujours chanteur d’ARCHIVE dont le dernier opus With Us Until You’re Dead est une réussite, il a remis la main à la pâte pour son projet parallèle, en binôme avec le musicien Mike Bird. L’assemblage des deux noms donnant BIRDPEN (je sais, chers lecteurs, vous auriez pu le trouver tout seul).

Global Lows est déjà le deuxième album de ce combo, après l’autoproduit On/Off/Safety/Danger qui s’était fait brillamment remarquer par la presse spécialisée tout en n’obtenant qu’un succès des plus confidentiels. Pour cette nouvelle offrande, on sent que Dave Pen a profité de son expérience au sein d’ARCHIVE pour peaufiner ses propres compositions autres que celles qu’il réserve au mythique collectif.

Car le style de BIRDPEN n’est pas si éloigné de celui d’ARCHIVE. Expérimentations électroniques mises à part, on retrouve ce rock alternatif d’une grande finesse d’arrangements, de mélodies subtiles et de quelques décharges d’énergie pures bien senties.
Il est clair que Global Lows se veut l’ambassadeur de cette musique décrite plus haut, accessible mais terriblement intelligente. Intelligence dans la noirceur du propos, alors que la musique ne vire que très peu dans le pessimisme pur. Pourtant c’est vers cette fameuse Fin du Monde que BIRDPEN nous emmène, mais sans larme aucune. Une rythmique soutenue, efficace et entraînante, des riffs de guitare bien sentis, et des claviers équilibrés nous emportent dans un univers qui ne s’avère pas aussi noir que ce que prétendent les paroles et la pochette.

Tantôt rock énergique (« No Escape », « Only The Names Change » (malgré ses quelques longueurs…), « Saver Destroyer »), tantôt pop lumineuse (« Mule », « Missing Sun »), tantôt ballade aux mélodies pleines de grâce (« Sorrow », « A Thousand Followers »…), la musique de BIRDPEN est riche de beauté et de dentelle, sans perdre le côté mordant du rock. Si elle reste froide à l’image d’ARCHIVE, la musique de BIRDPEN garde quelques chose d’enthousiasmant et réconfortant, à l’instar du superbe « A Thousand Followers » qui s’écoute à merveille an regardant le paysage défiler depuis un train ou une voiture. Les violons qui ouvrent « Sorrow » pourraient paraître mélodramatiques, mais les notes de guitare très eighties dans l’âme (j’ai lu çà et là une comparaison avec The CURE, ce qui n’est pas faux …) mettent un peu de légèreté dans cet autre indispensable du disque.

Il n’y a guère que « Nature Regulate » et « The Bridge » qui fassent bande à part du reste de l’album. La première est calme et toute de piano vêtue, particulièrement dépressive, mais pourtant on se laisse entraîner dans cette intense mélancolie, servie par un clip au graphisme assez étonnant. Quant à « The Bridge », dans une veine psyché minimaliste, elle n’est pas géniale mais sait se faire apprécier après quelques écoutes. Néanmoins, ce titre est vite oublié quand on passe à l’ultime chanson de Global Lows, cette magnifique épopée qu’est « The Safety in Numbers is Now Zero », 7 minutes qui sonnent comme un épilogue à la fois dramatique et rempli d’espoir. Dave Pen alterne aigus et graves avec aisance, et c’est d’autant plus marquant vers 3,45 minutes, quand le morceau explose de manière grandiose. Pour un final, c’est un grand final !

Le rock alternatif souffre d’être popularisé par des groupes de jeunots qui s’excitent sur des accords de guitare le moins saturé possible pour être sûrs de passer à la radio. Le marché en a été inondé jusqu’à l’écœurement durant les années 2000. C’est bien gentil de s’inspirer à tout va des SMASHING PUMPKINS et autres pionniers du genre, mais si on n’a pas la même inspiration qu’eux, on fait un tube, un disque, puis on disparaît de la circulation.
BIRDPEN n’est pas dans cette veine-là : les mélodies sont fortes, ambitieuses, les arrangements impeccables, et l’énergie contenue, certes, mais sait apparaître quand c’est nécessaire.
En cela, ce groupe mériterait bien plus de succès que beaucoup d’autres, et pourrait, si ce combo continue dans cette voie, devenir l’égal d’un ARCHIVE au meilleur de sa forme.
Un album essentiel malgré quelques petits défauts. A découvrir d’urgence !


P.S : Tirées des sessions de cet album, on retrouve deux titres inédits présents uniquement sur le site officiel de BIRDPEN. Le premier est « Surrender » accompagné d’un superbe clip en noir et blanc. C’est une chanson qui aurait mérité sa place sur Global Lows tant on retrouve cette atmosphère mélancolique, en plus lent et paisible, d’autant qu’elle a servi à annoncer la sortie du disque et que sa pochette vient de ce clip.
Le deuxième est « Blue Jerboa (The 2nd Song About the Bomb) », téléchargeable gratuitement pour célébrer la sortie de Global Lows. Sur ce titre plus qu’aucun autre, on retrouve l’esprit ARCHIVE à la sauce trip-hop, étrange et hypnotique, très différent de l’ambiance de Global Lows.

A lire aussi en ROCK par SUNTORY TIME :


Lou REED
Berlin (1973)
Les histoires d'Amour finissent mal en général...

(+ 1 kro-express)



Eddie VEDDER
Into The Wild (2007)
Sublime bo, mais beaucoup trop courte !

(+ 2 kros-express)

Marquez et partagez





 
   SUNTORY TIME

 
  N/A



- Dave Pen (chant, guitare, ...)
- Mike Bird (guitares, claviers, ...)
- Deux Autres Musiciens…


1. No Escape
2. Nature Regulate
3. Saver Destroyer
4. Mule
5. Sorrow
6. Only The Names Change
7. Missig Sun
8. A Thousand Followers
9. The Bridge
10. The Safety In Numbers Is Now Zero

- unrealesed Tracks (official Website Only)
1. Surrender
2. Blue Jerboa (the 2nd Sonf About The



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod