Recherche avancée       Liste groupes



      
POP  |  STUDIO

Questions / Réponses (1 / 1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Mika
- Membre : Queen

Freddie MERCURY - Mr Bad Guy (1985)
Par MR. AMEFORGEE le 26 Mai 2005          Consultée 5240 fois

Alors que l’album de Queen Hot Space, malgré une tournée sans concessions, connait un échec commercial certain (enfin, après The Game, beaucoup d’albums auraient pu passer pour un échec commercial…), les membres du groupe sentent quelque peu le besoin de s’éloigner du cocon dynastique et de se consacrer de manière plus libre à leurs propres projets.
L’effort solo de Freddie Mercury s’intitulera donc Mr Bad Guy, tout un programme, comme nous le laisse deviner une pochette très macho-man, et paraîtra en 85, soit un an après la sortie de The Works.

Sans le concours de son Indien de service et de sa guitare magique (Brian May), Mercury nous livre un album résolument pop, qui poursuit, pour ainsi dire, les expérimentations synthétiques menées avec The Game et Hot Space, en moins rebutant peut-être, mais qui ne satisfera assurément pas les fans du versant hard rock du groupe. Le résultat n’est pas désagréable, mais ne possède assurément pas les mêmes ambitions que Queen.

Le mister Bad Guy nous propose donc une pop légère où les synthétiseurs et les boîtes à rythme (à moins que ce soit un batteur qui frappe comme une boîte à rythme), outre le chant évidemment, prédominent. A ce titre, on pourra évoquer les titres techno-pop dansants, Let’s Turn It On qui nous plonge dans l’album de manière vigoureuse, I Was Born To Love You (revisité par Queen sur Made In Heaven), Your Kind of Lover qui s’ouvre sur une intro triste au piano, qui n’est pas sans rappeler My Melancholie Blues d’ailleurs (de l’album News of the World), avant de continuer sur un rythme autrement joyeux, ou bien encore Living On My Own et ses délires vocaux bien barrés, dont la fortune passera à la postérité grâce à un remix dance en 1993.
On notera encore les mid-tempo décontractés Foolin’ Around et Man Made Paradise, l’élégiaque Made In Heaven, déjà pourvu d’une partie vocale de toute beauté, mais qui ne possède pas encore toute la puissance émotive dont il se parera une fois réarrangé par Queen, pour l’album éponyme et posthume du groupe.
Ensuite, quelques autres morceaux se distinguent par des tonalités, des couleurs différentes, distillant ainsi un peu de variété dans la soupe acidulée du père Cury : ainsi ce sera le cas avec la complainte désenchantée There Must Be More To Life Than This ou bien la ballade d’un romantisme doucement mélancolique Love Me Like There’s No Tomorrow, mais surtout avec le titre My Love Is Dangerous, qui débute sur un rythme lancinant, typiquement reggae, avant que celui-ci ne se transforme, vers la moitié du morceau, en un rythme rapide typé rock’n’roll. Il s’agit là d’une curiosité, je vous l’accorde, à défaut d’être forcément génial.
Et enfin, je ne passerai pas à côté du morceau éponyme, Mister Bad Guy qui propose, quant à lui, des arrangements que l’on pourrait qualifier de symphoniques et qui confèrent au titre une chaleur et une profondeur appréciable. Une telle expérience pour Freddie Mercury préfigure déjà, pourrait-on dire, son projet suivant de variété-opéra avec Montserrat Caballé : Barcelona.

En définitive, Mr Bad Guy se laisse écouter sans être franchement révolutionnaire. Aucun titre ne soutient la comparaison avec les chefs-d’œuvre que Mercury a pu composer pour Queen. On regrettera par exemple qu’il n’en ait pas profité pour composer des morceaux qui auraient mis en valeur tout son talent de vocaliste. Ce qui n’est pas le cas ici. Sa prestation n’est pas mauvaise, assurément, mais la nature même des chansons l’empêche de déployer tout son savoir faire.
Disons donc que Freddie s’offre plutôt ici une récréation entre deux ouvrages plus sérieux (Quoique Hot Space… Je n’ai rien dit, mauvaise langue !^_^). Mr Bad Guy est sympathique, curieux, mais pas indispensable.

A lire aussi en POP par MR. AMEFORGEE :


Tori AMOS
The Beekeeper (2005)
Suave promenade au milieu d'un jardin ensoleillé




Freddie MERCURY
Barcelona (1988)
Concubinage insolite de la pop et de l'opéra


Marquez et partagez





 
   MR. AMEFORGEE

 
  N/A



- Freddie Mercury (chant, piano, synthé)
- Fred Mandel (add. piano, synthé, guitare)
- Paul Vincent (lead guitare)
- Curt Cress (batterie)
- Stephan Wissnet (basse)


1. Let's Turn It On
2. Made In Heaven
3. I Was Born To Love You
4. Foolin' Around
5. Your Kind Of Lover
6. Mr Bad Guy
7. Man Made Paradise
8. There Must Be More To Life Than This
9. Linving On My Own
10. My Love Is Dangerous
11. Love Me Like There's No Tomorrow



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod