Recherche avancée       Liste groupes



      
POP - OPéRA  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Mika
- Membre : Queen

Freddie MERCURY - Barcelona (1988)
Par MR. AMEFORGEE le 19 Septembre 2005          Consultée 8770 fois

Freddie Mercury, en amateur de nuits passées à l’opéra, vouait une admiration certaine à la célèbre cantatrice Montserrat Caballé. Lorsqu’ils eurent la possibilité de se rencontrer pour la première fois en 1987, le courant passa tellement bien entre eux que le projet un peu fou d’enregistrer un disque en duo naquit presque naturellement. A cause de leurs emplois du temps respectifs relativement chargés, l’album mit du temps à voir le jour, mais l’ensemble, écrit par Freddie Mercury, aidé de Mike Moran (claviers), fut finalisé en 1988.

Ainsi donc voici Barcelona, une sorte de mutant hybride qui ne renvoie pas tout à fait à la pop ni à l’opéra, et qui de fait parvient difficilement à obtenir les faveurs des tenants des deux bords. Freddie Mercury y abandonne totalement le versant pop synthétique de son Mister Bad Guy (tant mieux pourrait-on dire) pour nous offrir un décor luxueux, fait d’arrangements orchestraux qui tendent vers le classique, sans pour autant être aussi ambitieux ni complexe, et qui mettent surtout en exergue sa collaboration complice avec la diva.

On entre dans l’album in medias res sur le titre grandiloquent « Barcelona », qui est servi par des orchestrations suaves et lyriques. Ce morceau constitue en quelque sorte la quintessence du travail accompli par les deux vocalistes, qui produisent un contraste assez saisissant et peut-être un peu cocasse au premier abord : la voix de Montserrat Caballé, toute cantatrice qu’elle est, est ultra-mélodieuse, un peu comme une cascade limpide, alors que celle de Freddie Mercury apparaît un peu rustre en comparaison, puisque sa puissance est celle, plus hasardeuse, du rock.
Pour autant, passé le temps d’adaptation, ce duo improbable revêt un intérêt indéniable. Et ce n’est pas le titre suivant, l’élégiaque « la Japonaise », présentant quelques fragrances logiquement orientales, qui me contredira. « The Fallen Priest » ensuite s’ouvre sur une introduction véloce et dramatique avant de varier les tempos, entre passages lents mélancoliques et les montées en puissance. « Ensueño » constitue une sorte d’intermède tendre, avant de laisser la place au tumultueux « Golden Boy » qui trouvera un dénouement surprenant, quelque peu déjanté, avec un choeur gospel ! Les deux derniers titres « Guide Me Home » et «  How Can I Go On » se suivent sans transition et terminent la performance sur une note d’émotion pure : doucement et tendrement tout d’abord sur « Guide Me Home », avant un développement libérateur sur « How Can I Go Home », qui se pare pour l’occasion d’un élan assumé plus pop, avec la brève apparition de John Deacon à la basse et d’une batterie pour marquer la rythmique.
Certes, il reste encore un titre : « Overture Picante », mais il s’agit en fait d’un medley des sept autres titres, qui propose quelques développements inédits. Mais il s’agit plus de remplissage qu’autre chose.

L’album Barcelona est sans conteste l’un des projets les plus ambitieux de Freddie Mercury. Sa réussite artistique aurait pu être incontestable à mon sens s’il ne donnait pas l’impression d’être malheureusement trop court : sept titres plus un medley pas complètement indispensable, cela peut laisser l’auditeur sur sa faim. Par contre, il est certain que musicalement, c’est un régal d’entendre ces deux grandes voix tourbillonner de concert, se répondre, s’enlacer puis se séparer pour enfin se retrouver, en une sorte de sarabande amoureuse espiègle et gourmande.

Barcelona aurait pu être inoubliable, il n’est que curieux et intéressant. On s’en contentera toutefois.

A lire aussi en POP par MR. AMEFORGEE :


BELLE AND SEBASTIAN
Girls In Peacetime Want To Dance (2015)
La thérapie de l'insouciance




Mike OLDFIELD
Discovery (1984)
Une approche pop-rock réussie

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez





 
   MR. AMEFORGEE

 
  N/A



- Freddie Mercury (chant)
- Montserrat Caballé (chant)
- Mike Moran (claviers)
- + John Deacon (basse)
- + Homi Kanga (violon)
- + Laurie Lewis (violon)
- + Deborah Ann Johnston (violoncelle)
- + Barry Castle (cuivres)
- + Franck Ricotti (percussions)


1. Barcelona
2. La Japonaise
3. The Fallen Priest
4. Ensueño
5. The Golden Boy
6. Guide Me Home
7. How Can I Go On
8. Overture Piccante



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod