Recherche avancée       Liste groupes



      
MUSIQUE ELECTRONIQUE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


MAT3R DOLOROSA - Think About Your Future Now (2013)
Par CHIPSTOUILLE le 11 Mai 2013          Consultée 945 fois

MAT3R DOLOROSA est un produit parfaitement packagé. Du « Debout, la mère pleine de douleur » on a retiré le Stabat - debout - rendant la citation moins directe, moins évidente. Une référence à la musique classique (1) avec un angle subtil, témoin d’un certain raffinement, d’une certaine ouverture. On note également le E retourné, arrondi et ainsi transformé en chiffre, clin d’œil numérique (2) suffisamment simple pour faire comprendre en une demi-lecture la tenue électronique du propos. Voilà pour le nom du groupe.
La pochette, de même, tente une symbiose de deux approches antagonistes. Elle présente un clair obscur, une gerbe de flammes se dressant au milieu d’une bourrasque enneigée. Les oiseaux, ailes déployées, s’échappent d’une constellation artificielle. Des oiseaux et du feu on pourra trouver une autre référence au classique (3), mais c’est surtout la réussite du mélange qui en impose. L’œuvre picturale, non dénuée d’une certaine poésie, donne une impression d’ensemble, elle séduit. Pourtant, un détail cloche, à l'image de la (les?) faute d'anglais sur "The way of samuraï". En effet la logique aérienne pose problème. Le film est monté de toute pièce, Photoshop est passé par là. Mais le temps que vous vous aperceviez de l’astuce… Il est déjà trop tard.

Je n’ai, bien entendu, pas consacré tant de lignes à vous parler d’apparences sans objectif de rapprochement avec le contenu. Le groupe l'affiche, et Jonathan Richter n'est là que pour l'image, Think about your future now est à la fois visuel et musical. De son côté, évidente, la musique de MAT3R DOLOROSA séduit d’emblée. Mélange de choses simples et élégantes, d’un naturel acoustique à un hip-hop plus abstrait, l’effet est immédiat. Attention cependant, pas de musique classique ici, seulement quelques touches acoustiques dans un ensemble très occidental. Le groupe assemble, sculpte, des choses qui fonctionnent, des influences asiatiques, des titres en français, des breaks, des discours. Les ingrédients sont bons, les mélanges fonctionnent, ils sont dans l’air du temps, mais…

En musique, Photoshop ne sert à rien. Pour manier les sons, des logiciels équivalents permettent de faire du « scrap booking ». De manière artificielle, des apprentis compositeurs peuvent facilement se prendre au jeu, fonctions recherches, copier/coller, couper/coller, bibliothèques de sons, inversions, transformations, effets divers, la boîte à clics laisse libre court à l’imagination. L’équipe de MAT3R DOLOROSA n’a rien d’apprentis, et démontre un certain savoir faire dans l’exercice. La séduction est bien là, le mélange fonctionne, attire. Par moments, tel un pigeon en contre jour, au milieu de "Fighting inside" ou "Laissez les hommes pleurer", l’auditeur parvient même à s’envoler.

Si la première approche nous charme, le compteur tourne. Avant d’atteindre la piste suivante, de façon répétée on s’ennuie. Le montage suivant fait son apparition, séduisant, et de nouveau l’esprit s’égare, on tourne vite en rond. Et ainsi de suite. Parvenu à la fin, l’impression d’avoir fait un beau voyage, un peu longuet, est bien là. Le problème réside dans la seconde qui suit. Votre lecteur de CD arrivé en bout de course affiche automatiquement la durée du tout, 41 petites minutes. Des minutes qui ont semblé des heures tellement l’attente dans l’espoir d’être émerveillé, et nous l’avons été quelques instants, a paru longue. Le bouquet de saveur sonore était bien bel et bien garni. L’odeur en est plaisante, mais les fleurs fanent vite.

La question que vous devrez vous poser avant l’écoute de Think about your future now est si cet album vous est bien adressé. Vous m’objecterez que c’est un peu la question que vous pose chaque album. Si vous êtes avides de nouveautés, avec un s, ce disque est fait pour vous. Dans l’air du temps, bien réalisé, ses petits mélanges affriolants vous divertiront le temps de quelques écoutes, le temps que vous passiez au suivant. Si, en revanche, l’année de sortie d’un disque n’est pas proportionnelle à vos chances de l’apprécier, MAT3R DOLOROSA ne vous séduira ici probablement pas.

(1) Au Stabat Mater de PERGOLESE, a minima
(2) Au l33t sp34k1ng, bien sûr, mais aussi à Wip3Out, jeu vidéo symbole d’une culture électro encore forte à la fin des années 90
(3) Ce coup-ci à l’oiseau de feu de STRAVINSKY

A lire aussi en MUSIQUE ELECTRONIQUE par CHIPSTOUILLE :


Hitoshi SAKIMOTO
Vagrant Story Ost (2000)
I'm going slightly mad.




RADIOHEAD
I Might Be Wrong Live Recordings (2001)
Quand le live dépasse l'album studio

(+ 2 kros-express)

Marquez et partagez





 
   CHIPSTOUILLE

 
  N/A



- Tristan Spella (guitare, batterie, clavier, laptop)
- Jonathan Richter (vjing)
- Stazma The Junglechrist (son)
- Nicolas Andre (management)


1. Shadows Book
2. The Way Of Samuraï
3. Un Jour De Pluie
4. Fighting Inside
5. Reloaded
6. Laissez Les Hommes Pleurer
7. Final
8. L. Bishop
9. Not A Game
10. Urban Comic's Trip



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod