Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

2013 Culann

CULANN - Culann (2013)
Par GEGERS le 22 Mai 2013          Consultée 995 fois

CULANN ne ressemble à rien. Pour un groupe de musique, débutant qui plus est, c'est loin d'être une tare, mais plutôt un immense avantage. De sa verte Écosse, ce jeune combo, qui tire son nom d'un épisode de la mythologie celtique dont je vous laisse vous enquérir, est parvenu à embaucher le producteur Jon Astley (Eric Clapton, Barcley James Harvest, Porcupine Tree) pour mettre en forme son premier effort, signe d'un potentiel certain. Avec une pochette d'album à placer quelque part entre le premier Black Sabbath et un groupe de black metal de série B, CULANN ne donne pas vraiment l'impression de vouloir créer la sensation. C'est plutôt en toute discrétion que le groupe bastonne.

Le rite de passage de CULANN débute par un riff dantesque, à la distorsion mesurée et appuyé par d'ostensibles claviers. Un premier titre, porté par un chant grave et surprenant, qui laisse à penser que le groupe participe, lui aussi, à ce revival du rock 70's qui inonde le marché en matière de classic rock depuis quelques années. Même si le clavier chaud et rond rappelle le Deep Purple de Jon Lord, le jeune combo voit pourtant bien plus loin que ça. Le rock de CULANN, qu'il soit hard ou moins mordant, n'est qu'un des ingrédients qui composent sa musique riche et foisonnante d'idées. Les morceaux, complexes et alambiqués malgré une durée raisonnable, puisent autant dans le prog que dans le folk, et sont à classer le plus souvent dans la catégorie des titres à tiroirs. « Beath your chest », avec ses 6 minutes au garrot, se fait l'avatar de ce patchwork réussi. Une base électrique, un piano affirmé sur une rythmique syncopée, et de nombreuses cassures de rythmes qui transforment ce titre folk-rock tour à tour en une ballade délicate, en un brûlot hard rock aiguisé puis en un rock celtique aux harmonies vocales prédominantes, avant que le groupe ne retombe sur ses pattes de la plus belle des manières, faisant de ce titre un petit exploit en soi. Parfaitement maître de ses ambiances et de sa musique, CULANN frappe juste et fort en parvenant à faire de sa complexité un atout majeur.

Pas un morceau ne ressemble à un autre. Si les guitares et les claviers constituent des ingrédients inamovibles de la musique du groupe, les nuances du chant et le travail apporté sur les mélodies et les harmonies vocales (« Boomerang », le final du très réussi « Salvation ») permettent au groupe de varier son propos d'un titre à l'autre. Le progressif et céleste « Boomerang », prétexte à de sympathiques envolées vocales, le direct « I am the red », trompeusement hard rock, ou le surprenant « Brain Canyon », qui fera plaisir aux amateurs de Rush, sont de véritables ovnis parfaitement mis en valeur, qui confèrent au groupe un caractère fort et prononcé.

Bien sûr, cette volonté à surprendre en permanence, à se renouveler toutes les dix mesures, trouve parfois ses limites et suscite l'incompréhension. On reste néanmoins confiant quant à la capacité de ce jeune groupe prometteur à se faire encore plus construit dans sa variété sur ses futures réalisations, quitte à mettre en place une véritable formule plutôt qu'offrir, de but en blanc, des sections musicales assemblées de manière savante mais pas toujours heureuses. Une première œuvre néanmoins digne d'un grand intérêt, de la part d'Ecossais qui osent briser les codes et les frontières entre différentes mouvances du rock, qu'il soit hard, classic ou progressif. Un ovni à observer en vol !

A lire aussi en ROCK par GEGERS :


BOOZE BROTHERS
Elevator (2006)
Et les booze réinventent la roue




STATUS QUO
Quid Pro Quo (2011)
Papy fait de la résistance


Marquez et partagez





 
   GEGERS

 
  N/A



Non disponible


1. Jerusalem
2. Homegrown
3. Beat Your Chest
4. Boomerang
5. The Lowlander’s Great Hatred
6. Salvation
7. Grafter
8. I Am The Red
9. Brain Canyon
10. Friendship & Honour



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod