Recherche avancée       Liste groupes



      
POP  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style + Membre : France Gall , Michel Berger

MICHEL BERGER & FRANCE GALL - Double Jeu (1992)
Par WALTERSMOKE le 8 Septembre 2013          Consultée 2256 fois

Michel BERGER et France GALL qui chantent ensemble. Sur le coup, il n'y a rien de vraiment superbe et génial. Les deux chanteurs ont déjà chanté en 1976 sur la chanson "Ca balance pas mal à Paris", et sur leurs différents albums studio, on peut voir l'un faisant les choeurs pour l'autre. Mais aller jusqu'à faire un album entier, cela n'avait jamais été fait. Le fol espoir pour certains se concrétise cependant en 1992. Il faut bien noter « fol », notamment pour GALL. En effet, cette dernière s'était mise en retrait après les concerts donnés à la sortie de Babacar, cinq ans plus tôt. Elle disait même qu'il faudrait qu'elle chante avec son mari pour qu'on la voit revenir. Pour BERGER, en revanche, cette fameuse collaboration s'inscrit dans la continuité des travaux des années 90, à savoir la sortie de Ca ne tient pas debout, son dernier album, ainsi que la création de la comédie musicale La légende de Jimmy et l'adaptation en anglais de Starmania. C'est donc en juin 1992 que BERGER et GALL sortent l'album Double Jeu, au titre plus qu'explicite.

En réalité, il montre la particularité de l'album. En effet, il ne faut pas s'attendre à un bête album de duo classique. Le schéma « refrain pour l'un, couplet pour l'autre » ou l'alternance du chant principal n'a pas cours ici. BERGER et GALL chantent presque tous les titres en même temps, comme s'ils ne faisaient qu'un. C'est ainsi qu'il faut voir le Double Jeu, qu'on lit aussi Double Je. En somme, il s'agit d'une preuve d'amour vraiment forte.
Il est tout de même dommage que la musique en elle-même ne soit pas aussi forte. BERGER s'adapte bien à son époque, et choisir une batterie programmée à la place d'une vraie n'est pas vraiment un crime comme certains le disent. Le problème, c'est que pour une chanson réussie, il y a deux moyennes. Certes, il n'y a pas de chanson réellement mauvaise, mais il y a de quoi être déçu avec "Superficiel et Léger" ou bien "Jamais Partir". Ca s'écoute, mais ça ne marque pas, quelque soit leur durée de vie. Autre problème, sur certains passages où Michel et France chantent ensemble, on entend surtout cette dernière, ce qui biaise le concept. Enfin, Double Jeu a le mauvais goût de s'ouvrir avec "Laissez passer les Rêves". C'est la chanson la plus connue issue de l'album, mais c'est aussi la plus mauvaise. Donner une ambiance rêveuse et faire une chanson ambitieuse, soit, mais les paroles assez pauvres et une interprétation molle repoussent plus qu'elles n'attirent.

A côté de ces défauts minoritaires mais non négligeables, il y a bien sûr les chansons réussies. La symbiose vocale est à son maximum sur "La Chanson de la Négresse Blonde", paradoxalement l'intrus de Double Jeu. C'est en effet une chanson pleinement pop, avec un tempo plus élevé que toutes les autres. Elle est sympathique à l'écoute, même s'il ne s'agit pas d'un sommet du genre. En dehors de cette exception, d'autres morceaux réussissent le pari de toucher en plein coeur. "Les Elans du Coeur", justement, se place en plein dans cette veine, bien qu'un peu plus de concision n'aurait pas été de trop. "Les Couloirs des Halles" développe une certaine nostalgie musicale des plus sensibles. La guitare électrique aurait quand même pu être évacuée.

Double Jeu est au final un album réussi et raté. D'un côté, le concept est plus ou moins très bien respecté, et il est impossible de ne pas sentir la fusion entre BERGER et GALL. D'un autre côté, quelques inégalités s'accumulent et baissent la qualité de l'album vers le bas. Dans l'ensemble, il s'agit d'un bon album à écouter. C'est aussi un incontournable du point de vue musicologique, vu qu'il s'agit du dernier enregistrement studio avec Michel Berger, étant donné que son coeur aura la très mauvaise idée de le lâcher le 2 août 1992, hélas.

A lire aussi en POP par WALTERSMOKE :


SAN CISCO
San Cisco (2012)
La réussite de la fin d'année 2012 !




Brian ENO
Someday World (avec Karl Hyde) (2014)
Eno en duo, ça peut toujours tuer !


Marquez et partagez





 
   WALTERSMOKE

 
  N/A



- Michel Berger (chant, choeurs, claviers)
- France Gall (chant, choeurs)
- Denys Lable (guitare)
- Claude Engel (guitare)
- Jannick Top (basse)
- Claude Salmiéri (batterie, programmations)
- Serge Perathoner (claviers)
- Anyel Dupuis (choeurs)
- Renaud Hantson (choeurs)
- Marina Albert (choeurs)


1. Laissez Passer Les Rêves
2. Bats-toi
3. Superficiel Et Léger
4. La Petite De Calmette
5. Toi Sinon Personne
6. La Lettre
7. La Chanson De La Négresse Blonde
8. Les Couloirs Des Halles
9. Les élans Du Coeur
10. Jamais Partir



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod