Recherche avancée       Liste groupes



      
POP  |  STUDIO

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


ALBUMS STUDIO

2009 Lungs
2011 Ceremonials
2015 How Big, How Blue, How Beautif...
2018 High As Hope
2022 Dance Fever

ALBUMS LIVE

2012 Mtv Unplugged
 

 Site Officiel (759)

FLORENCE + THE MACHINE - Dance Fever (2022)
Par WALTERSMOKE le 27 Juin 2022          Consultée 391 fois

FLORENCE + THE MACHINE est un groupe majeur de la pop des années 2010, quoi qu’on en dise. Preuve en est avec cette donnée, aussi froide qu’objective : chacun de ses albums arrive directement en tête des charts sitôt qu’il sort. Si on doit regarder la discographie globale, c’est amplement mérité : comment récompenser autrement une pop élégante, lyrique et impressionnante par sa capacité à créer des bijoux d’orfèvre dans le genre ? Dans le détail cependant, difficile de ne pas avoir d’évidentes fluctuations : si Ceremonials (2011) et How Big How Blue How Beautiful (2015) ont pu plus que convaincre, High as Hope (2018) a montré un infléchissement de la qualité, sans que ce soit dramatique pour autant. L’histoire nous dira s’il s’agissait d’une baisse momentanée de régime ou le début de la fin, peut-être...

... mais l’histoire, elle se déroule et nous la suivons. Au point que nous pouvons en partie anticiper la réponse avec Dance Fever. Prévu pour 2020 mais sorti deux ans plus tard pour d’évidentes raisons, le 5e album de FLORENCE + THE MACHINE arrive au moins à prouver une chose : oui, la pop exigeante qui mérite clairement 5 à 10 écoutes pour réellement s’apprécier, ça existe encore. Comprenez par là que si j’avais dû me fier à mon ressenti des 4 premières écoutes, Dance Fever se serait bien fait sacquer.

Autorisons-nous les premiers reproches d’emblée : Dance Fever est long. Une longueur justifiée par de courts interludes ("Heaven is Here", "Restraint"), mais qui devrait également l’être si le reste devait imposer des pauses, des respirations tant il serait impressionnant. N’allons pas jusque là, Dance Fever est certes un bon album, mais on est loin de l’excellence. Encore que... "Choreomania", référençant directement aux épidémies de danse ayant secoué l’Europe médiévale, est une nouvelle pépite qui ne fait pas danser toute la nuit, loin de là, mais saura marquer par le chant décidément si unique de Florence Welch accompagné de choeurs percutants. Du FLORENCE + THE MACHINE typique, et tourné de manière à convaincre sans lasser. L’autre grand moment est "Daffodil", sorte de blues-rock-pop (oui c’est compliqué les étiquettes) piquant, sombre et touchant à la fois.

En parlant de genres, il importe de noter que Dance Fever semble être un point de convergence dans le domaine. FLORENCE + THE MACHINE est clairement un groupe américain, d’où l’invocation du blues ("Daffodil"), mais aussi du gospel ("Heaven is Here"), et de manière plus globale, malgré une élégance et un romantisme bel et bien européens, on sent que l’Amérique est bien prégnante - ce qui pourrait expliquer un moindre succès dans la stimulation de l’émotion. On pourrait également parler du côté parfois "formulaic" de certains morceaux ("My Love", "Free"), mais bon, à quoi s’attendre d’autre quand on a Jack Antonoff en studio ?

Clairement convaincant donc, ce Dance Fever. Et ce n’est pas peu dire : tout en restant encore à quelques coudées des opus de 2011 et 2015, il signe une belle remontée artistique après High as Hope, assez anecdotique au final - dommage pour lui. Autre constat bienheureux : FLORENCE + THE MACHINE commence extrêmement bien les années 2020, et mérite pour le moment de faire partie des groupes les plus importants, car les plus doués, de notre époque.

Note réelle : 3,5/5

A lire aussi en POP par WALTERSMOKE :


B-MOVIE
The Age Of Illusion (2013)
Le retour de b-movie.




ST. VINCENT
Masseduction (2017)
Electro pop de hipster.


Marquez et partagez





 
   WALTERSMOKE

 
  N/A



- Florence Welch (chant, divers instruments)
- Isabella Summers (choeurs)
- Robert Ackroyd (guitare électrique)
- Tom Monger (harpe)
- Cyrus Bayandor (basse)
- Aku Orraca-tetteh (choeurs, percussions)
- Dionne Douglas (violon, choeurs)
- Hazel Mills (choeurs)
- Sam Doyle (batterie)
- +
- Un Tas De Musiciens Additionnels


1. King
2. Free
3. Choreomania
4. Back In Town
5. Girls Against God
6. Dream Girl Evil
7. Prayer Factory
8. Cassandra
9. Heaven Is Here
10. Daffodil
11. My Love
12. Restraint
13. The Bomb
14. Morning Elvis



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod