Recherche avancée       Liste groupes



      
POP  |  STUDIO

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Vangelis, Jon & Vangelis, Demis Roussos

APHRODITE'S CHILD - End Of The World (1968)
Par WALTERSMOKE le 13 Septembre 2013          Consultée 1225 fois

Parler de l'histoire de la musique des années 60 est incompatible avec l'oubli des APHRODITE'S CHILD. Impossible en effet d'occulter ce fameux groupe grec de pop-rock, passé à la postérité pour avoir créé l'un des plus puissants albums du rock progressif, mais aussi pour présenter – soit-disant – les débuts de Vangelis, alors futur monstre sacré de la musique électronique. Bon, c'est aussi le cas de Demis Roussos, monsieur « Quand je t'aime », mais qu'on veuille le croire ou non, il a été un grand chanteur-bassiste. Le batteur Loukas Sideras, tristement oublié par la suite au vu de son talent, complète le groupe, mais dans sa formation classique. En effet, au départ, APHRODITE'S CHILD se faisait quartet grâce au guitariste Silver Koulouris, qui a ensuite quitté le groupe le temps de faire son service militaire au pays de Socrate. Les péripéties ne s'arrêtent pas là, puisqu'alors que le trio voulait partir à Londres, il est arrêté à Paris. En même temps, y transiter en mai 1968 n'était pas une bonne idée.

C'est donc en France que APHRODITE'S CHILD commence sa carrière, et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'elle commence assez bien. Le groupe sort un single qui fait fureur en France, puis dans le reste de l'Europe, allant jusqu'à être numéro 1 en Italie. Bon départ, donc. Le premier 33 tours, appelé End of the World, sort par la suite, en octobre, et confirme à moitié ce que ledit single annonçait : un groupe prêt pour la mièvrerie roucoulante.
Les principaux coupables sont en premier lieu Vangelis et Boris Bergman. Le premier a compris comment attirer le public dans ses filets, et affûte son écriture dans ce sens. Le second, quant à lui, est la personne idéale pour terrasser un intellectuel de haut rang. Niveau profondeur, on peut dire qu'il ne cherche qu'à gratter la surface la majeure partie du temps. APHRODITE'S CHILD ne sera pas l'exception à cette voie. "Rain and Tears" (le single dont je parlais plus haut), le morceau-titre, "Mister Thomas"... autant de raisons de ne pas aimer du tout le groupe grec. La voix de Demis Roussos, qui se prête volontiers au jeu, amplifie le phénomène, tant et si bien qu'il va jusqu'à faire désespérer l'auditeur.

Ce dernier a pourtant tort de snober End of the World. Si les morceaux les plus connus sont effectivement durs à avaler, ils occultent d'autres plus proches du proto-prog, qui sont plus intéressants, et pas seulement de par leur nature. Certes, le côté pop est encore prédominant, mais Vangelis commence déjà à voir plus loin que des titres radiophoniques aux structures simples. Au passage, il n'hésite pas à s'inspirer de la musique de la Grèce natale et effectuer ainsi un virage world sur "The Shepherd and the Moon", préfigurant un ouverture à l'exotisme des plus bienvenus.

Les apparences sont trompeuses. Derrière une pochette psychédélique typique de l'époque – donc moche – et des singles médiocres mais logiques, les APHRODITE'S CHILD, menés par un Vangelis déjà bien créatif, tâtonnent et élaborent leur musique. Mais avant de montrer une maestria prog monstrueuse et marquante, le trio perfectionnera l'art de la pop sur l'album suivant, l'honnête It's Five O'Clock.

A lire aussi en POP par WALTERSMOKE :


The MAMAS AND THE PAPAS
Deliver (1967)
Joie et félicité




UK
Danger Money (1979)
Plus de prog dans la pop, et ça paie !


Marquez et partagez





 
   WALTERSMOKE

 
  N/A



- Vangelis (claviers)
- Demis Roussos (chant, basse, guitare)
- Loukas Sideras (batterie, choeurs)


1. End Of The World
2. Don't Try To Catch A River
3. Mister Thomas
4. Rain And Tears
5. The Grass Is No Green
6. Valley Of Sadness
7. You Always Stand In My Way
8. The Shepherd And The Moon
9. Day Of The Fool



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod