Recherche avancée       Liste groupes



      
MUSIQUE ELECTRONIQUE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


MOUNT KIMBIE - Cold Spring Fault Less Youth (2013)
Par MARTIN le 14 Juillet 2013          Consultée 732 fois

L'internet et la musique, c'est qu'c'est une sacrée histoire quand même. De mon temps, on s'engueulait parce que notre mère attendait un coup de fil sur le téléphone fixe (filaire!) de la maison et que lorsque l'on voulait se télécharger un petit titre en douce sur Kazaa, il fallait monopoliser le modem 56k pendant une heure, ce qui bloquait l'accès au téléphone. Les choses allaient doucement, on galérait et on se demandait ce qu'on allait bien pouvoir faire des 12h de forfait mensuel. C'était peinard. Aujourd'hui, tout a changé. Ils appellent ça le 2.0. Tout va plus vite. Dans le monde de la musique, ça se traduit par des gars comme MOUNT KIMBIE qui mettent en ligne leur premier maxi, et deux jours plus tard, la terre entière pose des Like sur Facebook pour exprimer son engouement, les voilà qui attendent comme le messie un premier album pas même encore prévu, prêts à se jeter dessus comme des fauves pour l'analyser et laisser au groupe le droit de vivre dans le buzz et la hype, ou de mourir dans l'instant. Dans l'ensemble, l'album plaît mais subit quelques critiques, car trop timoré, trop attendu, trop MOUNT KIMBIE, ces gars-là ont sorti 4 titres et n'ont pas été fichus de nous surprendre pour leur premier album. Mince.

Internet, qui va créer ces espoirs fous (pour les auditeurs comme pour le groupe), va aussi placer les choses à un degré d'exigence rare. Effectivement, le premier MOUNT KIMBIE était un peu timide quoique très bon, mais comment leur en vouloir avec une telle pression ? Du coup, pour leur deuxième album, Dominic Maker et Kai Campos ont choisi de prendre leur temps et il est clair dès la première écoute que les choses n'ont pas été faites dans la précipitation.

Cold Spring Fault Less Youth est un album posé et réfléchit, soigné, et l'air de rien assez ambitieux : sans délaisser leur électro cotonneuse et confortable qui a fait leur réputation (en 2 jours, donc), les musiciens greffent à leur son quelques instruments à vents et autres guitares, ainsi que des chants non samplés, assurés soit par Kai Campos, soit par le jeune semi-prodige King Krule pour deux titres par ailleurs très réussis. Certains argueront que leur musique s'est au passage un peu normalisée dans la forme, ce qui n'est pas faux, mais pas d'inquiétude, il règne sur ce disque une ambiance bien particulière. Pas vraiment énervée, assez lumineuse, et indéniablement ''propre''. Le sens du petit son qui claque bien net au milieu d'un espace assez dépouillé, du détail qui donne tout le relief.

Un relief bien appréciable à vrai dire dans une écoute sans accroc, le genre de disque qui glisse tout seul, qui s'écoule sans peine jusqu'au dernier titre, installant implacablement son ambiance par ailleurs vraiment raffinée, mais qui manque néanmoins de surprise, de moments d'éclats. Trop maîtrisé peut-être, on irait même jusqu'à diagnostiquer par moment que MOUNT KIMBIE n'a pas mis la même passion dans chaque titre. L'exceptionnel côtoie le quelconque assez régulièrement. D'un coté, You Took Your Time, longue variation autour d'un King Krule aigre mais convaincant. Un titre qui met en exergue le talent de composition du duo anglais. De l'autre, quelques pistes comme Lie Near, molle cavalcade peu persuasive. La seconde moitié est d'ailleurs un peu moins réussie, plus paresseuse sans pour autant être plus intimiste. La différence est légère mais bien là.

MOUNT KIMBIE effectue un léger changement de direction, une évolution en douceur qui promet de belles choses pour la suite. Car sans être décevant, Cold spring fault less youth est, à l'instar du premier opus, trop timide et trop irrégulier pour prétendre à rester des mois dans votre mange-disque (où votre setlist GrooveShark pour les lecteurs 2.0 qui viennent sur Forces Parallèles). Du talent, ici, il y en a à foison. C'est juste qu'il ne s'exprime pas constamment. Mais pour tout amateur d'électro posée, que votre oreille fasse un détour par ce disque, elle en tirera pour sûr quelques satisfaction.

A lire aussi en MUSIQUE ELECTRONIQUE par MARTIN :


BURIAL
Truant / Rough Sleeper (2012)
Y'en a marre !




HIGH TONE
Underground Wobble (2007)
Monument !


Marquez et partagez





 
   MARTIN

 
  N/A



- Dominic Maker Et Kai Campos


1. Home Recording
2. You Took Your Time (feat. King Krule)
3. Break Well
4. Blood And Form
5. Made To Stray
6. So Many Times, So Many Ways
7. Lie Near
8. Meter, Pale, Tone (feat. King Krule)
9. Slow
10. Sullen Ground
11. Fall Out



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod