Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK CELTIQUE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Dropkick Murphys, The Fisticuffs , The Killigans

LEXINGTON FIELD - No Man's War (2013)
Par GEGERS le 20 Juillet 2013          Consultée 1212 fois

Et si c'était simplement cela, un bon enregistrement ? S'il s'agissait d'un album à l'écoute duquel on peut percevoir l'énergie communicative qui a animé les musiciens en studio, à l'écoute duquel on peut sentir cette odeur forte mais pas désagréable de dessous de bras qui ont transpiré à force d'user les instruments. On peut presque voir ce micro, fatigué d'avoir subi les assauts quotidiens du chanteur. Le son n'est pas parfait, les morceaux ne sont pas parfaits ou exempts de tout reproche, mais l'ensemble communique tellement de vibrations positives qu'il est impossible de ne pas être rapidement conquis.

Si c'est tout cela, un bon enregistrement, alors No Man's War, nouvel album des Américains de LEXINGTON FIELD, en est un excellent. Décidément, le quintet californien n'en finit plus de progresser et gravir les échelons, depuis sa naissance il y a quatre ans de cela. Non pas que les différences soient flagrantes ou sautent aux oreilles dès la première écoute de ce nouvel album, mais on perçoit un sens accru des mélodies efficaces, une certains conscientisation du propos, peut-être plus sérieux, et une tendance à une exploration approfondie des racines américaines du groupe, qui sans se départir de son violon (pierre angulaire de sa musique), met légèrement en retrait ses influences celtiques. L'avatar de cette évolution discrète est sans doute « Pioneer », titre qui s'impose comme majeur sur cet album malgré une position en fin de tracklist. Le ton est dur, porté par un mur de guitares fait de riffs mordants (quasiment modern-rock) et un violon solennel, auteur de mélodie d'une beauté difficilement descriptible. Consciemment ou non, LEXINGTON FIELD se fait ici un concurrent sérieux à Enter The Haggis, mais se distancie de ses collègues canadiens par une utilisation accrue de la distorsion.

Quoique légèrement plus sérieux, le groupe n'en est pas devenu chiant pour autant. Il y a toujours cette folie douce qui habite les musiciens, et qui transparaît dès l'ouverture de l'album sur « American Crow » et « Daniel Plainview has a drinking problem », titres qui prévalent grâce à une énergie de tous les instants, des instruments traditionnels au taquet (dont un accordéon dansant sur le second morceau) et le chant rugueux et habité de Beau Gray. Certains titres plus lancinants, laissant un espace d'expression accru au violon, font également rapidement mouche, à l'image de « Crazy eyes » ou le semi-acoustique « Rest of our days ». Impossible de ne pas ressentir ici l'évolution prometteuse d'un groupe qui parvient à livrer des morceaux tout bonnement imparables et bluffants d'ingéniosité d'écriture.

Deux reprises viennent enrichir l'ensemble : « Variation on Promontory », libre réinterprétation du morceau « The Gael » de Dougie MacLean (le thème du film Le Dernier des Mohicans) et « The Chemical Worker's song », morceau traditionnel popularisé notamment (mais dans une version bien plus soft) par les Canadiens de Great Big Sea. Les 14 titres défilent ainsi et dégagent une impression de facilité et d'évidence. Parfaitement agencés, et portés par un livret mettant en valeur chacun d'entre eux par un dessin fort bien exécuté, les morceaux constituent une suite logique et un ensemble fort inspiré duquel on a le plus grand mal à se défaire. Très probablement la meilleure offrande de LEXINGTON FIELD à ce jour, No Man's War est un album amené à durer, et qui constitue déjà un incontournable de l'année en cours. Good job lads !

A lire aussi en PUNK-ROCK par GEGERS :


FLOGGING MOLLY
Swagger (2000)
A la droite des Pogues

(+ 1 kro-express)



Die TOTEN HOSEN
Ballast Der Republik (2012)
Gut gemacht !


Marquez et partagez





 
   GEGERS

 
  N/A



- Beau Gray (chant, guitare)
- Cami Smith (violon)
- Bryan Hane (guitare)
- Casey Jones (basse)
- Vincent West (batterie)


1. Fiddle Fister
2. American Crow
3. Daniel Plainview Has A Drinking Problem
4. Crazy Eyes
5. Fireworks
6. Rest Of Our Days
7. Dear Old Friend
8. Variation On Promontory
9. The Chemical Worker’s Song
10. Here’s To You
11. Cursing The Man
12. Pioneer
13. Lady Arlington
14. Tumble



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod