Recherche avancée       Liste groupes



      
KRAUTROCK/PUNK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Camera
- Membre : Neu!
- Style + Membre : Thomas Dinger , Klaus Dinger

LA DüSSELDORF - Viva (1978)
Par WALTERSMOKE le 20 Décembre 2013          Consultée 762 fois

En cette deuxième moitié des années 70, Klaus Dinger, ovni parmi les ovni, avance l'esprit clair et l'horizon plein de promesses. En effet, son projet solo, LA DÜSSELDORF, connait un succès certes non monstrueux, mais suffisant pour être satisfaisant. Le single issu de l'album, "Silver Cloud", a également séduit malgré son caractère instrumental. Aucune raison dès lors de s'arrêter en si bon chemin, et c'est ainsi que Dinger et ses collaborateurs retournent en studio pour sortir deux ans plus tard leur deuxième album, intitulé Viva.

Viva est, pour faire court, un album à écouter en priorité quand on veut aborder la discographie en forme de sac de noeuds de Dinger. Et pourtant, il ne paie pas de mine. Pour commencer, la pochette de Viva est vraiment moche, voire horrible. Penser que les musiciens n'avaient plus d'idées et ont peint à l'arrache un Viva n'est pas une hypothèse invraisemblable. Quoique dans une logique punk, cela n'est pas incongru. Autre défaut, sur le plan musical, et pas des moindres, le chant n'est décidément pas bon. Pour être franc, il est même très moche, pour ne pas dire horrible (à réserver pour l'album suivant). Il ne faut pas prendre en compte non plus les paroles présentes ici, qui relèvent du foutage de gueule en règle. En clair, le travail vocal effectué sur Viva le plombe beaucoup trop pour le considérer comme un album génial.

C'est pourtant dommage, car au niveau musical, Dinger dévoile une fois de plus son talent. Viva contient une musique redoutable et efficiente. Avec le deuxième album de LA DÜSSELDORF, Dinger ne révolutionne pas forcément grand-chose, mais fait une musique très bien exécutée, que ce soit dans le format court ou long d'ailleurs. En effet, c'est sur Viva que se trouve "Cha Cha 2000", soit LE morceau qui a suivi Klaus Dinger jusqu'à la fin de sa carrière (de sa vie, quoi). Ce pavé de 20 minutes compense son monolithisme par des mélodies vraiment bonnes. La coupure au beau milieu, laissant la parole à un piano, ne peut être que bienvenue. On comprend dès lors que Dinger ait tant aimé le rejouer, sous toutes les manières différentes.
Résumer Viva à "Cha Cha 2000" n'est cependant pas suffisant pour expliquer ses qualités. Sur la face A, d'autres morceaux méritent un tel éclairage. Toutefois, il faut avant tout relever une caractéristique important, à savoir une certaine forme de redondance. "White Overalls", par exemple, ressemble trop aux morceaux de l'album précédent. Mais pour aller plus loin, les parallèles entre "Rheinita" et "Silver Cloud" sont somme toute assez amusants : tous deux sont des instrumentaux qui ont été choisis comme singles, et ont plutôt bien marché. Maintenant, de là à choisir quelle est la meilleure, j'avoue avoir une préférence pour "Rheinita".

Si ce n'était le chant, Viva serait clairement un album majeur de la fin des années 70. Même si la ressemblance avec le premier album de LA DÜSSELDORF dépasse la simple patte de l'artiste, Viva développe assez d'idées originales et de moments intéressants pour lui être supérieur. Quel dommage que Dinger ait presque tout salopé avec son « chant » ignoble, c'est comme écrire « Momo was here » sur une toile du Caravage. Mais le pire de Dinger arrive, et ça va faire mal. Très mal.

Note réelle : 3,5/5

A lire aussi en PUNK-ROCK :


LEXINGTON FIELD
No Man's War (2013)
La sueur dansante de l'enivrant violon




The WAKES
The Red And The Green (2013)
Le beurre et l'argent du beurre


Marquez et partagez





 
   WALTERSMOKE

 
  N/A



- Klaus Dinger (chant, guitare, percussions)
- Thomas Dinger (chant, percussions)
- Hans Lampe (batterie, percussions)
- Harald Konietzko (basse)
- Andreas Schnell (piano)
- Nikolas Vanrhein (claviers, synthés)


1. Viva
2. White Overalls
3. Rheinita
4. Vögel
5. Geld
6. Cha Cha 2000



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod