Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK'N ROLL  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


Sleepy LABEEF - The Legendary Sun Classics (1980)
Par ERWIN le 20 Janvier 2014          Consultée 794 fois

An 1 de l'histoire du Rock... Vous vous souvenez ? Bill HALEY ouvrit la brèche dans l'espace temps et Elvis PRESLEY devint le roi du rock. Rares furent les élus, chanceux dont nous avons déjà conté l'histoire. Plus nombreux furent ceux qui demeurèrent quasi anonyme. Parmi ceux là, certains furent de vrais créateurs comme les frères BURNETTE, d'autres furent des interprètes de génie et ajoutèrent une pierre de voûte irremplaçable et solide à la construction de la cathédrale du Rock. C'est cette dernière partie qui nous intéresse ici.

Thomas "Sleepy" Labeef est né un 20 Juillet dans une ferme de l'Arkansas pile 33 années avant votre chroniqueur, 6 mois après Elvis... en face de Memphis ou presque, de l'autre coté du Mississipi. Immense gaillard de plus de 2 mètres au regard rêveur "Sleepy" -l'endormi-, Tom travaille sa voix de stentor dans les choeurs de l'église pentecôtiste et rejoint à 16 ans Houston ou il débute le circuit des clubs... Il le quittera pour celui de Nashville, et continue aujourd'hui de tourner autour du monde, soixante ans plus tard en compagnie de sa famille.
Un artiste pas banal, je vous le garantis. Les versions ici présentes de ses collaborations avec l'écurie SUN de Sam Phillips sont des classiques. Il a pondu des singles qui n'ont guère connu le succès dans les fifties, mais les versions des standards du rock ici proposées valent leur pesant de caramels mous.

Dans les Rocks, Chuck BERRY est à l'honneur, on retrouve de superbes versions de "Too much monkey bussiness" et de "Roll over Beethoven". puis la "Honey Hush" de Big Joe TURNER et la fameuse "Big Boss Man" de Jimmy REED. Encore du classique avec "Matchbox" de Blind Lemon JEFFERSON - celle là même que Carl PERKINS popularisera -. Il y a du blues avec le "Boom boom boom" du pape Johnny Lee HOOKER, le "Stormy monday blues " de T-bone WALKER. On retrouve les tubes de Hillibilly que Elvis a sorti de l'anonymat : "Baby let's play house" ou "Blue moon of kentucky" dans de splendides versions ou la voix du géant fait merveille.
La country est elle aussi présente avec "Blackland farmer" comme il se doit, puisque la fusion appelé Rock'n'rool n'est autre que la rencontre entre le Blues et le country western... Sleepy le prouve tout au long de ce disque ou il ne fait pas mystère de ses penchants pour ses deux styles majeurs qu'il pratique avec le même détachement simple et la même joie de chanter.

Il serait dommage de participer à l'ignorance collective sur ce grand monsieur des débuts du rock. Contemporain d'Elvis, voix de velours, pureté absolue de la démarche. grande classe ! Prenez le risque !

A lire aussi en ROCK'N ROLL par ERWIN :


Jerry Lee LEWIS
Last Man Standing Live (2007)
Hommage du rock à son Godfather, jouissif




Jerry Lee LEWIS
High School Confidential (1958)
Les débuts du killer


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



Non disponible


1. Too Much Monkey Bussiness
2. Blackland Farmer
3. Boom Boom Boom
4. Honey Hush
5. Stormy Monday Blues
6. Good Rockin' Boogie
7. Roll Over Beethoven
8. You Can't Judge A Book By Its Cover
9. Matchbox
10. What Am I Living For
11. Baby Let's Play House
12. Blue Moon Of Kentucky
13. Rock'n'roll Ruby
14. Big Boss Man



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod