Recherche avancée       Liste groupes



      
INDUS / NEO-FOLK  |  E.P

L' auteur
Acheter Cet E.P
 


 

- Style : Death In June, Sol Invictus

ROME - Hate Us And See If We Mind (2013)
Par SUNTORY TIME le 26 Septembre 2013          Consultée 1113 fois

La notion d'EP manque parfois de précision ...
Quand on pense EP, soit Early Player, on suppose qu’il s’agit d’un mini-album, à peine plus long qu’un single, avec peu de titres, ou alors de nombreuses pistes très courtes. La différence entre un EP et un LP (Long Player) est beaucoup plus diffuse depuis quelques années… Ainsi le groupe électro AUTECHRE a sorti il y a quelques années un EP d’une durée de 50 minutes ! Quelle est la différence entre un EP et un vrai album alors ?

Ce qui est sûr, c’est que ROME ne nous aidera pas à répondre à cette question. Le projet de Jérome Reuters revient un an après Hell Money pour une nouvelle production. Quatre morceaux, pour… plus de 45 minutes de durée ! Et ce disque, au titre très long lui aussi, est considéré comme un EP. Mais laissons les interrogations techniques de côté, voulez-vous ?

Hate Us and See if We Mind… rien que le titre a quelque chose de violent. Et ne parlons pas de la pochette, qui montre ce qui ressemble à une torture, voire une exécution, d’un prisonnier de guerre. Mais avec ROME, on est jamais sûr de rien. La pochette du précédent album, Hell Money, était particulièrement glauque, mais la musique était, elle, plus apaisée, presque lumineuse (j’ai dit « presque » !). Est-ce le même cas pour Hate Us (…) ? Quand on remarque que les deux premiers titres du disque font près de 40 minutes à eux seuls, on commence à se pauser des questions. Il y a de quoi, car le diptyque « The Colony » est de l’indus expérimental old school, digne des héritiers du punk des années 80. Jérôme Reuters affirme ici son admiration pour les pionniers de la musique expérimentale industrielle, reflet d’un monde en crise, constituée de collages sonores et de crissements bruitistes propre à un monde sombre et angoissant. On pense à THROBING GRISTLE, considéré comme le premier groupe du genre, mais aussi au très sulfureux BOYD RICE et son projet NON (dont l’éventuelle présence de chroniques sur FP est encore à débat…), ainsi que les premiers albums de CURRENT 93 ou encore les expérimentations de DEATH IN JUNE.

On retrouve de tout ça dans « The Colony », plages bruitistes minimalistes, samples de musique des années 30-40, boucles de chants, religieux et autres, cloches d’églises, fanfares militaires, le tout dans une mixture d’ambiance sombres, spectrales et menaçantes. Même si les expérimentations indus ne sont pas nouvelles chez ROME, ces deux énormes pièces sont les plus extrêmes de sa carrière, ne servant pas d’interludes comme souvent dans ses albums précédent, que ce soit Die Aesthetik (…) ou même les rares titres sombre de Hell Money. Elles sont d’autant plus très abouties, comme de formidables hommages aux groupes cités plus haut.

C’est sans transition que l’on découvre ensuite deux chansons purement néo-folk, où la voie chaude de Reuters accentue leur noirceur. Le morceau titre est classique dans le genre, accords simples, ambiance gothique, quelques notes de claviers pour accentuer la mélodie, quelques percussions tribales, et c’est tout. Vous avez ce que le Néo-Folk fait de mieux, dans la lignée de DEATH IN JUNE, fondateur du genre. « The Fever Tree » rappelle davantage les chansons de Hell Money, plus mélancoliques que sombres. Avec un chant encore plus grave, et des arpèges délicats. Encore une petite merveille.

Comme la plupart des EPs de ROME, Hate Us and See if We Mind sert de mise en bouche avant un futur album dont il annonce la couleur. En présentant les deux facettes bien distinctes de ROME, les expérimentations indus et le Néo-Folk. Et si le prochain LP de ROME est dans cette veine, on peut être grandement assuré qu’il fera partie des pièces maîtresses de la longue discographie de Jérôme Reuters.

Vivement la suite !

A lire aussi en INDUS par SUNTORY TIME :


ROME
Coriolan (2016)
Rome résume 10 ans de carrière en 25 minutes !




SWANS
We Rose From Your Bed With The Sun In Our Head (2012)
SWANS are really not dead !


Marquez et partagez





 
   SUNTORY TIME

 
  N/A



- Jérome Reuters (tout)


1. The Colony (lowveld)
2. The Colony (highveld)
3. Hate Us And See If We Mind (single Version)
4. The Fever Tree (single Version)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod