Recherche avancée       Liste groupes



      
SYNTHPOP  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


KISSES - Kids In L.a (2013)
Par WALTERSMOKE le 17 Octobre 2013          Consultée 750 fois

Trois ans après un premier effort studio aussi joyeux que bancal, voilà que le duo de synthpop KISSES revient à la charge, avec Kids in L.A. Le couple Kivel-Edmunson a semble-t-il compris que la voie choisie n'était pas des plus judicieuses, et tout en continuant à composer une musique inspirée des glorieux prédécesseurs des années 80, ajoute de l'émotion à sa musique. De plus, respectant une bonne logique temporelle, KISSES ne s'épanche pas et ne dépasse pas les 40 minutes, limite que trop de groupes qui ne la respectent pas paient au prix fort.

Kids in L.A souffre pourtant d'un gros, très gros handicap, à savoir le syndrome de l'éclipse. Une seule chanson, parmi les 9 proposées sur le skeud, qui camoufle tout le reste. Ce syndrome, beaucoup de formations pop l'ont connu, sous le nom de « one-hit-wonder ». Au vu de l'état de la musique actuelle, KISSES n'en deviendra pas un, mais souffre des même symptômes que Soft Cell et autres Men at Work. En l'occurrence, l'éclipse en question s'appelle "The Hardest Part". D'un côté, cela n'est pas usurpé. Les mélodies et structures déployées sont terriblement accrocheuses, et surtout KISSES assure dans l'art du refrain. Il est alors très étonnant que cette chanson n'ait pas été choisie comme single promotionnel, il pouvait en être autrement. Bref, c'est une réussite.

Le reste n'a pas réussi à bénéficier de la même capacité à captiver autant. Tandis qu'il n'y a aucune difficulté à retenir "The Hardest Part", l'effort devient un poil plus ardu pour d'autres chansons comme "Huddle", "Funny Heartbeat" ou encore "Adjust Glasses". Et pourtant, elles ne déméritent pas moins d'être écoutées et appréciées. Pour aller plus loin, je dirais même qu'elles sont légèrement meilleures, et sonnent plus « originales » – même si tout à déjà été dit auparavant. L'ambiance éthérée qui s'installe par-ci par-là sied bien aux compositions, et le chant de Jesse Kivel est toujours aussi agréable à l'écoute. Au niveau des défauts, ils ne sont pas précis, il n'y a pas de chanson réellement plus faible qu'une autre. Enfin, "Adjust Glasses", qui présente Zinzi Edmunson au chant principal, n'est pas franchement bonne, à cause notamment d'un chant banal, mais n'est pas du tout désagréable.

En fin de compte, il est facile d'en vouloir à KISSES. Le duo a oublié dans sa recette de rendre tout l'album catchy à souhait. Pour le reste, cela reste honnête bien que nécessitant un peu plus de travail. Au troisième album, KISSES devra faire encore mieux.

A lire aussi en POP par WALTERSMOKE :


CHRISTOPHE
Intime (2014)
Une guitare, un piano, une voix... et c'est tout.




The MAGIC THEATRE
London Town (2010)
L'Angleterre, cette mine inépuisable


Marquez et partagez





 
   WALTERSMOKE

 
  N/A



- Jesse Kivel (chant, guitares)
- Zinzi Edmuson (claviers, choeurs, chant)


1. Up All Night
2. The Hardest Part
3. Huddle
4. At The Pool
5. Funny Heartbeat
6. Air Conditioning
7. Having Friends Over
8. Bruins
9. Adjust Glasses



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod