Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK PROGRESSIF  |  STUDIO

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

2005 Shadowman
 

- Membre : Kansas

Steve WALSH - Shadowman (2005)
Par DAVID le 12 Juillet 2005          Consultée 2411 fois

Shadowman est le 3ème album solo du chanteur-claviériste de Kansas, Steve Walsh. Son 1er album solo, Schemer-dreamer, était sorti en 1980, peu de temps après son départ de Kansas. Son 2ème album solo, Glossolalia, avait été réalisé en 2000 en collaboration avec Trent Gardner de Magellan, d'où une musique complexe et un traitement moderne. Qu'en est-il de Shadowman ? Là où son ancien compagnon de route, le guitariste-chrétien Kerry Livgren, fait du vieux avec du vieux dans son projet Proto-Kaw, Steve Walsh se montre toujours ouvert à de nouvelles sonorités. Rien à voir avec Somewhere to elsewhere, le dernier album studio de Kansas, plus traditionnel, voire vieillot dans son approche.

L'ouverture d'esprit de Steve Walsh se doit d'être salué, dans un milieu (le rock progressif) souvent reclu dans le passé. Shadowman n'a pas été composé avec Trent Gardner et ça s'entend, la musique en devient même "easy-listening" pour le coup. Pour les personnes qui trouvaient Glossolalia trop barré et inécoutable, Shadowman devrait davantage leur plaire. Et inversement, ceux qui ont adoré l'originalité de Glossolalia seront sûrement déçus par Shadowman. Inutile de s'attendre à un quelconque lien avec la trilogie légendaire de Kansas (Masque, Leftoverture, Point of know return), le seul point commun avec Kansas réside en la difficulté de classer cette musique. Après tout, Kansas a toujours été plus ou moins progressif, heavy, rock ou pop selon les circonstances, et c'est le cas ici aussi.

L'ouverture sur Rise avec quelques guitares metal-prog est pour le moins surprenante et survitaminée. La voix de Steve Walsh a vieilli, ce n'est pas nouveau, elle est devenue plus rock et moins lyrique. Cela devient pénible quand il force sur sa voix, comme sur l'horrible refrain de Shadowman. Là, il chante carrément comme Axl Rose (véridique !). Le blues-rock de Keep on knockin' rappelle un peu les morceaux de Kansas du même style. Tout l'album est renforcé par des orchestrations bienvenues, faciles à retenir et jamais pompeuses, comme c'est le cas du très rock Davey, and the stone that rolled away ou de l'acoustique "sudiste" Pages of old. Cela permet de donner une nouvelle impulsion à ces morceaux.

Michael Romeo de Symphony X es à l'origine des orchestrations sur les meilleurs morceaux de l'album : Hell is full of heroes et ses rythmes électros, ainsi que la pièce progressive, After, qui fourmille de bonnes idées. Hasard ou pas, ces 2 morceaux renouent avec l'inventivité de Glossolalia. Une ballade sans intérêt pour terminer (The river) et l'impression que même si Shadowman est un album éminemment sympathique, super bien produit et interprété (les musiciens qui accompagnent Steve Walsh sont des tueurs) il est loin d'égaler Glossolalia. Ce dernier est bien plus intéressant, moins classique, et il constitue la meilleure preuve que le progressif peut encore être avant-gardiste.

A lire aussi en ROCK PROGRESSIF par DAVID :


JETHRO TULL
Aqualung (1971)
Rock progressif

(+ 2 kros-express)



Robert FRIPP
The Gates Of Paradise (1998)
Flippant !!!


Marquez et partagez





 
   DAVID

 
  N/A



- Steve Walsh (chant, claviers)
- Joe Franco (batterie)
- Joel Kosche (guitare, basse)
- David Ragsdale (violon)


1. Rise
2. Shadowman
3. Davey, And The Stone That Rolled Away
4. Keep On Knockin'
5. Pages Of Old
6. Hell Is Full Of Heroes
7. After
8. The River



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod