Recherche avancée       Liste groupes



      
FOLK-POP  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style + Membre : K's Choice

BETTENS - Waving At The Sun (2013)
Par GEGERS le 6 Novembre 2013          Consultée 1711 fois

Le froid a quelque chose d'éblouissant que la chaleur n'a pas. La chaleur accable, annihile toute motivation, prive de sa vivacité, étouffe, écrase. La chaleur est l'ennemi de l'épanouissement. Le froid, au contraire, réveille, avive, stimule. Si les deux sont une agression physique, et peuvent se révéler mortels s'ils sont extrêmes, le froid maintient les sens en éveil, force à agir pour sa survie. Nul doute que Dixie Dansercoer et Sam Deltour ont du tenter de se convaincre des bienfaits du froid lorsqu'ils se sont embarqués dans leur expédition en Antarctique, dans l'objectif de battre le record du monde de distance parcourue à pied et sans assistance à travers le continent du froid éternel. De cette épreuve, les deux pionniers en ont retiré un documentaire, Beyond The Challenge (http://beyondthechallengemovie.be/), mis en musique par BETTENS. Ce projet, fondé par les frère et soeur Gert et Sarah Bettens, accompagnés du pianiste Reinout Swinnen, prend à bras le corps les images ramenées par l'expédition, et donnent naissance à une bande originale qui transcende, exacerbe le froid, pour le doter d'une beauté glaciale à rendre mélancolique un manchot empereur.

Alors que l'on aurait pu s'attendre à un nouvel album de K'S CHOICE, dont la reformation encore fraîche avait donné naissance au sympathique opus Echo Mountain en 2010, les Bettens viennent nous surprendre en prenant sous leur aile le pianiste du groupe et en publiant sous leur propre nom cette bande originale de documentaire. Il est vrai que si certains titres rappellent le groupe principal des deux Belges (l'excellent tube "Surrender", ou encore le morceau-titre "Waving at the sun" qui rappelle le morceau "Come live the life"), nombre d'entre eux surprennent par cette tonalité sombre, dénudée, inspirée bien sûr par les images du documentaire.

On apprécie de découvrir, c'est certain, de nouveaux titres aux allures pop-folk, qui font le succès de la fratrie. Les deux précités bien entendu, mais également "The sound of heaven" ou "Hell like heaven", qui fonctionnent à merveille. Le piano, les guitares acoustiques et le chant mêlé de Bert et Sarah déploient une large palette d'émotions, qui vont de l'abattement le plus complet au rayonnement de l'esprit. Les thématiques, si elles paraissent évidentes (le courage, le dépassement de soi, la solidarité, l'humilité face à la nature) sont traitées avec beaucoup de justesse et de conviction, qui font des titres chantés de véritables réussites.

L'originalité de cet album réside ainsi dans les plages instrumentales, très surprenantes (et cause principale de la publication de l'album sous le nom BETTENS et non K'S CHOICE) qui parsèment l'album. Il y a, dans ces plages sans chant, un véritable pouvoir qui les transforme en pépites musicales. C'est particulièrement vrai pour "We are glaciers", qui débute au son d'un piano timide, calme, discret, puis qui grandit, s'émancipe, pour se transformer en une pièce magistrale ou guitare et section rythmique s'entrechoquent, se fracassent, pour dégager une intensité considérable. Le duo parvient, preuve de réussite indéniable, à faire naître tout un tas d'images dans la tête de l'auditeur, tant et si bien que l'on se prend à visualiser ces forçats du froid, le gel au bord des cheveux, peiner tout leur soûl dans cet immense désert de glace. "Whiteout" est, l'adjectif est fort à propos, glacial, et fige dans l'instant cette musique à la fois intimiste et violemment exubérante.

Pour une première, les BETTENS ont parfaitement saisi ce que le travail de mise en musique d'un documentaire attendait d'eux : une création de plages musicales à la fois discrètes mais indispensables, à la fois affirmée mais constamment délicate et racée. En résulte cet album fort bien construit et interprété, qui fera naître de doux rêves dans les caboches des amoureux du froid. Délicieusement glacial.

A lire aussi en FOLK par GEGERS :


SKIPINNISH
The Seventh Wave (2017)
Une carte postale d'ecosse




Francis CABREL
Hors Saison (1999)
Comme un goût de fin de siècle

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez





 
   GEGERS

 
  N/A



- Sarah Bettens (chant, guitare)
- Gert Bettens (chant, guitare)
- Reinout Swinnen (piano)


1. Dark Day
2. Surrender
3. The Sound Of Nothing
4. We Are Glaciers
5. Waving At The Sun
6. Away
7. See
8. Hell Like Heaven
9. Letting Go
10. White Out
11. Fragments
12. Daydream



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod