Recherche avancée       Liste groupes



      
POP  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

 Site Officiel (211)

Avril LAVIGNE - Avril Lavigne (2013)
Par RED ONE le 20 Novembre 2013          Consultée 2466 fois

D'année en année depuis 2007, Avril Lavigne semble s'enfoncer inexorablement dans la spirale de la nullité artistique la plus totale. Vous vous rappelez encore avec émotion de l'Avril Lavigne adolescente et rebelle de votre jeunesse, qui vous faisait vibrer sur d'émouvants hits de rock pour teenagers ? Oubliez là, désormais Avril Lavigne est une chanteuse de variété tout ce qu'il y a de plus conventionnelle, malgré des ersatz de rock que l'on peut encore déceler dans ses compositions récentes. L'album The Best Damn Thing (2007), malgré quelques moments assez sympas, annonçait déjà la couleur en nous faisant péter violemment du rose bonbon à la figure.
Mais le pire du pire fût incontestablement atteint sur Goodbye Lullaby (2011), sommet de pop guimauve horriblement surproduit.
Un album mou du string, franchement nul, passablement avarié, dont on pouvait légitimement se demander s'il n'annonçait pas tout simplement la fin prématurée de la carrière de notre ex-blonde préférée.
Rapidement après ces tristes événements, Avril Lavigne annonça qu'elle travaillait déjà sur un nouvel album qui serait le contre-pied artistique total de Goodbye Lullaby. Un album plus direct et plus rock, plus en phase avec sa personnalité.
Ne faisant plus confiance à ce genre de déclaration d'intention souvent trompeur, j'ai personnellement préféré éviter de parier un kopeck sur ce cinquième album de la chanteuse.

Le moins que l'on puisse dire, c'est que les deux premiers singles, "Here's To Never Growing Up" et "Rock'n'roll", sortis peu avant l'album, n'étaient pas du tout rassurants ! Le premier n'était ainsi qu'une infâme bouillie pop rock sans saveur, à la rythmique dégueulasse et aux choeurs grotesques, qui sonnait tellement artificiel qu'aucune âme ne semblait s'en dégager. "Rock'n'roll" était pour sa part un poil meilleur. Mais bon les paroles très nazes de cette chanson ne présageaient rien de bon pour le reste (et je ne parle pas du clip, assez hideux également)...
La vision de la pochette m'a cependant largement plus intrigué : ça ne vous fait pas penser aux pochettes des vieux albums de DARKTHRONE, ça ? Très honnêtement, je trouve cette photo assez ratée, mais le moins que l'on puisse dire, c'est qu'elle est très marquante ! Et qui plus est, assez bien adaptée à un album éponyme. Toutefois, pas de fausse joie, Avril ne s'est pas convertie au black metal. Dommage, ça aurait été cool...

J'ai bien fait de ne pas parier : cet album contient son bon petit lot de titres de merde. Des titres qui puent même bien bien grassement la cagasse.
Sérieux, Avril... Comment peux-tu oser nous sortir des merdasses telles que "Bitchin' Summer", horreur sans nom dont les paroles sont à vomir de niaiserie ?
"Bad Girl", chanson assez hors sujet, enregistrée en compagnie de cette andouille de Marilyn MANSON, n'est pas très intéressante et nous montre une Avril en totale roue libre, qui ne convaincra personne en vociférant qu'elle est une fille méchante sur fond de vieille electro moisie.
Le pire du pire est incontestablement atteint sur "Hello Kitty", horrible mélange d'electro, de rap et de dubstep aux paroles vaguement japonisantes, du même niveau qu'une Nicki MINAJ des mauvais jours. C'est tellement laid qu'à côté de cette horreur, le reste de l'album apparaît comme étant presque excellent.
Avril, s'il te plait, arrête la bière aux champignons coupée au haschisch, et évite de t'inspirer de ton vomi pour écrire des chansons...

Désolé, je me rends compte que cette chronique devient un peu vulgaire et que ça commence même à évoquer un peu trop de trucs orduriers, mais très honnêtement je ne vois pas d'autres mots pour qualifier les chansons que je viens de vous décrire.

MAIS !
...car vous vous en doutez, il y a un "mais" qui justifie la note de 2 étoiles que j'ai attribué à ce nouveau caca de la mère Lavigne.

Mais donc cet album éponyme d'Avril Lavigne n'est pas si raté que ça. Le reste se révèle même assez surprenant.

J'avais vraiment craint le pire quand j'ai appris que Chad Kronenbourg... pardon, Chad Kroeger, chanteur de NICKELBACK et accessoirement son deuxième mari, avait enregistré un duo avec elle. Eh bien... non, en fait c'est vraiment pas mal. Un beau titre que ce "Let Me Go", une assez belle chanson d'amour, il existe bien plus dégueulasse dans le genre.
Et puis quand même... Non désolé, mais il me semble impossible de dire du mal d'un titre comme "Give You What You Like", délicieuse ballade aux arrangements somptueux. La voix d'Avril y fait véritablement des merveilles, on ne l'a jamais entendue chanter comme ça...
"You Ain't Seen Nothin' Yet", sympathique morceau pop rock sans prétention, ne vole certes pas très haut mais possède son petit caractère qui le fait rentrer instantanément dans la catégorie des chansons réussies de cet opus. Idem pour "17", une chanson dont le thème rappelle fugacement les grandes heures d'Avril au début des années 2000.
Pour finir sur les titres vraiment sympas de cet album, je relèverai également "Falling Fast", titre qui évoque les bons moments de la Britannique DIDO. Là encore, titre sans prétention mais assez séduisant...

Il est cependant dommage que toutes ces bonnes idées soient passablement gâchées par tous ces titres horribles qui parsèment le reste de l'album. Il est également assez déconcertant que les deux premiers singles choisis pour promouvoir l'album éponyme d'Avril en fassent partie.
Soyons honnête, cet album n'est pas franchement très réussi quand on le compare à la concurrence qui sévit de par le monde dans le milieu pop rock : la plupart des titres de cet album sont très lisses, Avril ne semble pas avoir retrouvé sa gloire d'antan, les émotions qu'elle cherche à nous transmettre sonnent furieusement faux, et cet album est quand même un gros foutoir sans réelle ligne directrice. Et qui aurait certainement pu se révéler meilleur s'il avait été mieux écrit.

C'est donc de nouveau une note plutôt basse pour notre ex-petite Canadienne chérie, mais qu'il nous faut néanmoins tempérer : car contrairement à son prédécesseur, l'album éponyme d'Avril contient quand même quelques très bonnes idées et une quantité non-négligeable de jolies compos qui contribuent à le placer, légèrement certes mais assurément, au dessus de Goodbye Lullaby.
Les prémices d'un futur retour vers plus de qualité pour Avril ? Pas de conclusion hâtive, nul ne sait de quoi demain sera fait... Mais l'espoir est là, je vous le dit.

Titres vraiment potables : "17", "Let Me Go", "Give You What You Like", "You Ain't Seen Nothin' Yet", "Falling Fast"

Note finale : 2,15/5...

A lire aussi en POP par RED ONE :


MADONNA
Madonna (1983)
La révolution pop a commencé.

(+ 1 kro-express)



Avril LAVIGNE
Let Go (2002)
Lycée, acné, skateboard et Warcraft III ...


Marquez et partagez





 
   RED ONE

 
  N/A



Non disponible


1. Rock'n'roll
2. Here's To Never Growing Up
3. 17
4. Bitchin' Summer
5. Let Me Go
6. Give You What You Like
7. Bad Girl
8. Hello Kitty
9. You Ain't Seen Nothin' Yet
10. Sippin' On Sunshine
11. Hello Heartache
12. Falling Fast
13. Hush Hush



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod