Recherche avancée       Liste groupes



      
MUSIQUE CONTEMPORAINE  |  B.O FILM

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


2013 Gravity

Steven PRICE - Gravity (2013)
Par TARTE le 30 Novembre 2013          Consultée 963 fois

AVERTISSEMENT : cette chronique de bande originale de film est également susceptible de contenir des révélations sur le film

Gravity, dernier film d’Alfonso Cuarón, pose problème. Le réalisateur désire donner un bon coup de pied dans la fourmilière Hollywoodienne et, en même temps, mate du coin de l’œil la prochaine cérémonie des Oscars. Voilà deux volontés proprement irréconciliables. Si bien qu’il a dû, obligatoirement, mettre l’une d’entre elles plus en avant. Le résultat est sans appel : Cuarón a sans doute pêché d’un excès de prétention, car son désir de gagner la précieuse statuette a altéré tout son film.

Le postulat de Gravity est présent dès les premières secondes du film, nous rappelant quelques notions physiques plutôt bonnes à savoir, notamment cette règle que bon nombre de réalisateurs de science-fiction ont contourné l’air de rien : dans l’espace, le son ne se propage pas. Le réalisme est le principal parti-pris de l’entreprise, et à ce titre, il constitue sa partie la plus réjouissante. Le revers de la médaille étant les codes du cinéma Hollywoodien trop présents pour vraiment donner le sentiment de perte de repères.

Mais quoi qu’on en dise, Gravity, expose un travail sonore hors pairs. Car si l’impact des débris ne laisse pas le moindre son, la respiration des personnages, les bruits de contact avec leurs combinaisons et les transmissions radios ne nous sont pas épargnés, renforçant davantage la proximité entre le film et le spectateur. Point très intéressant : des bruitages ambigus se mêlent subtilement à la musique, exposant lors des instants les plus intenses des sons de dépressurisation, de battements de cœur, de bips divers, d’interférences etc… Un choix qui s’avère excellent car transcendant la condition de simple musique de film. De plus, le thème principal de « Debris » donne un effet plus impressionnant aux effets spéciaux du film et crée une tension qui va crescendo, alors que les nappes mélodiques d’ « Above Earth » et d’ « ISS » accompagnent les instants de contemplation. Notons également quelques effets de style comme ces montées sonores qui se coupent subitement pour laisser place au silence (présents dans « Above Earth », « The Void », « Atlantis », « In The Blind » et « Tiangong »), effet qui a sa signification dans le film, mais qui apparaît un poil rébarbatif à l’écoute de sa musique.

Tout cela est fort joli au sein du film, mais il faut bien avouer qu’une fois passée dans la chaîne hifi, la bande originale de Gravity perd quasiment tout son intérêt car s’avère n’être qu’une béquille pour les images. L’ensemble est parfois même à la limite de l’écoutable, certains thèmes ou effets sont répétés jusqu’à plus soif, et l’angoisse de partir en vrille dans le vide s’envole. Tel est le symptôme d’une musique mise trop, ou pas assez au service de son film. La musique de Gravity, dernier film d’Alfonso Cuarón, pose problème.

A lire aussi en MUSIQUE CONTEMPORAINE par TARTE :


John ADAMS
Harmonielehre (1985)
Leçon de musique en trois mouvements




Austin WINTORY
Journey Ost (2012)
Contemporain ambient


Marquez et partagez





 
   TARTE

 
  N/A



- Steven Price (composition)
- Geoff Alexander (direction)


1. Above Earth
2. Debris
3. The Void
4. Atlantis
5. Don't Let Go
6. Airlock
7. Iss
8. Fire
9. Parachute
10. In The Blind
11. Aurora Borealis
12. Aningaaq
13. Soyuz
14. Tiangong
15. Shenzou
16. Gravity



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod