Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK CELTIQUE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

2014 9
 

- Style : Big Country, Seven Nations, The Seer , Wild Colonial Bhoys

YOUNG DUBLINERS - 9 (2014)
Par GEGERS le 9 Juin 2014          Consultée 1078 fois

Savoir raison garder. Ne pas s'emballer. Cet album ne peut pas être SI bon que cela. Après tout, avec 25 ans de carrière au cul, les YOUNG DUBLINERS ont probablement dit tout ce qu'ils avaient à dire en matière de rock celtique. Ils ne peuvent pas se renouveler, pas sonner comme un groupe de jeunes loups morts de fin si tard dans leur carrière. Mais si. S'emballer, s'enthousiasmer, l'épouser sans réserves, voici bien ce que mérite "Nine", qui à défaut d'un titre inventif (il s'agit du neuvième album des Américains) se révèle être une sortie inattendue de la part d'un groupe qui, décidément, semble loin d'avoir épuisé son potentiel créatif.

Oui, les YOUNG DUBLINERS jouent du rock celtique, un style ultra balisé, rendu exsangue par des groupes aussi inventifs qu'un Motörhead en roue libre, et auquel de jeunes pousses tentent d'insuffler un brin de folie. Mais le groupe est la preuve que, même dans l'arrière garde, il y a de la vie ! Nine est un album qui mêle tout ce que le rock celtique à de meilleur : la rugosité des guitares, la beauté des mélodies, l'utilisation pertinente des instruments traditionnels et ce mélange d'ambiances festives et plus sérieuses qui lui confèrent une authenticité et une profondeur véritables. Il y a, tout d'abord, ce riff de guitare, façon Big Country (époque The Crossing) qui installe une ambiance rock énergique captivante et entraînante sur "We the Mighty". Si les ambiances purement celtiques se font ici discrètes, c'est au profit d'un son brut de décoffrage pour un morceau qui, agrémenté d'un refrain fédérateur taillé pour les pubs, frappe très fort.

Le groupe n'hésite pas à favoriser l'impact des mélodies et à renforcer son côté purement rock, quitte à mettre de côté le violon. C'est ce qu'il fait sur "Say anything" ou "The Deep", des titres orientés guitares et taillés pour la voix pleine d'émotion de Keith Roberts. Cette facette plus sérieuse du groupe se voit néanmoins contrebalancée par une bonne portion de titre rock celtique qui fonctionnent à merveille : "Fall" et son banjo sautillant donne envie de chanter à l’unisson les "oh oh oh" qui agrémentent son refrain. Quel pied ! De même, "Seeds of sorrow", qui met cette fois le violon en tête de gondole, se voit doté de discrètes influences punk rock qui décuplent un peu plus l'énergie du morceau, qui pourtant n'en manque pas. L'instrumental "Abhainn Mor", introduit par une guitare acoustique avant que violon et distorsion entrent dans la danse, est un véritable délice, à la fois virtuose et terriblement entraînant. Maintenir l'intérêt de l'auditeur, même sur les titres instrumentaux, est la marque des grands groupes. Les YOUNG DUBLINERS excellent dans l'exercice. Même la ballade finale, qui introduit des claviers riches en émotion, est d'une beauté bouleversante. Il y a sur ce titre une mélodie à la fois tendre et mélancolique qui dégage une intensité savoureuse. Tout en retenue, "Only You & Me" conclut l'album sur une note pleine de poésie, qui requiert toute l'expérience pour le pas virer dans la niaiserie. Défi réussi haut la main.

Pour un premier album auto-financé, publié sans l'aide d'une maison de disques, les YOUNG DUBLINERS ont frappé fort, peaufinant jusqu'aux derniers détails leur rock celtique qui, finalement, est bien plus que ce que l'étiquette collée à ce style pourrait laisser penser. Il y a de la virtuosité, de l'inspiration et une bonne dose de savoir-faire, autant d'éléments qui permettent au groupe de donner naissance à un album délectable de bout en bout. Un indispensable de plus dans leur discographie déjà exemplaire.

Soutenez le groupe en vous procurant l'album ici : http://youngdubliners.com/pages/website/store.shtml

A lire aussi en ROCK par GEGERS :


PADDY AND THE RATS
Riot City Outloaws (2017)
Fulguro-punk !




RUNRIG
Everything You See (2007)
L'année du déluge


Marquez et partagez







 
   GEGERS

 
  N/A



- Keith Roberts (chant, guitare)
- Brendan Holmes (basse)
- Bob Boulding (guitare)
- Chas Waltz (violon, claviers, harpe, mandoline)
- Dave Ingraham (batterie, percussions)


1. We The Mighty
2. Say Anything
3. Up In The Air
4. Rain
5. Seeds Of Sorrow
6. Abhainn Mór
7. The Deep
8. Fall
9. One Touch
10. Only You & Me



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod