Recherche avancée       Liste groupes



      
BLUES  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


John MAYALL - A Special Life (2014)
Par BAYOU le 21 Juin 2014          Consultée 1003 fois

On ne présente plus John MAYALL, 80 ans, parrain/incubateur du british boom, qui sort son cinquante huitième album, enregistré en à peine une semaine, en novembre 2013, au North Hollywood studio et mixé par Eric Corne.
Son groupe habituel, formé depuis 2009, a enregistré un renfort surprenant pour deux titres : C.J. Chenier accordéoniste louisianais et fils de Clifton CHENIER l’un des maîtres du zydeco et qui joue du même instrument.

Le CD démarre justement au son de l’accordéon cajun avec « Why Did You Go Last Night » composé par Papa Chenier, c’est bien fait, du classique, le groupe assure, même si j’ai toujours la nostalgie de Buddy WHITTINGTON (en évitant de remonter aux temps anciens de CLAPTON, TAYLOR, GREEN…) dont le style et le jeu de guitare contrastaient avec Mayall alors que Rocky Athas a des difficultés à affirmer sa personnalité.
On reste en Louisiane et dans le bayou avec le second morceau « Speak Of The Devil » de Sonny LANDRETH, et sans faire injure à Rocky notre texan, il n’a pas le même toucher que le virtuose de Lafayette même si son travail à la guitare est intéressant.

Un petit « That's All Right » de Jimmy ROGERS, avec l’harmonica de John un classique du blues, le père Mayall revisite avec brio le répertoire des anciens. « World Gone Crazy” est une chanson engagée sur les absurdités et les fanatismes dans le monde, les religions n’étant pas épargnées « Religion. I said, religion. Always at the root of a war/The Christians and the Muslims never get along no more/They're killing verybody/Bodies fying on the floor." On reste dans les cover des maîtres de la guitare blues avec “Floodin' In California” d’Albert KINGing, sur lequel Rocky Athas semble plus à l’aise, mais c’est un classique pour tout guitariste de blues ! ! !

Eddie Taylor maintenant avec “Big Town Playboy” arrangé par notre John, qui en donne une version ludique, suivie de « A Special Life » où Mayall fait le point sur sa vie de musicien, assumant sa condition et ses choix “Freedom is my middle name,” and “If I get myself in trouble, I've only got myself to blame.”
L’ami Chenier est au chant pour “I Just Got to Know.” Un morceau de “l’Electric Howler” Jimmy McCracklin assez pacifié ici. Retour au bon vieux temps des sixties avec « Heartache » qui figurait sur le premier LP des BLUESBREAKERS. Greg Rzab a composé “Like A Fool” agréable mais sans plus, tout comme le dernier morceau écrit par Mayall “ Just A Memory ».

L’ensemble donne un bon album de blues, Mayall reste une référence et il n’a jamais dévié de sa route, consacrant toute sa carrière à jouer le blues encore et encore, défricheur de talents, passeur de connaissances. Il donne encore une bonne centaine de concerts par an, et dès la fin du set, il est derrière la table où sont mis en vente ces CD pour les dédicacer.

A lire aussi en BLUES par BAYOU :


Sonny LANDRETH
Live In Lafayette (2017)
Rare, Sonny en version acoustique et électrique




Eric CLAPTON
35th Deluxe Edition Slowhand (2012)
Happy birthday Slowhand !


Marquez et partagez





 
   BAYOU

 
  N/A



- John Mayall (vocals, harmonica, organ and pianos)
- Rocky Athas (guitar)
- Greg Rzab (bass and percussion)
- Jay Davenport (drums)
- C.j.chenier (vocals and accordeon)


1. Why Did You Go Last Night
2. Speak Of The Devil
3. That's All Right
4. World Gone Crazy
5. Floodin' In California
6. Big Town Playboy
7. A Special Life
8. I Just Got To Know
9. Heartache
10. Like A Fool
11. Just A Memory



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod