Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK  |  STUDIO

Commentaires (10)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : The Kinks
- Membre : Box Codax, Embryo
- Style + Membre : Ffs
 

 Darts Of Pleasure (706)
 Site Officiel (306)

FRANZ FERDINAND - Franz Ferdinand (2004)
Par SASKATCHEWAN le 13 Novembre 2010          Consultée 2191 fois

Je ne sais pas trop ce qu’on retiendra du rock « indépendant » des années 2000, sans doute pas grand-chose. Peut-être qu’en 2020 ou 2030, un obscur conseiller marketing d’une grande maison de disques aura l’idée juteuse de sortir deux, trois compil’ du genre « Indie Rock 2000 Revisited », qui allumeront une éphémère étincelle de nostalgie dans les yeux de quelques quarantenaires apathiques. En attendant la dépression nerveuse et la promenade du dimanche, nous sommes toujours en 2010, et FRANZ FERDINAND est encore un groupe qui éveille des souvenirs vivaces.

C’était en 2004, FRANZ FERDINAND, jeune formation britannique, est poussée sur le devant de la scène par son premier album, le bien nommé Franz Ferdinand. La recette du succès est assez simple : on fouille dans les archives des années 60 pour y trouver quelques sonorités redevenues « tendances », que l’on accouple à un rock festif et simple. Jusque là, rien de très nouveau. Mais le groupe d’Alexander KAPRANOS se démarque de la concurrence d’une manière très simple : ce qu’il fait, il le fait bien. La plupart des morceaux de l’album renouent avec un rock dansant et énergique, créneau un peu délaissé à l’époque par les derniers développements du rock alternatif. Les influences des années soixante (KINKS et BEACH BOYS en tête) y sont mieux digérées qu’ailleurs : plus que des sonorités, c’est bien l’insouciance des balbutiements du pop-rock que l’on retrouve sur des hymnes comme « Cheating on You » ou encore « Michael ».

Rock indépendant oblige, FRANZ FERDINAND joue constamment à l’équilibriste sur le fil du cliché… et se ramasse parfois. « Take me Out », le single le plus connu, est desservi par une rythmique trop monotone… et c’est un amateur de techno qui vous le dit ! Sur « This Fire », la formation glaswegienne (ah ! mon gentilé préféré !) s’empêtre dans sa propre recette ; le mime du passé s’y transforme en masque grossier. Et c’est comme ça tout au long de l’album : les titres très réussis alternent avec des morceaux moins inspirés.

En fait, le premier opus de FRANZ FERDINAND est un peu comme tous les « albums de soirée » : excellent pour faire la fête, agréable chez soi, sans plus. Ce qui rend cet album attachant, à l’égard de beaucoup d’autres du même genre, ce sont tous les souvenirs qui s’y rattachent. « Jacqueline », « The Dark of the Matinée », « Take me Out », « Michael », c’est juste ce qui a tourné en boucle pendant tout l’hiver 2004, en soirée, dans le bus, chez les potes, à la radio. Le son du premier FRANZ FERDINAND, c’est quelque chose que je suis capable de reconnaître la tête à l’envers, une oreille bouchée, les yeux fermés, plongé jusqu’à la taille dans une termitière géante d’Amazonie. Les intonations mélancoliques de KARPANOS, les guitares grinçantes, la batterie-boîte-de-lessive, sont devenues synonymes de FRANZ FERDINAND, tant pis pour leurs glorieux aînés.

Avec les ARCTIC MONKEYS, FRANZ FERDINAND est sans doute encore l’un des seuls groupes de rock indépendant qui trouvent toujours grâce à mes yeux. Ce sont ceux qui ont le plus d’humour, qui ont sorti les morceaux les plus inoubliables et surtout qui ont compris que le rock est une musique dansante, et une musique dansante avant tout (oh la volée de pierres qui s’approche). Et puis on oublie de dire que le meilleur est à venir avec You Could Have It So Much Better, sorti en 2005…

A lire aussi en ROCK par SASKATCHEWAN :


The ROLLING STONES
The London Years (singles Collection) (1989)
Rock




GRATEFUL DEAD
American Beauty (1970)
Le chef-d'oeuvre folk du Dead


Marquez et partagez





 
   SASKATCHEWAN

 
  N/A



- Alexander Kapranos (chant, guitare rythmique)
- Nicholas Mc Carthy (guitares, claviers)
- Robert Hardy (basse)
- Paul Thomson (batterie)


1. Jacqueline
2. Tell Her Tonight
3. Take Me Out
4. The Dark Of The Matinée
5. Auf Achse
6. Cheating On You
7. This Fire
8. Darts Of Pleasure
9. Michael
10. Come On Home
11. 40’ (forty Feet)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod