Recherche avancée       Liste groupes



      
FOLK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

 Site Officiel (229)

Peter HARPER - Peter Harper (2014)
Par GEGERS le 22 Novembre 2014          Consultée 1022 fois

Le nom « HARPER », lorsqu'il résonne à nos oreilles, évoque tout naturellement l'excellent Ben, dont les albums bariolés ont marqué de leur splendeur les années 90 et 2000, et continuent de surprendre et de séduire. Caché derrière l'ombre de son grand frère, même s'il n'a jamais cherché la lumière, un certain Peter vient aujourd'hui se présenter à nos oreilles curieuses. Sculpteur de grand talent, l'artiste ne s'est que lancé récemment dans la musique, porté par une envie de porter son message par d'autres canaux que le bronze et la céramique.

Là où la sculpture est un art très extraverti, dans le sens où l'objectif et de montrer, d'exprimer un cri, une envie, une souffrance, Peter HARPER construit avec sa musique un univers très intimiste, introverti, presque discret et silencieux. L'ensemble est, comment pourrait-il en être autrement, excessivement folk. On imagine fort bien le jeune artiste traîner longuement dans le Folk Music Center de sa mère, farfouillant parmi les instruments improbables, grattant tout ce que le magasine compte de cordes et tapant sur tout ce qu'il compte de tambourins. Ce contexte favorable au développement artistique se traduit paradoxalement (ou naturellement, c'est selon) par une simplicité instrumentale et littéraire, qui se révèle pourtant rapidement riche de chance et de beauté.

Les morceaux sont le plus souvent marqués par la présence pour tout arrangement d'une guitare acoustique chaude, sur laquelle se greffe la voix de Peter HARPER. Celle-ci rappelle forcément celle de son frère, tant dans le timbre très profond et émotionnel que dans les intonations, d'une délicatesse bouleversante. L'amour sous toutes ses formes, qu'il soit physique ou spirituel, est au centre de cette première œuvre. Peter est un homme plein d'incertitudes, riche d'une sagesse incertaine, et l'artiste s'évertue à poser des questions, à témoigner de ses écueils personnels, plus qu'à se faire péremptoire. Tout ici est à la fois fragile, comme une sculpture en argile, et délicieusement affirmé. En demi-teinte, lumineux bien que doté d'une part d'ombre prégnante, l'album voit les sentiments s'entrechoquer et se mêler. Ceci est particulièrement vrai sur la fin de l'opus, qui voit le désespéré cri d'allégeance de « Make me weak » (« I need you to need me », chante l'artiste implorant) précéder le léger et apaisé « The sun does shine », sa basse ronde et sa rythmique tranquille, presque estivale.

Ce premier album s'affirme donc dans sa capacité à ne pas s'enfoncer dans une béatitude préjudiciable, piège dans lequel tombent trop d'artistes folk contemporains. La slide-guitar de « Close my eyes » et sa ligne acoustique « tranquille » se voient contrebalancées par des paroles profondes et réfléchies, tout comme « Borderline disgrace » et sa touche électrique syncopée et alambiquée, qui fonctionne sans forcer. Nous avons là, c'est une évidence, un grand compositeur, qui sans bluffer ou véritablement souffler l'auditeur, livre un folk honnête et parfaitement maîtrisé. La sincérité dont fait preuve le cadet des HARPER, l'absence de virtuosité instrumentale (compensée par un six-cordiste de grand talent), et surtout cette authentique capacité à tisser une toile folk bariolée et riche, tout cela participe à faire de cet album un hommage réussi à un folk intimiste, dans la droite lignée de celui pratiqué par son glorieux aîné. Signe d'un travail très soignée (chaque note, chaque mot semble avoir été longuement étudié), cet album donne en tout cas l'envie d'être joué de nouveau, une fois l'écoute achevé. Signe d'une indéniable réussite, qui espérons-le en appellera d'autres.

A lire aussi en FOLK par GEGERS :


ACOUSTIC REVOLUTION
Haunted By Numbers (2012)
L'acoustique, c'est la trique




Marketa IRGLOVA
Live From San Francisco (2012)
La beauté n'a pas de prix


Marquez et partagez





 
   GEGERS

 
  N/A



- Peter Harper (chant, guitare)
- Jeff Tedmori (basse)
- Jon Crawford (batterie)
- Wyman Reese (claivers)
- Mike Kreivis (guitare, ukulele)


1. Temple On Fire
2. Take It Home
3. Caroline
4. Dirty Sevret
5. Why Love Does What It Does
6. Death Of An Angel
7. Close My Eyes
8. Borderline Disgrace
9. Cant's Stop Now
10. Make Me Weak
11. The Sun Does Shine



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod