Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (4)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

1978 Trouble
1979 Lovehunter
1980 Ready An' Willing
  Live... In The Heart Of ...
1981 Come An' Get It
1982 Saints & Sinners
1984 Slide It In
1987 1987
1989 Slip Of The Tongue
2006 Live In The Still Of The...
  Live ... In The Shadow O...
2008 Good To Be Bad
  30th Anniversary Collect...
2011 Forevermore
  Live At Donington 1990
2015 The Purple Album
 

- Style : Kingdom Come, Scorpions, Led Zeppelin
- Membre : Ted Nugent, Black Star Riders, Gary Moore , Thin Lizzy, Dio, Black Sabbath, Steve Vai , Ozzy Osbourne
- Style + Membre : The Dead Daisies , Deep Purple
 

 Site Officiel (206)

WHITESNAKE - The Purple Album (2015)
Par RED ONE le 3 Juin 2015          Consultée 2512 fois

Cet album est une honte. Et c'est aussi l'incontestable preuve qu'en 2015, David Coverdale se fout complètement de la gueule du monde. Constitué de "remakes" de titres de DEEP PURPLE de la période Mk3-Mk4, ce nouvel album de WHITESNAKE trouverait apparemment son origine dans un projet de reformation du DEEP PURPLE Mk3 dont David Coverdale, Jon Lord et Glenn Hughes auraient sérieusement envisagé l'idée durant les années 2000. Il se murmure même en coulisses que Ritchie Blackmore et Ian Paice n'étaient pas opposés à ce que la chose se fasse. Sérieusement, vous imaginez l'impact médiatique d'une telle reformation ? Hélas pour nous, tous ces beaux projets se verront réduits à néant suite au triste décès de Jon Lord au début de l'année 2012.

Le Purple Album de WHITESNAKE, de l'aveu même de son géniteur, est donc le fruit de cette reformation avortée. Déçu de ne pouvoir reformer le groupe qui a lancé sa carrière en 1974, David Coverdale s'est alors lancé dans un vaste projet de réinterprétations de ses premiers standards, en compagnie du line-up actuel de WHITESNAKE. Un line-up qui n'en finit d'ailleurs plus de connaître divers changements de personnel : après plus d'une décennie de bons et loyaux services, le guitariste Doug Aldrich cède sa place à Joel Hoekstra (NIGHT RANGER), et le batteur Tommy Aldridge réintègre la formation. Avec un pedigree tel que celui de Coverdale et un répertoire tel que celui du Pourpre, un disque pareil aurait pu être assez intéressant. Quelques uns des titres ici présents étaient d'ailleurs joués par WHITESNAKE en live depuis quelques années, on savait donc plus ou moins à quoi s'attendre. Sauf que ces nouvelles versions studio sont une catastrophe.

Pourtant, on aimerait y croire à ces reprises : dès que retentissent les premiers riffs légendaires de "Burn", on se dit que oui, peut être qu'après tout cet album sera une bonne surprise propice à égayer le coeur du vieux fan du Pourpre. La présence d'un hommage à Jon Lord ("Elegy For Jon") au sein de "Sail Away" est à ce titre fort bienvenue : après ceux du DEEP PURPLE Mk8, de Glenn Hughes et de BLACKMORE'S NIGHT, il aurait été étrange que Coverdale ne s'y mette pas à son tour. Hélas, la reprise de "Sail Away" n'est guère convaincante. Trop de sucre, trop d'enrobage inutile, trop de guitares acoustiques mielleuses. Le mini solo de Ritchie Blackmore en introduction de "You Fool No One" se voit ici remplacé par un harmonica rugissant, un peu trop envahissant. Ce n'est guère très élégant. Le vrai problème, c'est que tout le reste de l'album se veut à cette image : les passages les plus subtils des meilleurs extraits des albums Burn (1974), Stormbringer (1974) et Come Taste The Band (1975) sont ici passablement revisités par une production bien trop musclée et des arrangements trop chargés, au détriment du raffinement suprême des versions originales.

Certains titres sont ainsi de véritables gâchis : la nouvelle version du chef d'oeuvre "Mistreated" n'a aucune âme, "Holy Man" devient une banale ballade A.O.R. sans aucune épaisseur, et "Soldier Of Fortune" perd beaucoup de sa subtilité légendaire... Le pire semble toutefois atteint sur "Stormbringer", complètement dénaturée par un gros son metal moderne passablement gras du bide, ainsi que la voix poussive de Coverdale. Au final, sur l'ensemble de cet "Album Violet", on a malheureusement trop souvent l'impression d'entendre des chansons de DEEP PURPLE dopées aux stéroïdes. Pour un peu, on en vient à penser que si cet album avait été enregistré par un obscur groupe de speed metal allemand de 3e division, le résultat serait probablement le même. Certains rétorqueront qu'il s'agit tout de même d'un album estampillé WHITESNAKE, et que ces réenregistrements sont à l'image de ce hard rock boursouflé, fortement américanisé et bien souvent indigeste, que nous sert le Serpent Blanc depuis sa reformation dans les années 2000. Certes, néanmoins personne n'obligeait David Coverdale à commettre une telle faute de goût en transformant son groupe en "tribute band" de luxe. Le dernier album original de WHITESNAKE, le sympathique Forevermore, remonte quand même à 2011 ! Pour le grand retour en studio du Serpent après 4 années d'absence, on était donc en droit d'attendre autre chose qu'un banal album de reprises d'une qualité aussi déplorable.

Soyons quand même magnanimes : pour un novice du répertoire du DEEP PURPLE de l'ère Coverdale, ces réenregistrements publiés en 2015 peuvent constituer une bonne porte d'entrée, et il n'est pas impossible qu'un public plus jeune puisse trouver son compte ici. Mais ces remakes du Pourpre manquent cruellement d'âme, et The Purple Album n'a malheureusement pas grand chose à faire valoir pour nous convaincre du contraire. Le désir d'hommage était probablement sincère, mais le résultat n'est clairement pas à la hauteur.

Fuyez ce disque, et réécoutez donc les originaux !

A lire aussi en HARD ROCK par RED ONE :


VENOM
From The Very Depths (2015)
"Riiiiiiiiiiiiiise !!!!"




MOTÖRHEAD
Orgasmatron (1986)
Snaggletooth, construit pour la vitesse...


Marquez et partagez





 
   RED ONE

 
  N/A



- David Coverdale (chant)
- Joel Hoekstra (guitare)
- Reb Beach (guitare)
- Michael Devin (basse)
- Tommy Aldridge (batterie)


1. Burn
2. You Fool No One
3. Love Child
4. Sail Away / Elegy For Jon
5. The Gypsy
6. Lady Double Dealer
7. Mistreated
8. Holy Man
9. Might Just Take Your Life
10. You Keep On Moving
11. Soldier Of Fortune
12. Lay Down Stay Down
13. Stormbringer



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod