Recherche avancée       Liste groupes



      
INDIE ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

2015 Star Wars
 

- Membre : Bun E. Carlos

WILCO - Star Wars (2015)
Par COWBOY BEBOP le 17 Septembre 2015          Consultée 1074 fois

Ces dernières années, WILCO se balade parmi les genres, comme s'il cherchait à retrouver son inspiration égarée quelque part entre 2004 et 2005. Avec Star Wars (rien que le titre suffit à faire grimacer), le groupe semble avoir posé son dévolu sur une sorte de noise rock mâtiné de pop ennuyeuse, le tout se voulant inventif et spontané.

L'horrible introduction qu'est « EKG », tel un présage funeste, annonce la couleur du reste de l'album. Il est très vite clair que WILCO a confondu expérimentation et grand n'importe quoi. Le groupe balance ses effets sans rime ni raison, allant à l'encontre de ce que tentent d'exprimer les chansons plutôt que de les soutenir. On dirait presque que les guitaristes se sont amusés à bidouiller avec leurs pédales d'effets pour voir ce qui en sortait, et le résultat est une bouillie sonore ni agréable ni intéressante.

Comme il s'agit tout de même de WILCO, tout n'est pas à jeter non plus. Il y a quelques bons moments de-ci de-là, quelques minutes qu'il faut péniblement extraire de la masse des chansons ratées. Sans surprise, c'est lorsqu'il revient à sa formule « country alternatif » classique que le groupe est le plus à l'aise et nous offre quelques moments de répit (« Taste The Ceiling »). Mais tout cela sonne creux et réchauffé, entendu déjà cent fois, fait et refait – par ce groupe et par bien d'autres. Même « Magnetized », où l'on pourrait - en écoutant très fort - déceler un semblant d'émotion, ne fait que rappeler douloureusement l'époque bénie de Summerteeth.

On ressort de l'album presque sans aucun souvenir des chansons écoutées. Aucune ligne mélodique à laquelle se raccrocher, aucune ambiance marquante ou mémorable. Les compostions sont soit trop confuses, soit excessivement dépouillées, et le groupe trouve le moyen de faire du remplissage malgré la durée très courtes des titres. Le chant plat et peu inspiré de Tweedy, combiné avec une production digne des meilleures rock bands de supermarché, achève de détruire la moindre trace d'une quelconque spontanéité. Quant à l'originalité, n'en parlons même pas, WILCO sonne aussi creux et prétentieux que le dernier groupe de rock indé en vogue qui sera oublié dans six mois.

Qu'elles sont loin, les expérimentations et les trouvailles de Yankee Hotel Foxtrot, les émotions de Being There et de A Ghost Is Born… La plus grande qualité de ce Star Wars reste sa durée, puisqu'il dépasse à peine la demi-heure. On se consolera en réécoutant les excellents albums qui ont fait la renommée du groupe, tout en se demandant si Star Wars a définitivement enterré la créativité des petits gars de Chicago, ou s'il reste encore un nouvel espoir...

A lire aussi en ROCK par COWBOY BEBOP :


EAGLES
One Of These Nights (1975)
Vol de nuit




EAGLES
Desperado (1973)
Les Dalton courent toujours


Marquez et partagez





 
   COWBOY BEBOP

 
  N/A



- Jeff Tweedy (chant, guitare)
- Nels Cline (guitare)
- Mikael Jorgensen (claviers)
- Pat Sansone (claviers, guitare)
- John Stiratt (basse)
- Glenn Kotche (batterie)


1. Ekg
2. More...
3. Random Name Generator
4. The Joke Explained
5. You Satellite
6. Taste The Ceiling
7. Pickled Ginger
8. Where Do I Begin
9. Cold Slope
10. King Of You
11. Magnetized



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod