Recherche avancée       Liste groupes



      
POP  |  STUDIO

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


KAISER CHIEFS - Employment (2005)
Par CYRIL le 15 Février 2006          Consultée 3523 fois

En voilà un drôle de nom, les Kaiser Chiefs ! Les dingues de ballon rond – les vrais, pas ceux qui ne connaissent que l’OM, le PSG et Lyon – auront reconnu en ce curieux patronyme une équipe sud-africaine de soccer… mais nos Kaiser Chiefs viennent tout droit de Leeds, en Angleterre. Formé en 2003, ce groupe emmené par Ricky Wilson, chanteur à l’allure nonchalante avec des faux airs de Josh Homme, accouche un an et demi plus tard de son premier album. Très british, ce disque sent la new wave et la britpop ce qui n’est pas fait pour nous déplaire ! Les fans de Blur, de Bloc Party et de Franz Ferdinand seront ravis ! Néanmoins, ne soyons tout de même pas dupes, Employment n’est pas le chef d’œuvre annoncé ici ou là et les Kaiser Chiefs n’ont pas (encore ?) l’étoffe d’un groupe incontournable. La qualité inégale des chansons le prouve largement : on peut en effet distinguer d’une part les morceaux poussifs et de l’autre les titres imparables.

Commençons avec le moins bon. « Na Na Na Na Naa » annonce dès la lecture de son titre un manque d’inspiration flagrant et ce sentiment s’accroît à l’écoute de son refrain qui répète jusqu’à plus soif ces cinq syllabes dignes d’un bambin de trois ans. « You Can Have It All » rehausse le niveau mais cette ballade à la guimauve se révèle rapidement lancinante tout comme « Time Honoured Tradition », plus entraînant mais accusant un manque cruel d’attrait. Ce n’est pas le cas du reste de l’album qui réserve quelques moments plus inspirés comme « Saturday Night » qui, malgré des paroles noyées dans les synthés, est bien plus accrocheur, tout comme « What Did I Ever Give You » et son rythme déhanché. Dans la même veine, « Caroline, Yes » n’a pas grand chose à envier tandis que « Team Mate » est une ballade simple qui clôt correctement les débats, sans pour autant déconcerter l’auditeur.

Passons maintenant aux grands moments de cet opus. On attaque avec « Everyday I Love You Less And Less », premier titre qui donne le ton avec des claviers omniprésents et un chant très détaché. On apprécie même si on ne garde pas un souvenir impérissable : tout ceci reste finalement assez convenu. Rien à voir avec « Modern Way » et « Born To Be A Dancer » qui sont deux chansons pop remarquablement maîtrisées dévoilant les qualités du groupe. Cependant, l’ensemble demeurerait anecdotique sans les deux merveilles que sont « I Predict A Riot » et « Oh My God », les deux premiers simples extraits de l’album. Le premier titre est un rock accrocheur, incroyablement rythmé et aux paroles superbement débitées. Le clip qui accompagne ce morceau est d’ailleurs excellent, volontairement anachronique, en noir et blanc, qui montre le groupe dans une bourgade du XIXème siècle avant un de leurs concerts. L’autre titre phare est « Oh My God », assez improbable et possédant une ligne rythmique délicieusement jazzy, le tout étant mâtiné de quelques incursions électriques bien venues. Le sommet du disque est ici atteint !

Employment est donc en résumé assez attachant avec ses lacunes (parfois criantes) et ses qualités. Plusieurs écoutes pourront effectivement lasser certains auditeurs qui verront dans ce combo un Franz Ferdinand du pauvre et on retiendra surtout les sommets du disque que sont « Oh My God », « I Predict A Riot » ou encore « Modern Way ». A eux seuls, ces titres méritent qu’on jette un coup d’œil sur les Kaiser Chiefs, un groupe qui se devra tout de même de confirmer les quelques espoirs nés de ces fameux morceaux, sans quoi ils risquent de passer rapidement aux oubliettes.

A lire aussi en POP par CYRIL :


NADA SURF
Let Go (2002)
Power pop majestueuse




OASIS
Be Here Now (1997)
Oasis est bel et bien le roi de la britpop !

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez





 
   CYRIL

 
  N/A



- Ricky Wilson (chant)
- Andrew 'whitey' White (guitare)
- Simon Rix (basse)
- Nick 'peanut' Baines (claviers, synthétiseurs)
- Nick Hodgson (batterie, choeurs)


1. Everyday I Love You Less And Less
2. I Predict A Riot
3. Modern Way
4. Na Na Na Na Naa
5. You Can Have It All
6. Oh My God
7. Born To Be A Dancer
8. Saturday Night
9. What Did I Ever Give You
10. Time Honoured Tradition
11. Caroline, Yes
12. Team Mate



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod