Recherche avancée       Liste groupes



      
POST-ROCK  |  STUDIO

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Nils Økland

LUMEN DRONES - Lumen Drones (2014)
Par STREETCLEANER le 13 Janvier 2016          Consultée 1199 fois

Lumen Drones est une association comprenant le violoniste norvégien Nils Økland et Per Steinar Lie et Ørjan Haaland, guitariste et batteur respectifs du groupe norvégien de post-rock The Low Frequency In Stereo. Les musiciens décrivent ce projet, enregistré en novembre 2011 en Norvège pour ce tout premier album, comme celui d'un groupe de drone psychédélique, inspiré par Sonic Youth, The Velvet Underground, The Doors, mais les influences vont bien au-delà en ce sens qu'on touche à d'autres territoires, ceux du jazz avant-gardiste nordique, le folk, la noise du Loner, la musique minimale et même l'ambient. On pensera aussi à Godspeed you! Black Emperor et autres groupes assimilés...

Toutes ces influences pourraient paraître étranges et même entraîner quelques craintes, à savoir tous ces mélanges aboutissent-ils à un projet cohérent ? mais la réponse ne laisse pas place au doute ; la recette est excellente et si on devait circonscrire le genre pratiqué – pour ceux qui aiment les étiquettes et les classements – alors on lui accolerait l'étiquette de « post-rock ». Un genre bien peu habituel pour le label ECM.

Lumen Drones c'est la mise en images des grands espaces, des grandes plaines, des montagnes ou des forêts de résineux à perte de vue. Le côté traditionnel, authentique, roots, du Hardanger fiddle qui flirte parfois avec les harmonies de l'harmonica (les folkies « Dark Sea », « Anemone », « Keelwater »), et celui d'une guitare électrique aux harmonies et échos psychédéliques, soutiennent la comparaison avec la rencontre des forces telluriques et célestes. Ce n'est certes pas une particularité de Lumen Drones car on rencontre parfois cette dualité dans le post-rock, mais les fiddles omniprésents de Økland confèrent à l'ensemble un cachet indescriptible donnant l'impression que cette musique a toujours été là, qu'elle est intemporelle, à la fois attachée à la Terre et aux forces cosmiques ; qu'elle est celle de la nature et de l'espace que l'homme vient de découvrir, d'un monde mystique sans frontières. De ce fait il est vraisemblable que cette musique, qui semble n'être que captation des ondes primitives de l'Univers, ne vieillira jamais.

Le crescendo subtil de « Ira Furore », qui avance d'un pas lent mais assuré, fait survoler le magma dissonant de la guitare et les jets éruptifs de la batterie, et notamment ceux de ses cymbales, par les fiddles en overdub. Comme chez Low Frequency In Stereo, les fumées d'encens du Krautrock des années 60 et 70 ont laissé quelques effluves, on les sentira encore sur le lourd « Svartaskjaer », au riff qui tourne en boucle. On peut penser parfois à Can dans sa transe, parfois même à Led Zeppelin, Hawkwind ou même au Grinderman 2 dans sa puissance psychédélique bouillonnante (écoutez donc « When My Baby Comes » et « Bellringer Blues » de Grinderman). Les compositions ne sont jamais des inspirations flagrantes, ne sont pas des hologrammes de choses passées, mais les âmes de ces monstres anciens ou actuels sont en observation depuis un poste haut placé. Les fiddles grésillent sur l'enfumée « Anemone », les échos de la guitare confinent au mysticisme et à l'hypnose ; et cette guitare s'égare même dans des fractales sonores. « Echo Plexus » prend l'allure de marche militaire alors que les fiddles dansent et s'évaporent dans les airs dans des volutes tournoyantes.

Tout ceci est en vérité très envoûtant, les cinquante minutes de Lumen Drones, pas si drone que cela tout compte fait, vous traversent à une vitesse bien plus grande que celle de la musique; ce sont de véritables space & terrestrial rituals qui deviennent terriblement addictifs. Une des œuvres de post-rock les plus attachantes qui soient. A consommer sans modération !

A lire aussi en POST-ROCK par STREETCLEANER :


RUSSIAN CIRCLES
Memorial (2013)
La gemme noire de russian circles.




Nils Petter MOLVAER
Buoyancy (2016)
Molvaer en mode psychédélique


Marquez et partagez





 
   STREETCLEANER

 
  N/A



- Nils Økland (fiddles)
- Per Steinar Lie (guitares)
- Ørjan Haaland (batteries)


1. Dark Sea
2. Ira Furore
3. Anemone
4. Echo Plexus
5. Lux
6. Husky
7. Keelwater
8. Svartaskjaer



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod