Recherche avancée       Liste groupes



      
BLUES-ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


Anders OSBORNE - Peace (2013)
Par BAYOU le 29 Mars 2016          Consultée 713 fois

Anders Osborne est né en Suède en 1966, mais très vite il va prendre la tangente et partir en stop à la découverte du vaste monde. Jusqu’en 1985 où il pose son sac à dos à la Nouvelle-Orleans. Il est facile à repérer, blond comme il s(u)e doit, plus ou moins barbu selon les saisons. Il est devenu un musicien majeur de la scène blues de la ville, multipliant les rencontres avec les Indiens, participant au Voice of Wetlands (groupe de musiciens qui récolte des fonds en donnant des concerts pour sauvegarder les bayous) jammant avec des tas de musiciens, effectuant une tournée commune avec North Mississippi All Stars en 2015.

Il a enregistré plusieurs albums, mais en octobre 2013 il propose Peace, son œuvre la plus aboutie. Comme elle semble sage la petite fille sur la pochette dans son strict uniforme d’écolière. Dommage qu’elle fasse un doigt d’honneur au photographe et aux acheteurs ! Mais on peut tout pardonner à Anders tant que la musique est à ce niveau. Cet album est une vraie pépite. Anders confirme qu’il est un compositeur particulièrement talentueux, inspiré, pouvant aborder différents thèmes et genres musicaux.

La chanson éponyme débute par un long larsen, avant d’enchaîner sur un superbe riff de guitare, et les paroles "Looking for the same up on every mountain, / Down on every beach/Playing all my songs all the way from Woodstock/ Down to New Orleans, /And I'm still looking, oh I'm looking, /Looking for a day of peace" qui évoquent la route, la recherche de quelque chose pas vraiment facile à trouver. On retrouve ce thème dans "Windows" où le narrateur nous raconte ses expériences avec le Dead ou comme cuistot à Los Olivos. En plus d’être un bon parolier, Anders nous sort quelques solos superbes sur "47" et "Let It Go". Retour à la dure réalité de la rue "Five Bullets" sur la violence et les armes à feu, bien loin du rêve porté par Martin Luther King.

Chanson d’amour aussi, avec "Sarah Anne" un reggae sautillant, où globalement l’ensemble est plutôt optimiste. L’émigré suédois aime l’Amérique, aime la Nouvelle-Orleans et même s’il pose un regard lucide et quelquefois inquiet sur la société américaine, il garde un espoir, une force ("My son") vivant dans sa chair le rêve américain.

Le groupe qui joue sur l’album, composé des musiciens de son groupe (Eric Bolivar/Drums, Carl Dufrene/Bass ; John Gros, Hammond B3, Piano) est solide et bien en phase avec Anders. L’ensemble dégage une grande cohérence, avec quelques effets spéciaux comme sur "Brush Up Against Me", des chansons qui accrochent très vite, et qui donnent envie d’écouter l’album encore et encore. Sauf erreur, Anders Osborne n’est jamais (re)venu en Europe. J’ai eu la chance de le voir en live en 2015 dans son jardin du Tipitina’s à New-Orleans, avec Sonny Landreth en guest, et ce concert reste un énorme souvenir, bourré de feeling, de chorus et d’envolées.

Alors même en CD, sa musique se déguste sans modération !

A lire aussi en BLUES-ROCK par BAYOU :


REESE WYNANS
Sweet Release (2019)
Coup de maître pour un premier album solo.




Gregg ALLMAN
All My Friends (2014)
La fête à Gregg


Marquez et partagez





 
   BAYOU

 
  N/A



- Brady Blade (drums)
- Eric Bolivar (drums)
- Susan Cowsill (vocals)
- Carl Dufrene (bass,vocals)
- John Gros (french horn, hammond b3,piano)
- Jason Mingledorff (baritone, clarinet, sax tenor)
- Anders Osborne (guitar,piano,vocals )
- Warren Riker (percussion)
- Justin Tocket (vocals)


1. Peace
2. 47
3. Let It Go
4. Windows
5. Five Bullets
6. Brush Up Against Me
7. Sentimental Times
8. Dream Girl
9. Sarah Anne
10. I'm Ready
11. My Son



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod