Recherche avancée       Liste groupes



      
SYNTHPOP  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

2012 Something
2016 Moth
 

- Membre : Caroline Polachek

CHAIRLIFT - Moth (2016)
Par WALTERSMOKE le 16 Avril 2016          Consultée 735 fois

En 2012, Chairlift avait frappé fort avec Something. Ce superbe album de synthpop a su réussir à en convaincre plus d'un, à faire dire que le duo formé par Caroline Polachek et Patrick Wimberly faisait nettement partie du haut du panier, et constituait une bonne raison de ne pas, ne plus dire « c'était mieux avant la musique est morte gna gna gna » – assertion toujours fausse, sauf en variété française. Il tardait donc de découvrir le nouvel album de Chairlift, qui allait constituer la fameuse épreuve du feu du troisième album, ce cap si difficile à franchir pour bon nombre d'artistes.

Le successeur de Something sort finalement début 2016, et s'appelle Moth. Les entomologistes apprécieront par ailleurs la pochette, même si personnellement j'aurais préféré voir les membres du groupe. Mais qu'importe le plumage, on est là pour la musique qui sera forcément bonne et... ah non. Pas vraiment, en fait. Je n'irais pas jusqu'à dire « vraiment pas », mais Moth est une vraie déception, un album qui agace tant il aurait réellement pu faire mieux que ce qu'il propose. De prime abord, les signaux sont au vert : l'album a une bonne durée (40 minutes), Polachek chante toujours aussi bien, et surtout, Chairlift n'a pas bradé son art contre l'assurance (d'essayer) de cartonner en radio. Et pourtant, l'album est un échec.

Les choses commencent bien avec l'intro "Look Out". Accompagnée de choeurs éructant le nom du morceau et rappelant vaguement The Dø, Polachek rassure, il n'y pas de quoi craindre le pire. Le côté expérimental de la musique de Wimberly semble même être accentué, ce qui ne peut être que positif. Las, les choses se gâtent dès Polymorphing. La synthpop est un peu abandonnée au profit d'une musique plus proche de la black musique, en témoignent notamment l'usage des cuivres et le choix des guitares, mais cette direction artistique ne colle pas : au lieu de s'imposer comme une petite pépite, "Polymorphing" est ennuyeuse. Et si Chairlift revient plus dans son giron habituel ailleurs, il n'en reste pas plus intéressant ("Romeo", "Show U Off"...). On peut carrément parler de régression en ce qui concerne Moth to the Flame, tout bonnement insupportable par son côté éculé et trop racoleur pour être honnête.

Tout logiquement, il ne reste pas grand-chose pour que Moth puisse se défendre, mais qu'on se rassure (un peu), tout n'est pas à jeter ou snober. "Crying in Public" peut agacer avec quelques passages à la voix trafiquée, mais en dehors de ça, c'est un joli petit mid-tempo électro qu'il fait bon apprécier. "Ottawa in Osaka" se laisse écouter, mais on appréciera plus les arrangements dans le détail que la voix ou la musique prise dans son ensemble.

Les points forts de Moth ne sont pas très importants, ils ne font guère le poids face à tout ce qui ne va pas ici : la production est costaude mais soutient des chansons guère originales et surtout ratées car transparentes et en aucun cas attractives. L'épreuve du troisième album est donc un échec pour Chairlift, qui devra vraiment se remettre en question pour ne pas connaître un irrémédiable déclin.

A lire aussi en POP par WALTERSMOKE :


The Dø
A Mouthful (2008)
"On my shoulders" et plus encore




The Dø
Both Ways Open Jaws (2011)
Synthpop


Marquez et partagez





 
   WALTERSMOKE

 
  N/A



- Caroline Polachek (chant, et un peu de tout)
- Patrick Wimberly (un peu de tout aussi)
- +
- Robin Hannibal (basse, batterie, claviers)
- Joey Postiglione (guitare, synthés)
- David Ginyard (basse)
- Kurt Feldman (guitare)
- Patrick South (basse)
- Dustin Schletzer (percussions)
- Joel Van Dijk (guitare)
- Emily Holden (violon)
- John Lake (trompette)
- Danny Meyer (saxophone)
- Juri Onuki (choeurs)


1. Look Out
2. Polymorphing
3. Romeo
4. Ch-ching
5. Crying In Public
6. Ottawa In Osaka
7. Moth To The Flame
8. Show U Off
9. Unfinished Business
10. No Such Thing As Illusion



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod