Recherche avancée       Liste groupes



      
POP  |  STUDIO

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style + Membre : David Byrne & St.vincent

ST. VINCENT - St. Vincent (2014)
Par WALTERSMOKE le 15 Mars 2014          Consultée 1725 fois

Après une fructueuse collaboration avec David Byrne en 2012 et 2013, Annie Clark, plus connue sous le pseudo de ST. VINCENT, continue sa carrière solo. Elle reprend ainsi son parcours personnel, dont la dernière étape en date était Strange Mercy. Cela fait d'ailleurs plaisir de voir une chanteuse douée être régulièrement active. C'est ainsi qu'en février 2014 sort son quatrième album, au titre éponyme.

Derrière la pochette, très bien faite (malgré la coupe de cheveux), se trouve un album majeur de ce début d'année 2014. St. Vincent fait en effet partie de cette espèce de chanteuses rares (enfin, encore plus qu'auparavant) qui sont capables de ne poser que des chansons réussies tout au long d'un album. Encore faut-il le faire, ce que la chanteuse a réussi haut la main.
Les preuves arrivent d'ailleurs dès le premier morceau, "Rattlesnake". Tandis que les synthés s'occupent d'installer l'ambiance, la section rythmique et les guitares accompagnent la voix de Clark donnent au pire envie de taper frénétiquement du pied. Mais ce n'est que le début, car par la suite, les morceaux les plus énergiques donneront envie d'aller plus loin. Parmi ceux-là, le plus marquant n'est autre que "Digital Witness". Musicalement, il est automatique de faire le lien avec Love this Giant, l'album que ST. VINCENT a réalisé avec David Byrne. La section cuivres, au premier plan, n'est pas loin de faire de la concurrence au chant, assez hallucinant et déclamant des paroles assez saugrenues. Plus électrique, "Birth in Reverse" est carrément un numéro rock rapide et sans concession, au refrain irrésistible. La durée de cette chanson est également décisive, car un peu de longueurs supplémentaires l'aurait tuée. "Bring Me your Love" aurait également pu être tout aussi incontournable, mais ses gimmicks l'empêcheront sans doute de remporter tous les suffrages.

Mais sur St. Vincent (l'album), il n'y a pas que les up-tempos qui sont intéressants. Lorsque le rythme baisse et que la chanteuse se fait plus calme, la beauté et l'efficacité sonnent toujours présents, voire mieux. "Prince Johnny" se pare d'un fond éthéré qui sublime la voix de Clark. Ce n'est pas le cas de "I Prefer your Love", mais cette dernière compense avec des simili-cordes romantiques, qui touchent même si elles ne sont pas à tomber par terre. Enfin, pour conclure le tout, "Severed Crossed Fingers" achève de transporter l'auditeur, avec une performance vocale forte, spontanée et tout en retenue.

Si certaines chansons peuvent déplaire à cause de directions non fédératrices ("Bring Me your Love", "Every Tear Disappears"), il n'y en a aucune qui ne peut être qualifiée de ratée. Annie Clark/ST. VINCENT a réussi un tour de force formidable, qui mérite amplement d'être remarqué. Rendez-vous donc au prochain album, qui sera attendu avec joie.

A lire aussi en POP par WALTERSMOKE :


Sara BAREILLES
Live From Gravity Tour (2009)
Un live acoustique. mais c'est bien quand même.




Michel BERGER
/différences (1985)
Berger égal à lui-même


Marquez et partagez





 
   WALTERSMOKE

 
  N/A



- Annie Clark (chant, guitare)
- Bobby Sparks (minimoog)
- Daniel Mintseris (claviers)
- Adam Pickrell (claviers)
- Homer Steinwess (batterie)
- Mckenzie Smith (batterie)
- Ralph Carney (cuivres)


1. Rattlesnake
2. Birth In Reverse
3. Prince Johnny
4. Huey Newton
5. Digital Witness
6. I Prefer Your Love
7. Regret
8. Bring Me Your Love
9. Psychopath
10. Every Tear Disappears
11. Severed Crossed Fingers



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod