Recherche avancée       Liste groupes



      
ELECTRO  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


Rob DOUGAN - Furious Angels (2003)
Par METAL-O PHIL le 23 Avril 2006          Consultée 4544 fois

Tout le monde connait Rob Dougan, aussi connu sous le nom de Rob D.
Tout d'abord parce qu'il aura fait vibrer les dancefloors du haut de sa qualité de DJ australien.
Ensuite, parce qu'il aura composé un tube planétaire : CLUBBED TO DEATH, notamment repris dans le film Matrix. Le succès des films des frères Wachowski aura sans doute donné une impulsion à la carrière du compositeur australien. En effet, FURIOUS ANGELS, CLUBBED TO DEATH et d'autres morceaux de cet album étaient prêts depuis longtemps. A cause de soucis financiers et de maison de disques, Rob Dougan a dû attendre. L'étincelle Matrix a favorisé le fait qu'on commence à s'intéresser au travail du DJ. J'ai moi même découvert Rob D grâce aux films.
Bref, c'est bien 4 ans après son élaboration que ce disque finit par se retrouver chez les disquaires. Heureusement d'ailleurs car me concernant, il s'agit d'un de mes albums de référence.

La musique de Rob Dougan est une sorte d'hybride entre musique classique et des sonorités plus électriques, plus actuelles. Les influences d'artistes tels que Mozart ou Chopin sont très prononcées et se mêlent à une rythmique typiquement électro et trip hop (en particulier I'M NOT DRIVING ANYMORE et LEFT ME FOR DEAD). Il y a également dans ce disque un petit côté bande originale de film qui n'est pas déplaisant (le symphonique WILL YOU FOLLOW ME avec des choeurs). L'album a également une petite touche mélancolique avec des ballades aux mélodies simples mais bougrement efficaces. La lancinante THERE'S ONLY ME est chargée d'émotion ; la voix du chanteur est touchante, on le croirait au bord des larmes. Un album original et varié, donc.

Faisons preuve à présent d'un peu d'imagination:
Dans la jungle qu'est le milieu musical, les maisons de disque choisissent les artistes par un système de speed dating :c haque artiste a droit à 7 minutes pour vanter son projet. Ce serait bien triste, certes...
Notre DJ est bien embêté. Il détient un CD novateur et réussi. Avec quel titre pourrait-il prouver le potentiel de sa musique? Si en 7 minutes, il faut montrer tout son génie de la composition, alors les 7 minutes du titre éponyme ou de CLUBBED TO DEATH suffiront largement!

FURIOUS ANGELS est introduit par la voix très bluesy de Paul Buchanan (frontman de The Blue Nile). Bâti autour d'un thème simple de quelques 5 notes, il constitue une succession de variations sur ce thème et une progression très intéressante. Un morceau avec une ambiance très aérienne et une rythmique très électro. Il paraîtrait qu'il serait inspiré de Dies Irae de Mozart. Si on s'intéresse de plus près au "squelette" de FURIOUS ANGELS, on se rend d'ailleurs compte que la partie instrumentale est construite de la même façon que CLUBBED TO DEATH et que les mêmes notes sont utilisées.

CLUBBED TO DEATH est à mon goût l'un des meilleurs morceaux instrumentaux composés depuis longtemps. Rob Dougan excelle dans l'art de convaincre avec peu de choses : Clubbed to death c'est quoi? 4 notes (sol-la-si bémol-do) répétées durant 7 minutes ! Et pourtant, on ne se lasse pas, bien au contraire! Intro orchestrale, mise en place de ce thème central avec un beat répétitif, instruments qui se rajoutent petit à petit, subtil mélange entre musique électronique et symphonique. Une montée en puissance magistrale aboutissant sur un solo d'instruments à cordes. Après un petit moment de répit au piano, c'est reparti pour l'ascension.
Cette pièce épique, inspirée d'un prélude de F. Chopin, met en valeur le génie de composition de Rob Dougan.
A elle seule, elle justifie l'achat du disque, c'est elle que je choisirai dans notre petit cas fictif.

Vous l'aurez compris, cet album m'a marqué. C'est l'histoire d'un formidable melting pot entre musique classique, électro, trip hop et BO de film. Au-delà de son inventivité, de sa variété et de son originalité, FURIOUS ANGELS a le mérite d'être très accessible. Il vous fera vous évader sans tomber dans les travers du trip hop et ses mélodies parfois trop éthérées et difficiles à saisir. Un album qui a tout pour lui et qui casse les murs entre les styles musicaux.

PS : dans la version américaine, on a droit à un CD bonus avec les versions instrumentales de la plupart des morceaux de l'album. Un plus très intéressant.

A lire aussi en MUSIQUE ELECTRONIQUE :


ONMUTU MECHANICKS
Nocturne (2010)
Musique pour capter le coeur de la nuit...




AUTECHRE
Tri Repetae (1995)
Un chef d’œuvre de musique expérimentale.


Marquez et partagez





 
   METAL-O PHIL

 
  N/A



Non disponible


- cd1
1. Prelude
2. Furious Angels
3. Will You Follow Me ?
4. Left Me For Dead
5. I'm Not Driving Anymore
6. Clubbed To Death (kurayamino Variation)
7. There's Only Me
8. Instrumental
9. Nothing At All
10. Born Yesterday
11. Speed Me Towards Death
12. Drinking Song
13. Pause
14. One An The Same (coda)
15. Clubbed To Death 2 (exclusive Track)

- cd2
1. Will You Follow Me? [instrumental]
2. Furious Angels [instrumental]
3. Left Me For Dead [instrumental]
4. I'm Not Driving Anymore [instrumental]
5. There's Only Me [instrumental]
6. Instrumental [instrumental]
7. Nothing At All [instrumental]
8. Born Yesterday [instrumental]
9. Speed Me Towards Death [instrumental]
10. One And The Same [instrumental]



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod