Recherche avancée       Liste groupes



      
BLUES-ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


ALABAMA SHAKES - Boys & Girls (2012)
Par A.T.N. le 25 Juin 2016          Consultée 444 fois

Quand les ALABAMA SHAKES déboulent dans le PAM (Paysage Audiophonique Mondial), ils ne passent pas inaperçus. Rien que par leur frontwoman, déjà: Brittany Howard est massive, ses lunettes et sa Gretsch en bandoulière forment un personnage qui marque direct. Et dès qu'elle chante... boudiouuu, ça envoie. Une cousine black de Beth DITTO.

Niveau musique, on est bien dans le Sud des Etats-Unis. Un blues-rock bien gras et une voix à la Aretha FRANKLIN, guitare écorchée comme y faut et batterie de garage. Un piano vient de temps en temps. Tout sonne authentique, cru, immédiat. Le combo, à ses débuts, reprenait de nombreux titres de James BROWN, ce qui lui va bien, mais aussi de LED ZEP ou AC/DC, ce qui ne surprend pas finalement tant son énergie électrique est palpable à chaque mesure.

Croyez-le ou allez vous faire frire des saucisses dans le canton de Lucerne, mais ce premier album a grimpé à la 8ème place des charts US. Comment se fait-ce? Le résultat d'un buzz bien costaud, lié à un bloggueur de Californie qui les a découverts par hasard et a placé un de leurs mp3 sur son site. Leur talent s'est vite fait connaître.

Ces titres entre Otis REDDING, Popa CHUBBY et les BLACK KEYS assurent leur race.

"You Ain't Alone" fiche des frissons avec son blues lent, Brittany donne tout et vindju que c'est beau. Dans un tempo un poil plus rapide et un beat plus lourd, c'est encore plus fort, avec ce "Be Mine" qu'on pousse à fond dans les oreilles. Immense. Facile d'imaginer que le groupe ait rapidement grimpé dans les classements de vente. Quand ils alternent les passages puissants et doux ("Rise to the Sun"), ils excellent également.

Des morceaux de facture plus classique ("Hold On", terriblement sympathique et classé meilleur single par le magazine Rolling Stone en 2012, "I Ain't the Same") essaiment le disque, sans diminuer en intensité, mais on est là dans des mélodies ou des suites d'accords un peu plus prévisibles. Bon, c'est fortement blues tout ça, donc niveau surprises c'est mal barré, on est d'accord. Ce qui donne au final une sensation de "très bien, mais peut mieux faire". Des pistes comme "Hang Loose" ou "Goin' to the Party" manquent de consistance. "Boys & Girls" ressemble trop à mille autres morceaux.

Pour un premier album, on peut applaudir des deux mains. Maîtrisé, fort, porté par une chanteuse assez exceptionnelle et des musicos parfaitement complémentaires et brillants, Boys and Girls annonce une suite qui ne nous décevra pas.

A lire aussi en BLUES-ROCK :


TEN YEARS AFTER
Stonedhenge (1969)
Un ovni dans la discographie du TYA




The OUTLAWS
The Outlaws (1975)
Première chevauchée des renégats


Marquez et partagez





 
   A.T.N.

 
  N/A



- Brittany Howard (chant, guitare, piano)
- Zac Cockrell (basse, choeurs, guitare)
- Heath Fogg (guitare, choeurs)
- Steve Johnson (batterie, choeurs)


1. Hold On
2. I Found You
3. Hang Loose
4. Rise To The Sun
5. You Ain't Alone
6. Goin' To The Party
7. Heartbreaker
8. Boys & Girls
9. Be Mine
10. I Ain't The Same
11. On Your Way



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod