Recherche avancée       Liste groupes



      
VARIETE FRANCAISE  |  LIVE

Commentaires (4)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Camille

ANAIS - The Cheap Show (2005)
Par CHIPSTOUILLE le 26 Avril 2006          Consultée 5633 fois

J'ai failli mourir d'effroi récemment, quand, pour la première fois de ma vie, je me suis aventuré dans le rayonnage "variété française" d'un magasin de disque. Je pensais y être complètement perdu, lettre A, me dis-je, ANGE (qu'est ce que ça fait là ?), Eve ANGELI (je connais), ANGUN (pareil), ANTOINE (belotte), ARNO (rebelotte), Charles AZNAVOUR (10 de der') et Jean Louis AUBERT (et le petit au bout). Mais ce n'est pas possible ! Je n'ai jamais mis les pieds dans ce rayon, pourquoi est-ce que je connais tous ces artistes ? Bon, je finis par récupérer l'objet désiré, l'album live d'ANAIS. Je me retourne, mais je suis bête il était exposé en 100 exemplaires sur une colonne à lui tout seul ; bizarre comme quoi, quand on n'écoute pas la même chose que tout le monde, on apprend à éviter les présentoirs publicitaires trop bien mis en évidence...

Bien, tout ce baratin pour dire qu'en fait, ANAIS sur le papier, c'est une énième artiste française dopée à grand renfort de publicité. Il me semble même qu'elle a bien participé aux victoires de la musique (émission musicale de référence...*COUGH* *ARF* *ERK*) et qu'il y avait peu de chance que cette charmante demoiselle vienne titiller mes écouteurs.

Ha ha...

J'ai honte ? Non, même pas, pour vous cher public, j'ai bravé la jungle de la musique facile, j'ai combattu les monstres de la publicité, et dressé l'étendard blanc des amoureux de la musique dans cette terre ravagée par le consensus des poètes du dimanche, et j'ai vaincu. En des termes plus terre à terre, j'ai donc fini par récupérer un album estampillé "variété française" digne de ce nom. Car oui, ANAIS, c'est avant toute chose de la variété française (ou variétoche), elle écrase les plates-bandes de ses petits camarades (Lynda LEMAY pleure ses hortensias, CABREL ses géraniums) mais c'est pas trop grave, parce que musicalement - pour une fois - ça arrache (copyright des petits camarades).

En fait ANAIS se présente toute seule, avec sa guitare sèche, sa voix, un sourire mignon, une musique basique tout en revendiquant ses textes, en gros la caricature parfaite de ce que je fuis en musique. Mais ANAIS cache sous ses pieds (avec lesquels elle a défoncé les fameuses plates-bandes, la vilaine) un jeu de pédales qui lui permet de s'autosampler en direct (en live pour ceux qui ont oublié les termes français), ce qui lui permet finalement à quelques trop rares instants d'atteindre des sommets musicaux que l'on ne soupçonnerait pas.

C'est ainsi qu'à la fin de "Mon coeur, mon amour", on découvre un touloutouloutoutou qui se répète, se dédouble miraculeusement, s'accompagne de wo yeah, une fois puis deux, un public qui accompagne le mouvement et une reprise tombée par miracle, ANAIS maîtrise la pédale d'autosample comme personne. C'est ainsi que ce disque se voit parsemé de passages lumineux à la pédale d'autosample, à l'image de la fin de "La vie est dure" façon wawa résonante, superbe.

Pour nous émerveiller, ANAIS n'hésite pas d'explorer tout un panel de styles qui fait prendre au mot "variété" tout son sens. Ainsi, "Pendant ce temps-là en écosse" est bel et bien un pur moment de bonheur celtique, intégralement à la voix. On associera la soul et le zouk à "Elle sort qu'avec des blacks", "Rap collectif" à du hip-hop, "Pendant ce temps-là sur MTV : rock your body" à du R'nB, "Bad blues player" à du blues et ainsi de suite.

En dehors des styles, ANAIS n'hésite pas à outrepasser (comprenez "parodier tout en surpassant") à la fois Lynda LEMAY et Céline DION sur "Même si la vie c'pas du foie gras". On retrouvera un gros clin d'oeil à Eddy MITCHELL ou encore un autre à Francis CABREL (en plein milieu du Rap Collectif) et sûrement à tout un tas d'artistes qui ne me sont pas revenus en tête à l'instant. On s'émerveille à chaque fois que vocalement, ça tienne plus que la route. Les accents se mélangent aux langues et aux styles musicaux, tout se conjugue à merveille avec des contrastes souvent détonants. Si la pédale marche si bien, c'est surtout parce qu'ANAIS est doté d'arguments plus que convaincants (je parle de sa voix, vous pensiez à quoi bande de cochons ?).

J'oubliais bien entendu de préciser que s'il n'y avait pas eu ces fameuses pédales magiques, j'aurais fortement édulcoré sur l'humour dont fait preuve l'artiste, autre point qui la différencie fortement des autres. Il s'agit bien de parodies et non de redites. Les clins d'oeil, qui ne remplissent pas à eux seuls toute la galette (heureusement...) sont donc plus que forcés. On apprécie à ce titre les textes (sisi), les interventions diverses autour des titres (le live s'imposait comme une évidence) de même que quelques écarts musicaux bien prononcés (dont du chant guttural sur "la plus belle chose au monde")

On pourra donc dire enfin en conclusion que le style d'ANAIS se rapproche bien entendu de celui de CAMILLE, le regard plus porté sur le passé et le présent, avec une touche d'humour et un côté certainement plus vivant. Cela étant, quelques titres peuvent s'avérer assez éprouvants, comme ce fameux Rap collectif dont les percus "avec souffles" finissent par vite nous taper sur le système. Même chose pour un "but I can't keep up with the beat" redondant sur "Bad blues player". La fin du live à ce titre tire un peu sur la longueur, mais c'est peut-être mon côté "anti-variétoche" qui au bout d'une demi-heure reprend trop vite du poil de la bête. On croise les doigts pour qu'à l'avenir ANAIS exerce un peu plus de tri dans ses influences et nous fasse profiter plus longuement de ses talents certains de euh... pédaleuse ? Pour une fois l'excellence se trouve sous les pieds de l'artiste, ça change.

A lire aussi en VARIETE FRANCAISE :


Gérard MANSET
Toutes Choses (1990)
Un vrai best of des premières années Manset




Julien CLERC
Utile (1992)
Magnifique !


Marquez et partagez





 
   CHIPSTOUILLE

 
  N/A



- Anaïs Croze (chant, guitare, pédale)


1. Même Si La Vie C'pas Du Foie Gras (linda Molay)
2. Mon Coeur Mon Amour
3. Elle Sort Qu'avec Des Blacks
4. Christina
5. Intermède: Pendant Ce Temps-là En écosse
6. La Vie Est Dure
7. Rap Collectif
8. Je T'aime à En Crever...
9. Intermède: Pendant Ce Temps-là Sur Mtv, 'rock Your
10. B-b Baise-moi
11. Bad Blues Player
12. La Plus Belle Chose Au Monde
13. Mon Coeur Mon Amour (garage Mix)

- edition Limitee
1. La Plus Belle Chose Au Monde
2. Bad Blues Player
3. La Vie Est Dure
4. Rap Collectif (nouvelle Version)
5. Ils Ont Changé Ma Chanson



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod