Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK PSYCHEDELIQUE  |  STUDIO

Commentaires (7)
Questions / Réponses (6 / 13)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style + Membre : Jimi Hendrix , Randy California

The Jimi HENDRIX EXPERIENCE - Are You Experienced ? (1967)
Par MAPLE LEAFS le 8 Juillet 2006          Consultée 7988 fois

Ensuite, il y eut plusieurs dieux. Mais à tout jamais, il ne restera qu'un seul Soleil...

Flashback :

Le 18 septembre 1970, la terre s'est arrêtée de tourner. Combien de temps ? Quelques instants ? A l'époque nul ne savait. On pourrait dire aujourd'hui, pour si longtemps... Jimi n'avait que 27 ans lorsque son amie le trouva noyé dans son vomi, dans une chambre d'hôtel à Londres. Le monde musical ne savait pas encore que ce virtuose allait devenir le 'maître étalon'. Quel que soit le nouveau prodige guitariste émergeant aux quatre coins de la planète, il sera i-n-é-v-i-t-a-b-l-e-m-e-n-t comparé à Hendrix, et ce, pendant des générations et générations. Aujourd'hui le vide est grand, mais bien moins qu'à l'époque où le cynisme des seventies succédait à l'idéalisme des sixties. Jimi était le leader incontesté de tout ce qui possédait 6 cordes. L'ascension du jeune Johnny-Allen n'allait pas être très rapide. Parti de Seattle il avait déjà le handicap d'être gaucher. Ce détail ne lui posa aucun problème.

C'est en écoutant B.B. KING et Robert JOHNSON que Jimi apprit les rudiments du blues. Entre 1963 et 1965 il travailla avec plusieurs pointures : Wilson PICKETT, Sam COOKE, Little EICHARD et James BROWN. Il part s'installer à New York et se fait remarquer au Café Wha (un nom prédestiné...), dans Greenwich Village. Personne n'avait jamais vu auparavant un musicien jouer de cette mùanière, Jimi usait à merveille les distorsions et feedbacks des amplis Marshall qui venaient d'arriver sur le marché. Il fut le premier à explorer un nouveau monde de sons et d'effets inconnus de ses pairs. Il fut le pionnier de l'exploration musico-sensorielle.

Accompagné du batteur Mitch Mitchell et du bassiste Noel Redding, il monte son groupe : JIMI HENDRIX EXPERIENCE. Le premier single Hey Joe sort fin 66 et sera un immense succès, tout comme le suivant, le grandiose Purple Haze. Avec ces deux morceaux, sa façon inimitable de jouer et ses accoutrements colorés et décalés, il balayait tout ce qui avait pu être conçu auparavant et que l'on appelait 'Rock'. Le temple se mit dès lors à vaciller sous les coups de boutoirs du génie. Pete Townshend, Eric Clapton et Paul McCartney étaient ses plus fervents fans. Paul insista même pour que Jimi fut mis à l'affiche du fameux festival de Monterey. Jimi y mit le feu au propre comme au figuré. Hendrix décida d'en faire plus que les WHO, et de faire flamber sa guitare tout en jouant ! L'incendie, à ce jour n'est toujours pas éteint...

Le premier album parut donc le 12 mai 1967 au Royaume-Uni mais fut amputé de "Hey Joe" et de "Purple Haze". Toutefois, la version américaine pressée 3 mois plus tard, comportait bien ces deux versions. En fait, 17 morceaux ont été enregistrés pour la sortie de ce premier opus. Pour des contraintes techniques, seuls 11 titres pouvaient être gravés. Les versions américaines et anglaises diffèrent de 5 morceaux. Ce serait une hérésie aujourd'hui, mais à l'époque, de nombreux fans s'était procurés les disques des deux côtés de l'Atlantique. Avant la sortie de cet album, Jimi et sa bande avaient eu le temps d'écumer les pubs et de tester les titres qui mettaient en transe le public presqu'entièrement blanc. Son premier concert fut pour l'Olympia parisien, en première partie de Johnny HALYDAY. Sur scène, Jimi n'était pas le même. Ses improvisations pouvaient durer 20 minutes. Le travail en studio ne l'a jamais rebuté. Il passait des heures à tester de nouveaux sons en manipulant à loisir ses amplis, pédales wha-wha et consoles.

Ce premier opus n'est pas le plus abouti ou le plus travaillé, mais c'est un joyau brut qui n'a rien perdu son éclat. A la longue, on entend ses imperfections. Les explorations sonores sont vastes, et sur chaque titre Jimi y va d'un nouvel effet. Il est à la fois dense et ponctué de morceaux plus ou moins inégaux, tous ne seront pas cités. On entame avec le riff entêtant de "Purple Haze", cela ressemble à un chemin tortueux où le précipice est sans cesse proche. Et l'on est à chaque fois remis en selle. Jimi joue de sa voix et de la réverb. Les cordes sont à la limite de la rupture. Un morceau considéré par les fans comme "LE" tube classique psychédélique. Vient ensuite "Manic Depression": les guitares pleurent, les arpèges se font lourds et cassants. La batterie tourne en boucle. Ce titre a inspiré LED ZEPPELIN, à vous de trouver le morceau... Le tout se termine en saturations infinies.

On enchaîne sans perdre de temps avec "Hey Joe". Pour la première fois, on entend des choeurs. Jimi joue juste et s'amuse à quelques fantaisies sonores. Ce titre regorge d'expérimentations et d'explorations acoustiques, l'incontournable du disque. "May This Be Love", titre avec de multiples effets, vaut le coup d'être écouté au casque. A gauche la batterie martèle, au centre la voix, à droite les arpèges de guitare. Puis ensuite batterie, voix et guitare changent à tour de rôle de côté. Du pur bonheur pour les oreilles.
"The Wind Cries Mary" est la ballade blues de l'album. Jimi y fait ressortir tout ce qu'il a appris jeune.
"Third Stone From the Sun" est le titre le plus riche, notamment par sa durée. Un rock monotype, puis très vite Jimi courbe l'échine et s'agrippe à son manche. Des cris de loups semblent venir d'outre-tombe, le blizzard souffle, la lumière s'éteint. Les jeux sonores font penser à Animals du FLOYD et The Lamb Lies Down On Broadway de GENESIS. Une très longue plage de solo de batterie vient ensuite. La voix de Jimi surgit en provenance de l'au-delà. Un morceau gigantesque en qualité acoutisque. Vers la fin, on a même du "Whole Lotta Love" de LED ZEP ! Je signale quand même que tous les albums que je cite, ont été produits aprés celui-ci... Ce morceau est une anthologie à lui tout seul. A écouter absolument !

Il n'est pas répertorié comme l'une de ses pierre angulaire, "Foxy Lady" est pourtant langoureuse, Jimi y chante posément avec beaucoup de reveb, guitares en retrait et percussions décalées. Premier joyau qui vous prend la tête avec un rythme entraînant et répétitif. "Are You Experienced ?" arrive alors en trombe La batterie est totalement effacée laissant place aux guitares (le rythme est donné par un bruit imitant un métronome). La saturation y est à son maximum lorsque Jimi se met à son engin. Le mixage est du plus bel effet sur la fin, laissant place aux percussions, mais malheureusement cela ne dure que peu de temps. Ce morceau aurait pu être prolongé, le titre aurait gagné en volume et en densité. Sur "51st Anniversary", il y a plusieurs changement de tempo dans le morceau. Le mariage guitare acoutique et électrique y est détonant.
"Can You See Me", nous fait imanquablement penser à Clapton et Cream. On termine avec "Red House", le dernier morceau et non des moindres ! Un vrai blues bien gras, bien lent, où la guitare semble répondre aux coups de boutoir de la batterie. L'influence de Robert JOHNSON est ici indéniable. Ce morceau n'a pas pris une ride.

Avec ce dernier morceau, cette 'Maison rouge' s'accroche définitivement à la colline du blues, et ceux qui y jouaient-là, en possédaient bien la clef...

A lire aussi en ROCK PSYCHEDELIQUE :


JEFFERSON AIRPLANE
Volunteers (1969)
Volontaires idéaux pour bonne musique




HAWKWIND
In Your Area (1999)
"Are you ready to flyyyyy with the Hawklords ?"


Marquez et partagez





 
   MAPLE LEAFS

 
  N/A



- Jimi Hendrix (guitares, chant)
- Noel Redding (basse, choeurs)
- Mitch Mitchell (percussions, choeurs)


1. Purple Haze
2. Manic Depression
3. Hey Joe
4. Love Or Confusion
5. May This Be Love
6. I Don't Live Today
7. The Wind Cries Mary
8. Fire
9. Third Stone From The Sun
10. Foxey Lady
11. Are You Experienced ?
12. Stone Free
13. 51st Aniversary
14. Highway Chile
15. Can You See Me
16. Remember
17. Red House



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod