Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK  |  STUDIO

Questions / Réponses (2 / 4)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


GENERALS - Rock'n'roll (1992)
Par MARCO STIVELL le 8 Octobre 2014          Consultée 1408 fois

Au début des années 90, le rock français a toujours un effet rassembleur mais s'est quelque peu dispersé. Entre les vociférations contestataires de Noir Désir, les jouissements rock métissé des Rita Mitsouko et de la Mano Negra, le punk des Pigalle/Wampas et l'orientation folk des Innocents, difficile pour un combo hard-rock nostalgique de se faire entendre, surtout si ses textes sont en anglais.

Pourtant, les GENERALS ont eu leur succès en ce début des années 90, qui aurait pu les amener à un impact encore plus grand si leur split n'était pas imminent. Alors que Nirvana et son Nevermind s'imposent avec force et hargne en France, le groupe bucco-rhodanien déjà rôdé grâce à un couple d'albums et un mini-tube ("Waiting"), jouit d'une renommée éphémère -un fan-club !- et particulièrement grâce à une reprise des Beatles, "Back in the U.S.S.R.". Le groupe est même convié à donner une prestation sur la scène de l'Olympia en cette année 1992, son point culminant avant de disparaître totalement.

Rock'n'Roll porte bien son nom, d'abord parce que la seconde reprise qu'il contient, celle du standard de Led Zeppelin, a aussi son attrait naturel, mais aussi parce que les GENERALS n'ont pas leur pareil à l'époque pour délivrer un rock efficace, sans grandes fioritures. Deux guitares dont Phil à la soliste, tandis que Manto s'occupe du chant, le duo basse-batterie, quelques claviers additionnels et c'est tout, ou presque.

Le son est fortement révélateur de ce début d'années 90, entre saturation et réverbération. Le groupe offre toujours une sorte de réplique française à Kiss (pour la musique seulement), une influence majeure aux côtés des Rolling Stones, de Led Zeppelin, d'AC/DC et tant d'autres. La voix de Manto, aux possibilités limitées, impose néanmoins son coffre sur des mélodies blues-hard FM soigneusement choisies, augmentées des choeurs de Fred et Phil au moment des refrains. Les guitares sont maîtresses, soutenues par la rythmique, les chansons durent trois à quatre minutes en moyenne. Rock'n'roll...

À part la ballade acoustique "Never Surrender", c'est le genre de disque qui sait encore se contenter d'une formule aussi simple, chose rare en France à l'époque. Et ça fonctionne, dès le premier morceau, "Welcome to My Dream", où Manto double sa voix judicieusement, tandis que le refrain sonne libérateur, rehaussé de choeurs puissants, typiques du rock FM. Le solo de Phil est inspiré -mais c'est monnaie courante sur le disque-, tandis que les riffs sonnent comme de modestes mais jolis hommages à Keith Richards et Malcolm Young.

Si le groupe diversifie moins son propos que sur le disque précédent, il n'hésite pas à varier les tempos : le funky "Dirty Work" et le milieu d'album plus lent, grâce au slow épique "My Baby Loved" sur fond de synthés-cuivres, et au blues "Five Moorland Road", ponctué de solos d'harmonica. Sans comparaison évidemment, les reprises de Led Zeppelin et des Beatles ont leur charme, le groupe y apparaît sincère et joue la carte de la fièvre. Au contraire, il se fait plus sucré sur "Never Surrender", ballade folk conviviale et riche en guitares slides.

Parmi les autres réussites, citons le bluesy "Dangerous Love" et son refrain minimaliste où les voix se répondent, l'envoûtant "Nightmare" ainsi que "Here Comes the Night Again", générateur d'ambiances. Un disque plus roots que les précédents, assez bien produit et pour l'époque, à contre-courant même si l'effet est le même de nos jours, quand on le ressort. Cela dit, ce vent de fraîcheur nous manque encore plus maintenant. Dans tous les cas, nous avons affaire à une curiosité franchement sympathique.

A lire aussi en ROCK par MARCO STIVELL :


COVEN
Coven (1972)
Sorciers repentis et chanteuse canon




REM
Lifes Rich Pageant (1986)
Le meilleur des années I.R.S.


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Manto (chant, guitares)
- Phil (guitares, choeurs)
- Fred (basse, choeurs)
- Teurba (batterie)
- + Max Arto (piano, claviers)
- Yvan Ginoux (choeurs)
- Alain Raymond (harmonica)


1. Welcome To My Dream
2. Here Comes The Night Again
3. Dirty Work
4. Dangerous Love
5. Rock And Roll
6. Five Moorland Road
7. My Baby Loved
8. Nightmare
9. Troubles
10. Back In The U.s.s.r.
11. Never Surrender



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod