Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


GENERALS - Between Four White Walls (1990)
Par MARCO STIVELL le 17 Janvier 2019          Consultée 339 fois

La photo du deuxième album des GENERALS pourrait bien avoir été prise sur un côteau de Provence ou, comme on dit chez nous, une montagnette, à en juger par le paysage qui se profile au fond, dans le massif du Luberon ou, plus probablement, celui des Alpilles. Cela ressemble à une affirmation discrète d'une identité géographique, quand les habits portés, eux, suffisent à montrer la provenance de l'influence musicale, sans avoir besoin d'entendre une seule note.

En réalité, Between Four White Walls n'est pas le nouvel album des GENERALS à proprement parler. C'est une réédition CD, comme il est monnaie courante de plus en plus au moment du passage aux années 90, du premier LP, Another Way to See (1989), à laquelle le groupe ajoute une sorte d'EP de 4 morceaux, qui comprend une reprise (« Jumpin' Jack Flash » des ROLLING STONES) et trois inédits.

Passons donc vite sur les deux tiers de l'ensemble que nous connaissons déjà. On retrouve ces bonnes chansons rock/blues avec un plaisir certain, de l'hispanisant « The Day » aux variations de « Artless » en passant par la fièvre de « Accident ». Et que ce soit meilleur en cassette audio ou non, peu importe car transporter ces titres facilement et pouvoir écouter en chantant fort le brillant « Crazy Night » qui joue à fond dans la voiture, ça fait toujours du bien !

Le principal attrait est pourtant une nouveauté et s'appelle « Waiting ». C'est LE single de GENERALS, le tube qui donne lieu à un clip et apporte un succès plus grand au groupe, dont celui-ci peut bénéficier ensuite pendant deux ou trois ans. Le début est marquant, avec le chant de Manto qui résonne a-cappella, avec cette mélodie bluesy à souhait, et flotte dans les airs, comme s'il était entonné sous le cagnard provençal et porté par le mistral, depuis le sommet de la montagnette.

Entrent ensuite la grosse caisse de Teurba, puis l'ensemble du groupe d'un seul coup. Belle progression pour une chanson répétitive et qui alterne les schémas classiques du rock, solo de guitare par Phil, accalmie/retour à l'intro, puis reprise finale. Le refrain est inspiré, mais c'est vraiment ce caractère fleuve et cette ligne de notes entêtante, d'un pur esprit blues, qui fait le principal de la chanson, et qui vaut bien la peine de se souvenir d'un tel groupe. Ce dernier n'a pas eu tant de pareils et à un tel niveau en France depuis le début des années 90 !

Vient ensuite « Livin' Alone », dans les mêmes tons mais sans être un clone de « Waiting » pour autant. Le chant et les riffs de guitare sont davantage ensoleillés, la production plus claire malgré une révebération sur laquelle on ne lésine pas non plus, et Teurba effectue de nombreuses ruptures en fins de phrases. Vraiment, excellent ce choix de « séparer » la batterie, quitte à la sous-mixer, par rapports à d'autres excès connus dans le hard-metal de l'époque ! Plus loin (et lourd), « Stranger » est ouvert par la basse de Fred cette fois, avec quelques claviers en prime. Il est révélateur de paroles globalement bien choisies, servies par la musique, de même que pour les autres chansons.

La reprise de « Jumpin' Jack Flash » n'est pas le plus mémorable de l'ensemble, la réverbération ambiante risque d'en choquer plus d'un qui la découvre aujourd'hui, mais il faut savoir qu'elle a été très appréciée à l'époque, à l'instar des futures de l'album Rock'n'Roll (le troisième à venir). Les quatre GENERALS demeurent bons dans cet exercice, fidèles aux originaux en mettant un nouvel emballage, et puis ici, on apprécie grandement les rajouts de slide guitare par Phil ainsi que le chant de Manto, plus « mod » sur les refrains que ne l'était Mick JAGGER. À écouter, et le reste aussi ; ça rock, ça envoie ! Un de meilleurs albums de rock français... en anglais !

« I was going, I was going by your side... I was waiting, waiting for a sign... »

A lire aussi en ROCK par MARCO STIVELL :


John HACKETT
Checking Out Of London (2005)
Dans la digne lignée du frère




Coralie CLEMENT
Bye Bye Beauté (2005)
Pauvre petit coeur fragile...


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Manto (guitares, chant)
- Fred (basse, choeurs)
- Teurba (batterie)
- Phil (guitares lead, choeurs)


1. Waiting
2. Livin' Alone
3. Lonely Man
4. I Can See
5. Artless
6. Accident
7. Crazy Night
8. Memory
9. A Way To See
10. The Day
11. Jumping Jack Flash
12. Stranger



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod