Recherche avancée       Liste groupes



      
FOLK  |  SINGLE

L' auteur
Acheter Ce Single
 


 

 Facebook (31)

SPAARKLES - Promised Land (2017)
Par GEGERS le 14 Juin 2017          Consultée 639 fois

Je n'aime pas l'été pour la chaleur, pour les longues journées, pour son invitation au farniente. J'aime l'été pour les papillons. Regardez, ils sont là, ils volettent au gré des vents contraires, exhibant leurs couleurs comme autant de marqueurs sociaux. Regardez, en voilà un ! Il se bat, il lutte contre la brise mordante, il butine une fleur des champs. Et puis, il prend de la hauteur pour venir se poser, finalement sur l'épaule de France Verhaeghe, la chanteuse et flûtiste des SPAARKLES. Il patiente, secoue ses ailes, puis déploie ses antennes. Chut, il communie.

Sur Promised Land, nouveau single du groupe normand, la musique est aussi légère qu'un papillon. Celtique, de par l'utilisation d'une flûte traversière délicate, mais avant tout viscéralement folk. Avec ses faux airs de Ritchie Blackmore, Thierry Trutet oeuvre à la mandoline dont les sonorités se marient, à merveille, avec une guitare acoustique et un Cajón. Ensemble, les quatre musiciens nous proposent, en guise d'apéritif avant un premier album en cours de conception, un aperçu de leur savoir-faire. Les ambiances sont complexes, globalement mélancoliques. On trouve un peu de MALICORNE sur ce "Promised Land", morceau titre alambiqué qui ne souffre d'aucun défaut. Il se dégage de ce titre une chaleur froide, une pudeur chatoyante que seuls des musiciens habités par leur art peuvent produire. La chaleur, ce sont la guitare et la mandoline, qui se complètent à merveille. Le froid, on le retrouve sur le voile aérien de la voix pure de la jeune chanteuse. La rencontre, qui prend tout d'abord des airs de ballades celtico-médiévale, s'anime en fin de morceau, lorsque le rythme s'accélère et les instruments plus "vindicatifs", toutes proportions gardées. La virtuosité, bien présente, sert de base à l'expression de sentiments cette fois plus joyeux, en attestent des envolées vocales plus guillerettes. Un morceau à tiroirs parfaitement exécuté et d'une richesse désarmante.

Le deuxième morceau se veut bien plus simple dans la forme. "Love Song" pourrait être vu de prime abord comme une "petite" chanson d'amour de courte durée. Sauf que, sauf que... les harmonies vocales, l'alchimie parfaite entre chant masculin et féminin sur ce titre délicat à la mélodie d'une beauté bouleversante, porté par de splendides arpèges acoustiques, en font un véritable petit joyau. D'apparence bien plus simple que "Promised Land", "Love Song" est finalement tout autant riche et foisonnant d'idées.

Le papillon s'envole. Une vision fugace, comme cet aperçu bien trop court du talent des SPAARKLES, qui nous proposent ici un amuse-bouche autant délectable que frustrant. Car messieurs-dames, maintenant que vous nous avez accroché comme le miel attire les abeilles, il nous en faut plus ! Décidément, vivement la suite.

4,5/5

A lire aussi en FOLK par GEGERS :


Les COWBOYS FRINGANTS
Attache Ta Tuque (2002)
Les québécois partent en live !




Roddy WOOMBLE
The Impossible Songs And Other Songs (2011)
Folk rock celtique bariolé et accompli


Marquez et partagez





 
   GEGERS

 
  N/A



Non disponible


1. Promised Land
2. Love Song



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod