Recherche avancée       Liste groupes



      
POP-FOLK-COUNTRY  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 



The WRECKERS - Stand Still, Look Pretty (2006)
Par MARCO STIVELL le 25 Juillet 2017          Consultée 226 fois

Les deux frimousses, sur cette pochette kitsch au possible, à grand coup de retouches, ne sont pas aussi bien mises en valeur que ça. C'est un peu comme le talent des WRECKERS (« dépanneuses »), sur ce seul et unique album en commun, pourtant déjà fortement réussi.

Depuis six ou sept ans qu'elles ont débuté leurs carrières respectives, Jessica HARP (la blonde), malgré un joli premier album autoproduit (Preface, 2002), n'a pu être qu'accompagnatrice-choriste pour des artistes divers. Elle est toujours restée dans l'ombre de son amie d'enfance, Michelle BRANCH qui est une véritable star de la pop-country aux USA. Celle-ci a trois albums à son actif, un tube avec le légendaire SANTANA ("The Game of Love", 2001) et un autre avec Sheryl CROW ("Love Me Like That", 2003).

En 2005, Jessica prend la place de Sheryl et sa voix, proche de celle de Michelle, s'accorde parfaitement avec elle. On les entend lors d'une seconde collaboration avec SANTANA, "I'm Feeling You", album All That I Am, 2005. Sans surprise d'ailleurs, le crédit est "Michelle BRANCH & THE WRECKERS"... Il fallait vite un projet original pour rétablir l'équilibre et donner sa place méritée à la belle Jessica.

Stand Still, Look Pretty est enregistré à New York en grande majorité, sous la houlette de John Leventhal et Rick Depofi. "My, oh My" vient de Nashville, produit par Paul Worley, et "Leave the Pieces", de Los Angeles, avec le grand gourou de la pop féminine de ces années 2000, John Shanks.

Le disque est d'un niveau tout à fait convenable pour un effort de plus dans ce domaine, relevé à la sauce country. Dès l'intro de "Leave the Pieces", le single numéro 1, on entend un violon et une mandoline se joindre au son pop-rock acoustique. Jessica, avec Michelle en choeur, chante cette ballade entêtante, au son western chaleureux et qui influence grandement la production, en la rendant moins lisse et terne que d'autres.

Les filles s'amusent et transmettent de la bonne humeur sur "My, oh My", l'autre single et seul morceau au tempo country élevé, proche des square dances et de l'ambiance cow-boy, y compris dans son clip rigolo. C'est frais, efficace, et les deux demoiselles ont bien la voix de leur physique, croyez bien que toute l'équipe a capitalisé en partie là-dessus !

Ce n'est pas ce qui enlève à leur talent, on parle plutôt d'une réalisation qui, même en l'appréciant pour ce qu'elle est déjà, aurait pu être encore plus aventureuse. Rick Depofi, qui figure comme Leventhal parmi les musiciens de New York, joue également des cuivres et saxophones qui restent bien trop discrets sur certains passages de "Tennessee" et "Crazy People". Les mettre en avant, y compris en solistes, jouer plus de morceaux rock-bluegrass et moins de ballades aussi, tout cela aurait été d'un goût bienvenu en cette année 2006 où Bruce SPRINGSTEEN vient de former son SEEGER SESSIONS BAND.

Le but d'employer un son acoustique dense est atteint. "Hard to Love You" conduit par le banjo, "Way Back Home" et son ambiance lancinante sont des réussites franches, tout comme "Rain" avec ses guitares 12 cordes favorisées par Jessica HARP. Les deux voix se complètent (quelles harmonies superbes !) et se confondent, en deviennent méconnaissables, mais c'est bien la blonde demoiselle qui domine sur "The Good Kind".

Michelle BRANCH, quant à elle, avec son timbre acidulé, vient susurrer quelques mots qui nous hantent sur "Stand Still, Look Pretty", morceau le plus intelligent de l'ensemble, sous des airs de ballade folk crépusculaire. Une splendeur comme la Sino-Américaine sait en proposer. De quoi plaire aux Yankees autant qu'aux Rednecks, certes ; il y a un bon coup marketing dans l'ensemble du projet. Mais quand c'est bien fait, on le dit, et en cas de besoin, pour un dépannage moral ou autre, il ne faut pas hésiter ! Elles seront contentes, les miss.

A lire aussi en POP par MARCO STIVELL :


Sarah BRIGHTMAN
Fly (1995)
Un excellent deuxième album. après l'eau, l'air...




Bruce HORNSBY
A Night On The Town (bruce Hornsby & The Range) (1990)
Jerry Garcia et Wayne Shorter en guests !


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Michelle Branch (chant, guitare acoustique)
- Jessica Harp (chant, guitare acoustique)
- John Leventhal (guitares, basse, banjo, mandoline, claviers)
- Terry Landau (basse)
- Charley Drayton, Rich Pagano, Shawn Pelt (batterie)
- Rick Depofi (claviers, percussions, cuivres)
- Stuart Duncan (fiddle, mandoline)
- Shannon Forrest (batterie)
- Audley Freed (guitares)
- Randy Kohrs (dobro)
- Michael Rojas (orgue hammond b3)
- Biff Watson (guitare national)
- Paul Worley (guitares)
- Craig Young (basse)
- John Shanks (guitares, mandoline, banjo, claviers)
- Abe Laboriel Jr. (batterie)
- Sid Page (fiddle)


1. Leave The Pieces
2. Way Back Home
3. The Good Kind
4. Tennessee
5. My, Oh My
6. Stand Still, Look Pretty
7. Cigarettes
8. Hard To Love You
9. Lay Me Down
10. One More Girl
11. Rain
12. Crazy People



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod