Recherche avancée       Liste groupes



      
HILLBILLY - ROCK TEENS  |  COMPILATION

L' auteur
Acheter Cet Album
 



Patsy CLINE - Stop, Look And Listen (2008)
Par LE KINGBEE le 11 Août 2017          Consultée 142 fois

Inutile de tourner autour du pot, Patsy CLINE n’a connu strictement aucun succès chez nous autres gaulois. Le registre Hillbilly de la période fin fifties début sixties ne s’est guère propagé dans notre pays. Notre culture et nos mœurs n’ont jamais engendré un énorme engouement pour ce genre de musique, sans oublier que les moyens de diffusion étaient bien éloignés de ceux de notre époque.

Virginia Patterson Hensley est née en septembre 1932 à Gore, un trou perdu de Virginie. A l’instar de nombreuses chanteuses, elle débute le chant dans l’église locale. A seize ans, elle se produit au Grand Ole Opry où Roy Acuff est le seul à l’encourager, le milieu de la Country étant extrêmement misogyne. Au début des années 50, elle participe à de multiples concours dans la région de Nashville et intègre le circuit des bars. Durant une demi-décennie, son univers et ses perspectives ne se résument qu’aux bouges honky tonk, routes poussiéreuses et motels décrépis.
En 1953, Virginia devient Patsy CLINE suite à son mariage avec l’entrepreneur Gerald Cline. Elle décroche un modeste contrat avec le label 4 Star de Bill McCall avant d’atterrir dans le giron de la firme Decca. Ses premiers enregistrements sous la houlette du producteur Paul Cohen ne rencontrent aucun succès et les titres qu’elle grave restent au fond d’un tiroir ou prennent la poussière sur une étagère de studio. Durant l’été 1955, la chanteuse connaît une première montée en puissance avec son premier single édité par Coral, filiale de Decca. Au milieu des années 50, la chanteuse durcit légèrement son répertoire, alors que la vague Elvis Presley commence à déferler. Il lui faut attendre 1957 pour connaître ses premiers grands succès avec le single « Walkin’ After Midnight »/ « A Poor Man’s Roses », deux titres qui montent respectivement à la seconde et quatorzième marche des classements Country. La chanteuse va alors entamer une carrière prolifique malgré des problèmes liés à un second mariage, à la naissance d’un enfant et des problèmes de droits avec le label 4 Star.

A l’orée des sixties Patsy devient l’une des meilleures représentantes de la Country féminine, participant entre janvier 1960 et février 1963 à pas moins de seize sessions d’enregistrements. Malheureusement le succès sera de courte durée, le 5 mars 1963 elle décède dans l'accident d’avion piloté par son manager Randy Hugues en compagnie de Hawksaw Hawkins et Cowboy Copas. Sa mort tragique continuera à auréoler sa légende pendant plusieurs années auprès des amateurs d’Hillbilly. Plusieurs ouvrages sur sa vie verront le jour. Ce destin singulier inspirera même Hollywood avec la réalisation en 1985 de « Sweet Dreams » avec Jessica Lange et Ed Harris. Si Patsy Cline n’a enregistré de son vivant que trois disques, la firme Decca publiera plusieurs œuvres posthumes, il n’y a pas de mal à gagner un peu d’argent sur le dos d’une morte.

Compilation sortant du lot, « Stop, Look And Listen » propose une excellente rétrospective avec 31 titres (dont trois alternates inédites et trois pistes doublonnant délivrées en alternates) enregistrés entre juin 1955 et aout 61. Ce recueil fait la part belle à l’éclectisme dont pouvait faire preuve la chanteuse (Patsy Cline a souvent reproché à ses disques une production et une orchestration trop Pop). On retrouve ici des ballades Hillbilly Crooning (« Stop The World (And Let Me Off) », « Too Many Secrets », « Don’t Ever Leave Me Again » ou «Try Again »), des ballades Hillbilly plus classiques («Never No More », «Today, Tomorrow And Forever » et l’excellente «There He Goes » gorgée de Blues). Mais ses premières influences Hillbilly sont bien palpables avec « I Love You Honey» et « Turn The Cards Slowly » avec la steel guitar de Don Helms. L’époque était également propice au Hillbilly Pop comme en témoignent « I Don’t Wanta », « Hungry For Love », « A Poor Man’s Roses » ou bien encore « I’m Moving Along ». Patsy Cline savait aussi durcir le tempo avec du Hillbilly Rock de bonne facture (« Ain’t No Wheels On This Ship (We Can’t Roll) », ou « Lovesick Blues » avec un chant à mi chemin entre Rock' n' Roll et Yodel). Patsy nous distille également quelques bons Rock Teens: « Walking Dream », « I’m Moving Along » et « Let The Teardrops Fall » rappelant Chuck Berry. La chanteuse se révèle brillante sur « Honky Tonk Merry Go Round», un tonk roll musclé. Le sens du rythme et du groove est évident sur « Gotta Lot Of Rhythm In My Soul ». Signalons enfin une remarquable reprise du « Stupid Cupid » de Neil Sedaka dans une version supérieure à celles de Connie Francis ou Wanda Jackson, rien à voir avec « Betty Baby », l’adaptation de Richard Anthony.

Cette compilation agrémentée d’un riche livret intérieur (44 pages) bénéficie d’une excellente qualité sonore et nous paraît idéale pour tous ceux qui voudraient découvrir cette chanteuse voguant entre Hillbilly et Rock' n' Roll. Ajoutons que le choix des titres compilés s’émancipe des habituelles compilations dédiées à cette chanteuse trop tôt disparue.

A lire aussi en COUNTRY par LE KINGBEE :


CROOKED STILL
Shaken By A Low Sound (2006)
Du newgrass acoustique avec une superbe chanteuse




The SUBWAY COWBOYS
Possum's Good For You (2016)
Visuel donnant envie à s'en mettre plein la gueule


Marquez et partagez





 
   LE KINGBEE

 
  N/A



- Patsy Cline (chant)
- Grady Martin (guitare)
- Hank Garland (guitare 1-2-6-8-9-13-17-18-22-24-27-28)
- Harold Ray Bradley (guitare 1-2-6-8-9-13-17-18-22-24-27-28)
- George Barnes (guitare 19-20-23-25)
- Loren Otis Shook (guitare 3-14-16-26)
- Don Helms (steel guitar 1-2-6-8-9-17-22-27)
- James Clayton Day (steel guitar 7-12-23-25)
- Bob Moore (basse)
- Farris Coursey (batterie 1-2-3-4-5-6-7-8-9-11-13-14-15-16-17-22-26)
- Buddy Harman Jr. (batterie 7-12-18-23-24-25-28)
- Tommy Jackson (fiddle 1-2-6-8-9-17-22-27)
- Owen Bradley (piano 1-2-3-6-8-9-14-16-17-22-26-27 vibraphone 4-1)
- Floyd Cramer (piano 4-7-11-12-13-18-24-28)
- Jack Pleis Orchestra (10-19-20-21)
- The Jordanaires (choeurs 13-18-24-28)
- Anita Kerr Singers (chœurs 3-4-5-10-11-14-15-16-19-20-21-26)


1. I Don't Wanta.
2. Stop, Look And Listen (alternate).
3. Ain't No Wheels On This Ship (we Can't Roll).
4. Stop The World (and Let Me Off).
5. Never No More.
6. Honky Tonk Merry Go Round.
7. Lovesick Blues.
8. I Love You, Honey.
9. Turn The Cards Slowly.
10. Too Many Secrets.
11. Walking Dream.
12. There He Goes.
13. Gotta Lot Of Rhythm In My Soul.
14. In Care Of The Blues.
15. Let The Teardrop Fall.
16. Hungry For Love.
17. Walkin' After Midnight.
18. Love, Love, Love Me Honey Do.
19. Today, Tomorrow And Forever.
20. Don't Ever Leave Me Again.
21. Try Again.
22. A Poor Man's Roses (or A Rich Man's Gold).
23. How Can I Face Tomorrow.
24. I'm Moving Along.
25. Crazy Dreams.
26. I Don't Wanta (alternate).
27. Stop, Look And Listen.
28. Love, Love, Love Me Honey Do (alternate).
29. For Rent (one Empty Heart).
30. Side By Side.
31. Stupid Cupid.



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod